Cheminement électoral personnel

Par Ian Sénéchal,

Foutue politique. Une vraie drogue. Je me demandais comment je réagirais à la prochaine élection provinciale. C’est la première fois de ma vie que je ne sais pas pour qui voter avant que l’élection commence. J’ai voté PQ en 2003 (j’avais 19 ans, pardonnez-moi mon père parce que j’ai pêché), ADQ en 2007 et 2008 (j’ai eu le loisir de voter pour moi-même!). Je dois dire que je réagis plutôt bien. Comme à chaque élection, je suis motivé et curieux. Curieux de voir le comportement de mon peuple. Peuple beaucoup plus hétérogène que ce que nos médias et bien-pensants en pensent. Je voulais écrire simplement pour mettre sur papier mon cheminement électoral, au cas où cela aiderait d’autres personnes ou tout simplement, cela divertirait quelques curieux.

Je m’interdis d’annuler mon vote. J’ai 6 personnes qui se présentent dans mon comté, ce serait trop facile de dire que ce sont tous des imbéciles. De plus, notre vote est rattaché à une subvention annuelle (0.85$ indexé). Quand on ne vote pas, il est redistribué au prorata des résultats électoraux à tous les partis [Article 82]. Si je vote, je sais qui va avoir l’argent. Il est hors de question que Québec Solidaire reçoive un centime de ma part, même si c’est fait de manière indirecte. Il y a toujours bien des limites à financer des communistes dans le placard.

Donc, bonne chose de faite, une décision de prise, je vais aller voter. Bien des gens n’ont pas encore franchi cette étape et on les comprend. Maintenant, quel sera mon raisonnement? Établissons certains paramètres :

  1. Impossible de donner mon vote aux débiles de Québec Solidaire. Bien que je respecte entièrement leur présence dans le débat public, je me garde également le loisir de dire qu’en plus de manquer cruellement de jugement, les solidaires sont dangereux. Ils rejettent tous les fondements d’une démocratie libérale et du système capitaliste. Rien à faire avec eux, passons au suivant.
  2. Le PQ? Bien que ce parti soit plus respectable, je m’en méfie encore plus. Ils sont moins extrémistes, certes, mais ils peuvent prendre le pouvoir pour vrai. Leur phobie envers l’anglais m’irrite au plus haut point. Ce qui me met hors de moi par contre, c’est quand ils veulent venir prendre les décisions à ma place. Quand ils veulent choisir où iront étudier mes enfants. Ils veulent limiter mes choix au nom de la défense de la langue. Comme si ces clowns savaient mieux que moi ce qui est bon pour ma famille. Je me battrai toujours pour la liberté individuelle et le seuil de ma porte est infranchissable. Pauline, je suis la personne la mieux placée pour prendre les décisions qui concernent ma famille selon mes valeurs. Did you understand?

Bon, on avance encore. On sait qu’on va aller voter, on sait pour qui on ne votera pas. On avance. Serais-je capable de voter pour un candidat ou un parti et non contre? La fameuse question du vote stratégique. Plusieurs personnes ont dû se la poser en voyant la grosse face à Pauline attendre la couronne sur la caricature d’Ygreck aujourd’hui!

Je ne suis pas en défaveur du vote stratégique. Dans mon cas, je serais prêt à le faire pour bloquer un péquiste dans mon comté. Je ne veux rien savoir des péquistes, même minoritaires. Le seul moyen de se débarrasser du débat souveraineté-fédéralisme, c’est d’enterrer ce parti. Va falloir y arriver un jour. Je le souhaite. Je veux que l’on parle des vrais enjeux, chose complètement écartée par tous les partis lors de cette campagne, mais encore plus par le PQ.

Par contre, dans mon comté, je suis en sécurité. Selon Bryan Breguet, je n’ai pas à craindre les péquistes ici. Heureusement. Pas surpris non-plus. Comment voulez-vous que l’on sente que la langue est en danger dans Bellechasse quand la deuxième langue la plus parlée doit être le créole ou l’espagnol (il y a plusieurs travailleurs immigrants dans nos usines d’abattage et chez les producteurs maraîchers). Oups, désolé, je suis reparti sur les péquistes. Je vous ai déjà dit que je les déteste je crois? Je ne vis pas sur la même planète qu’eux.

Je vous dirais que j’étais prêt à voter stratégique. Je le ferais s’il le fallait. Je vais certainement regarder le blogue à Bryan Breguet une dernière fois avant d’aller voter. Ça doit être un drôle de feeling de voter pour un parti usé ou encore pour un parti rempli de nationalistes économiques à la Stéphane Le Bouyonnec qui veulent mettre leur grosses pattes sur la CDPQ et jouer avec les manivelles de l’économie québécoise ultra-fragile. Tu le sais que ça t’écoeure, mais tu le fais quand même en sachant qu’il y a pire.

Bref, comme je ne suis pas obligé de voter stratégique, pourquoi ne pas donner un appui symbolique à Équipe autonomiste et surtout, leur donner ma subvention. J’y pense… C’est là que je suis rendu…

P.S. Avant de recevoir des tonnes de roches du PCQ… vous êtes absents de mon comté… alors…

Publicités

12 réflexions sur “Cheminement électoral personnel

  1. Tornade d’idées qui nous coûtera très cher. Pas un ose mentionner que nous devons avoir un programme d’austérité. Gang de laches as far as I am concerned. On donne l’argent qu’on a pas. C’esst désesperant!

  2. « Il y a toujours bien des limites à financer des communistes dans le placard. »

    « Impossible de donner mon vote aux débiles de Québec Solidaire. »

    Quels propos non élégants! Venant d’un étudiant au secondaire, ça fait juvénile et immature comme propos, mais je m’y attends. Mais de vous, je trouve ça bas. Pourquoi ne pas utiliser un langage pour élever le niveau des échanges?

  3. C’est clair et net !

    Pour les sans parti, c’est un retour en arrière que de voter pour le meilleur candidats mais un pas en avant, qu’il soit de la jambe gauche ou de la jambe droite. Il reste quelques jours pour que de nouveaux candidats se présentent dans Bellechasse …

    J’ai découvert la nouvelle adresse Internet du PCQ cette semaine et ils ont obtenus 24 « J’aime » hier sur Facebook. C’est plus que n’en ont obtenu l’UCQ, le PVQ et la CPC . Équipe autonomiste, je ne sais pas. Attendez; beau site présentant une belle dizaine de candidats mais pas de Facebook.

    Pour une bonne et une mauvaise nouvelle avec ça, au moins 52 personnes se sont désabonnés de QS hier; ils se seraient abonnés au PQ.

    Les nombres sont là : http://laqueste.wordpress.com/

  4. Je n’ai jamais voté pour le parti Québécois et j’espère aussi qu’un jour on aura le bonheur d’enterrer ce parti. Reste le parti Libéral et la CAQ … je penche plus vers le parti Libéral, quoique la CAQ soulève des points qui me font hésiter un peu … il me reste quelques jours pour y réfléchir !

  5. Mrrrd… moi qui pensais annuler mon vote… mais Ian a raison, mon 0,85$ serait alors redistribué au prorata aux autres partis. Dans mon comté de Mont-Royal, les libéraux vont certainement entrer. Pas de candidat de ÉA ou du PCQ. Ou bien je vote en me pinçant le nez – soit libéral ou CAQ – , ou bien tant pis, j’annule mon vote et Quebec Solidaire aura 0,05$ de plus à cause de moi…

  6. D’accord Vincent, je consulte régulièrement le simulateur de Bryan Breguet et dans St-Louis Mont-Royal, comme écrirait Joseph Facal, les carottes sont cuites.

    S’il fallait accorder plus d’importance au candidat dans le comté qu’aux chefs de parti ou à leurs programmes, que dites vous sur 100 points, d’en allouer 40 au candidat, 30 au chef et 30 au programme.

    je suis ouvert à plus de critère.

    Ce matin, au simulacre d’élection que je produis à l’aide du simulateur de Bryan, les résultats sont les suivants. À 24 % pour le PLQ, 36 pour le PQ, 26 pour la CAQ, 8,5 pour QS, 1,5 pour les Verts et 4 pour ON, le simulateur promet 81 élus au PQ, 23 au PLQ, 18 à la CAQ, 2 à QS et 1 à ON.

    Mes pourcentages sont estimés d’abord à partir du nombre d’abonnés ajoutés aux twitters des partis la semaine dernière et hier le jour du débat. Ils sont ajustés ensuite aux nombres ajoutés de “J’aime” aux facebooks. Ils sont finalement ajustés une troisième fois en regard de l’évolution des rangs trimestriels mondiaux et mensuels canadiens Alexa pour la même période.

    Si vous aimez les tableaux de chiffres :

    http://www.laqueste.wordpress.com/

    Les semaines des trois mardis précédents, QS ne se méritait qu’un député. L’appréciation de la performance de Mme David au débat d’hier lui redonne une cote de 8,5 plutôt que 7,5. Ainsi, QS se mérite un deuxième siège demain.

    Ces mêmes semaines, j’avais surévalué la cote d’ON pour compenser un manque justifié de vigueur au simulateur. Ma cote était 4, mon estimation 2. Cette semaine, le 4 est un vrai 4 pour la faveur que Jean-Martin Aussant réussi à soulever.

    Les gains du PQ se font aux dépends du PLC, 4 et de la CAQ, 2 pour sa domination dans la recherche de son site et les aveux d’amour à son Facebook.

    Je n’ai pas vérifié de près mais ON ne peut pas faire perdre plus qu’un ou 2 comtés au PQ, surtout Nicolet-Bécancour, peut-être Gouin. Cette formation politique constitue une avant-garde générationnelle extérieure au PQ qui rend celui-ci rassurant et acceptable pour l’autre peloton générationnel fortement majoritaire et les coureurs intermédiaires en manque d’un chef efficace comme Jean Charest l’a été pour les libéraux de 2003.

    Si la tendance change, je la surveille chaque jour, je réécrirai ici.

    @ Adrien Pouliot,

    Le simulateur de Bryan est en dérangement au moment où je vous écris. Restez en mode lecture ici.

    Bienvenue à d’autres orphelins, si je peux faire comme si j’étais chez-moi.

  7. Affiché sur la page FB de Drainville:

    Mon choix est fait. Pour une raison importante que je cite à la fin! Mais pour commencer il faut le dire…. Marois et Lego sont tout les deux séparatistes. Lego l’a même avouer sur les ondes. Il n’est pas fédéraliste! Il ne faut pas être Einstein pour figurer ce que çela veut dire! Il va voter NON…quelle farce!

    Alors supposons que le PQ gagne et que CAQ est l’opposition, cette équation veut dire loud and clear…un éventuel référendum gagnant! La dictature et le déclin économique seront garantis en peu de temps. Les contribuables bilingues bien nantis quitent le Québec. les coffres se vident. M’am Marois à le grappin dans la Caisse de Dépôt (nos retraites) pour soutenir les obligations du Qc à la Bourse, comme Parizeau allait le faire en 1995. L’instabilité, la révolte, l’anarchie s’installent.

    Mais à part tout cela… voiçi ma raison… »seulement une »! Sans trop me grater la tête… c’est pour le PLQ.que je vote! Pourquoi? Parce que le PQ et le CAQ ont « oublié » de calculer ce que les $8.6 Milliards ( péréquation) manquants ferait de leur budget ….Ils seraient à court instantanément et désespérément! Dans le budget des Libéraux, ces milliards sont inclus naturellement, nous avons une guarantie de continuer à reçevoir la générosité du Canada avec ces Milliards en plus.

    M’am Marois dit qu’elle s’être inspirée du budget Bachant pour commencer…BIG ERROR!!! …car elle n’a pas figuré dans ses calculs, ces Milliards manquants à son budget, qui est, vous direz  » plus que super important ». Pas trop brillant ces P-kiss et Caquetisses…imaginez un pays sous leur gouvernance! Le trou est noir.

    Tellement bizare qu’aucun économiste parle des répercutions monetaires sur les bugets séparatistes? C’est même inconçevable! On coupe quoi, la santé, l’éducation,les artistes, les route, l’électricité?

    J’aimerais bien M. Drainville avoir une réponse sur ce sujet!

  8. Au simulacre d’élection que j’ai produit pour le 27 août je modifie mes % du 21 en première colonne à ceux en deuxième et ça donne les nombres de députés en troisième pour les partis retenus :

    24,0 ** 22,0 ** 21 PLQ
    36,0 ** 35,0 ** 83 PQ
    26,0 ** 25,0 ** 18 CA
    08,5 ** 10,0 ** 02 QS
    01,5 ** 01,5 ** 00 PV
    04,0 ** 05,0 ** 01 ON
    00,0 ** 01,0 ** 00 PC

    Autrement dit, 21 députés libéraux, 83 péquistes, 18 caquistes, 2 solidaires et un Option nationale.

    Mes changements aux pourcentages sont inspirés de l’augmentation pour la semaine passée du nombre d’abonnés aux twitters des partis politiques, du nombres de clics J’aime à leurs pages Facebook et de la réduction de leur rang trimestriel mondial chez Alexa.

    Pourcentage de projections beaucoup trop optimistes le 21; pour le 27, je descendrais le nombre d’élus PQ à 68; pessimistes pour le PLQ, je remonterais ce nombre à au moins 30. Pour la CAQ, on verra entre 20 et 25. Les partis en fond de grille pourraient faire quelques différences. La suite chez Bryan Breguet.

Les commentaires sont fermés.