Un document fallacieux, partie 1

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Podcast, Facebook, Courriel),

Fallacieux : qui est destiné, qui cherche à tromper, à induire en erreur.

Je suis en train de préparer ma chronique pour Maurais Live, ce mardi. Je parlerai de la hausse des frais de scolarité, notamment. Maudit que je déteste consulter les documents gouvernementaux. Voici celui que je suis en train de regarder. J’ai décidé d’arrêter un peu pour vous faire part de quelques frustrations.

Je suis d’accord que le gouvernement exige 325$ de plus par session aux étudiants. C’est la seule décision intelligente que ce gouvernement a pris au cours de tous ses mandats. Ce que je déteste, c’est quand on tente de me remplir comme une cruche!

Lire la suite

Publicités

Chut, je rêve

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Ce texte est en lien avec ma chronique de ce matin à CHOI.

Le ministre Bachand déposera son budget demain après-midi. Déjà, les libéraux ont fait couler des informations. Ces informations partielles permettent déjà que l’on se fasse une bonne idée de ce qui attend le Québec. Les débats risquent d’être intéressants. La question à se poser par contre est la suivante : est-ce que le gouvernement ira assez loin? La réponse est non, bien évidemment.

Lire la suite

De la bonne radio (2)

Admin

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Joanne Marcotte sur le REER Castonguay

Éric Duhaime chez Jeff Fillion

Michel Hébert commente le rapport Bastarache

Ian Sénéchal dans Maurais Live sur les frais de scolarité

Frédérick Têtu au sujet de l’ADQ

Jacques Brassard sur les USA, Israël et Amir Khadir



Finançons des ingrats

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Ma dernière chronique à CHOI abordait le sujet des rentes de retraites. En général, quand on aborde ce thème, on se fait critiquer par les plus vieux. Ils ne veulent rien savoir qu’on leur dise qu’il faudrait diminuer leur rente garantie par le régime public s’ils prennent leur retraite trop tôt (avant 67 ans selon moi). Ces frictions sont le produit de ce qu’on appelle l’iniquité intergénérationnelle. Ce genre de réactions est normal, après tout, « ils ont payé toute leur vie » comme dirait mon père! N’en reste pas moins que le gouvernement doit agir rapidement avec ce régime public, car il devra soit augmenter très rapidement les cotisations, soit le reformer en profondeur ou encore l’abandonner dans quelques années s’il ne fait rien immédiatement.

Mais les iniquités de ce type, ça ne va pas seulement dans un sens. Les plus jeunes bénéficient aussi des politiques mur-à-mur de la société québécoise, notamment grâce aux frais de scolarité ridiculement bas au Québec. On ne pait que 2415 $ par an alors que c’est 6307 $ en Ontario. C’est au Québec que les frais sont les plus bas au Canada. On y pait en moyenne 5138 $.[i]

Lire la suite