Les syndicats ont-ils perdu la guerre?

Daniel Paquet

(Contact via Twitter, Courriel),

Avec le règlement du conflit au Journal de Montréal, la CSN vient de perdre sa plus grande bataille. Si je travaillais chez Couche-Tard, je me méfierais des promesses de prospérité et du paradis à la fin de mes jours.

En plus, la CSN ne se reconnait aucun tort. Le problème, ce sont les lois actuelles, et moi, le lecteur, qui ai choisi de ne pas boycotter les quotidiens de Quebecor.
Lire la suite

Publicités