Étape 6, on taxe ou on ne taxe pas

essence-conseilsPar Ian Sénéchal,

Vous le savez, au Québec, les taxes sur l’essence et l’alcool sont très élevées. Mais tout le monde n’est pas égal devant la loi.

En effet, il existe une multitude de déductions possibles pour différentes clientèles. On s’entend que derrière ces déductions, il se cache quelques formulaires et quelques fonctionnaires pour analyser les-dits formulaires. Faisons abstraction de cet aspect.

(Voir le plan complet)

Donc, voici les déductions possibles ainsi que le montant d’argent auquel le gouvernement renonce en accordant ces déductions : 

  1.   90 millions : Réduction du taux de la taxe dans certaines régions
  2. 102 millions : Réduction du taux de la taxe à l’égard des aéronefs et des locomotives sur rail.
  3.   26 millions : Remboursement accordé aux entreprises agricoles, forestières et minières 
  4.   25 millions : Remboursement accordé aux transporteurs en commun
  5.   19 millions : Remboursement à l’égard du carburant alimentant un moteur utilisé aux fins non propulsives de l’équipement d’un véhicule
  6.   13 millions : Réduction des taux de la taxe spécifique à l’égard de la bière vendue par les microbrasseries  
  7.      3 millions : Réduction des taux de la taxe spécifique à l’égard des boissons alcooliques vendues par les producteurs artisanaux 

Bref, vous voyez, il y en a un petit paquet. Celle sur les fins « non propulsives » m’apparaît vraiment simple à gérer pour les entreprises! Celle des régions sert à quoi au juste?

En bout de ligne, j’abolirais toutes ces mesures. On taxe ou on ne taxe pas. Un point c’est tout. On simplifie les processus et ça devient plus facile pour tout le monde. Le gouvernement et les entreprises arrêtent d’engager des gens pour gérer tout ça et on focalise sur la productivité. C’est bon pour l’économie. Au total, on épargne 278 millions de dollars.

Généralement, chaque sou de taxe sur l’essence rapporte environ 120 millions de dollars au gouvernement. Je me sens incapable d’annuler tous ces avantages et de laisser simplement les revenus du gouvernement augmenter. Il faut, à mon avis si on veut être juste, redonner une chance aux citoyens. On enlève un sou de taxe sur l’essence immédiatement après l’application des mesures. Ainsi, on laisse plus d’argent dans les poches des gens. C’est plus équitable, car tout le monde en profite.

Bref, l’économie réelle pour le gouvernement passe de 278 millions à 158 millions, mais le prix de l’essence vient de baisser légèrement, ce qui va aider l’économie.

Simple, efficace et plus juste.

2 réflexions sur “Étape 6, on taxe ou on ne taxe pas

Les commentaires sont fermés.