SUICIDE POLITIQUE

Éric Duhaime

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Le maire de Québec aime bien profiter des tribunes médiatiques montréalaises pour commenter l’actualité politique de sa ville. La semaine dernière, Régis Labeaume confiait au 98,5 FM qu’il trouvait suicidaire la position des conservateurs de ne pas financer la construction de son nouveau colisée.

Labeaume aime mieux les élus des autres paliers gouvernementaux qui se plient à ses caprices. Un Jean Charest affaibli et à genou, il adore ça. Surtout quand le Premier ministre lui signe un chèque de 200 millions $ sans poser de questions. Lire la suite…

Publicités

MÉGALOMANIE COÛTEUSE

Éric Duhaime

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Contribuables québécois, sortez vos piastres parce qu’elle risque de coûter cher la folie des grandeurs de Régis Labeaume. Le maire de Québec annonçait hier en grande pompe qu’il va de l’avant avec son projet de nouveau Colisée à 400 millions $, sans argent du secteur privé, ni du gouvernement fédéral. Lire la suite…

Colisée : À quoi bon?

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Joanne Marcotte

Je voulais écrire un article sur le Colisée en fin de semaine quand le temps me l’aurait permis. Mais à quoi bon? On sait tous que Québec va avoir son nouveau jouet bientôt, que Quebecor se sera fait payer un beau Colisée tout neuf à coup de premières pages dans les journaux (en passant, PKP a joué son jeu comme un as!) et surtout, pourquoi perdre mon temps quand une personne que j’estime beaucoup en a déjà écrit un d’une main de maître? J’attire votre attention sur son dernier paragraphe, au cas ou certains n’auraient pas compris la réelle mission du Réseau Liberté-Québec.

Joanne Marcotte dit :

Note à tous ceux qui ne savent pas faire la différence entre le Réseau Liberté-Québec et les opinions que ses organisateurs peuvent avoir sur les sujets d’actualité. Le Réseau Liberté-Québec n’étant pas un parti politique, les textes que je publie ici n’engagent que moi-même et n’ont rien à voir avec l’opinion que peuvent avoir les autres organisateurs du Réseau ni même les gens qui participeront à l’événement du 23 octobre prochain.

Pour bien illustrer le fait qu’on ne s’entend pas tous au sein du RLQ sur certains enjeux (et c’est parfait comme ça), je discutais ce midi du sujet avec Guillaume. Je vous confirme que dans ce dossier, notre collaborateur laisse parler ses émotions, mais il s’assume, il y aura toujours ça de gagner :)