En réponse à M. Pratte

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Podcast, Facebook, Courriel),

Voici un commentaire envoyé à La Presse suite au texte de M. Pratte ce matin.

Bonjour M. Pratte,

Je suis agréablement surpris de votre texte ce matin. Vous réussissez à positionner parfaitement la philosophie politique de François Legault contrairement à l’ensemble de vos collègues. Il est évident qu’une fusion ADQ-CAQ ne servirait les intérêts que des quelques élus adéquistes et de tous ces gens qui ont cautionné la dette du parti.

Lire la suite

Publicités

Si le PLQ est à gauche, quel genre de droite sommes-nous?

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Je vous transcris ici une lettre reçue tout juste avant l’événement du Réseau Liberté-Québec du 16 avril. J’ai masqué le nom de la personne qui avait pris la peine de s’identifier. Je vous laisser exprimer votre opinion à sa question finale. Cela risque d’être intéressant.

Pour ma part, j’aurais tendance à dire que le PLQ, avant d’être de gauche ou de droite, est d’abord et avant tout un parti impuissant et incapable de quoi que ce soit. Il aura contribué à l’accroissement de l’état par son inaction et par ses tentatives répétées d’achat de vote à peine déguisées.

Lire la suite

ADQ : Des hauts et des bas

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

J’ai participé à une bonne partie de la journée de samedi du Conseil Général de l’ADQ. Ça faisait presque deux ans que je n’avais pas participé à une de leur activité. J’étais encore membre et j’aimais bien le cahier de propositions qui était présenté. Cahier sommes toutes très modéré, mais définitivement de centre-droit. Adrien Pouliot et Claude Garcia ont définitivement été les plus fiers représentants du camp des réformateurs, comme dirait Joanne Marcotte, en ce samedi pluvieux.

Lire la suite

La montée de la droite selon Bazzo et Dumont

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Ygreck.ca

Cette semaine, Marie-France Bazzo et Mario Dumont réagissent au dernier texte de Joseph Facal qui commente l’état de la droite québécoise. J’analyse leurs arguments, mais avant, un extrait du texte de Facal :

C’est la droite libertarienne qui fait le plus parler d’elle ces temps-ci, parce qu’elle s’est dotée de porte-paroles allumés et dynamiques, comme mon collègue Éric Duhaime ou Joanne Marcotte, et de lieux de rassemblement comme le Réseau Liberté Québec. La droite économique modérée, qui s’incarne dans les organisations qui parlent au nom des gens d’affaires, me semble stationnaire. La droite morale, incarnée par un Mgr Ouellet, ne va nulle part. La droite nationaliste voit bien que le PQ et le Bloc restent fermement ancrés à gauche.

Lire la suite