Et si on faisait preuve d’imagination, avec nos jeunes?

Daniel Paquet

On a tous été témoins de débrayages dans des établissements secondaires, les professeurs ayant encouragé les étudiants en voulant leur offrir une leçon de démocratie.
L’intention est louable, j’en conviens.

Ça m’a rappelé une expérience marquante que j’ai vécue au sortir du primaire.

Quand j’étais au secondaire, pour nous donner une idée de ce qu’était la vraie vie, on avait organisé un procès. Un élève avait contesté une décision du prof de Méthodologie du travail intellectuel, et ce dernier avait dit, OK, faites-moi un procès. On a avait un accusé, on a nommé un juge, des avocats, des jurés, etc…

Et on a délibéré selon les règles de l’art, avec le directeur comme maître de jeu.
Lire la suite

Publicités

TAGUEULE.COM

Daniel Paquet

(Contact viaTwitter, Courriel),

Quand tu écoutes les nouvelles, le matin, tu penses à quoi?

Quand tu lis ton journal, qu’est-ce que ça t’inspire?

Sûrement, tu te fais une opinion. Sur le besoin ou non d’une enquête publique sur l’industrie de la construction. Sur une ville qui signe une entente mais qui doit faire amender la loi pour la justifier. Sur les accusations portées contre le député en fonction Tony Tomassi. Sur les propos de Don Cherry. Sur le départ précipité de la ministre Nathalie Normandeau. Et celui du journaliste de TVA Carl Langelier. Sur les syndicats qui en mènent large au Québec.

À coup sûr, tu as une opinion. Que tu partageras volontiers si on t’en donne l’occasion. Exprimer son opinion, c’est faire bon usage de sa liberté d’expression. Dans une société démocratique, l’un ne va pas sans l’autre.

Pas vrai? Pas sûr!
Lire la suite

JEAN CHAREST, NOTRE PÈRE

Daniel Paquet

(Contact viaTwitter, Courriel),

Notre Jean, qui te crois Dieu
Que ton nom soit oublié
Que ton règne achève
Que ta volonté soit ignorée
En chambre comme dans la rue
Donnes-nous aujourd’hui
Notre commission d’enquête
Pardonnes-nous notre insistance
Comme nous pardonnons
À tes députés qui nous ont offensés
Et ne nous soumets pas à la tentation de te mettre dehors
Pour nous délivrer du mal

8 MOTS

Daniel Paquet

(Contact viaTwitter, Courriel),

Huit mots.

« Je n’ai pas lu le rapport en détail »

C’est tout ce que ça a pris au premier ministre Jean Charest pour finalement prouver à l’ensemble de la population, aux médias et au reste de la classe politique qu’il n’a plus sa place à la tête Québec.

Il est temps de passer à autre chose.

 

« Je n’ai pas lu le rapport en détail »

Huit mots!

DE GLOUTONNERIE ET DE GOURMANDISE

Daniel Paquet

(Contact viaTwitter, Courriel),

Malgré ce qui avait été avancé il y a quelques mois, il semble bien le premier ministre Stephen Harper ne pourra pas respecter sa promesse électorale de conclure une entente sur l’harmonisation des taxes fédérale et québécoise avant le 15 septembre.

Il y a des embuches, parait-il, et l’écart entre l’offre d’Ottawa et la demande de Québec est «significatif», dit-on.

«Il est très important que le Québec soit disposé à harmoniser l’assiette fiscale de la taxe de vente québécoise et celle de la taxe de vente fédérale. Je ne dis pas que nous ne nous entendrons pas, je ne dis pas que nous allons nous entendre» explique le ministre Flaherty.

Quand au ministre Bachand, de son côté, il tient à rappeler à son homologue fédéral que «les négociations ne devraient pas se faire sur la place publique».

Rendus ici, vous admettrez que ça commence à sentir drôle dans la cuisine.
Lire la suite

QUÉBEC, CAPITALE DE CUBA?

Daniel Paquet

(Contact viaTwitter, Courriel),

Vous êtes qui?
Monsieur Untel, blogueur et chroniqueur?
Attendez, SVP.
Vous aviez appelé hier?
Le ministre est très occupé, je doute qu’il vous reçoive aujourd’hui.

Et vous, vous êtes qui?
Ahhh… Madame Unetelle, journaliste professionnelle?
Vous n’avez pas de rendez-vous?
Ne vous en faites pas. Vous êtes la bienvenue.
Veuillez me suivre.
Le ministre sera ravi de vous parler du sujet de l’heure.
Voulez-vous un café? Un croissant?

Lire la suite

Nathalie la populiste

Ian Sénéchal
Nathalie Normandeau

Vous êtes de droite, vous le savez. Vous êtes stupides. Une gang d’anti-intellectuels qu’on vous dit sans cesse. Le seul moyen de contribuer à la grande manipulation du bon peuple afin de remplir les exigences de vos mentors capitalistes aux poches profondes, c’est le populisme.

Lire la suite