En réponse à M. Pratte

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Podcast, Facebook, Courriel),

Voici un commentaire envoyé à La Presse suite au texte de M. Pratte ce matin.

Bonjour M. Pratte,

Je suis agréablement surpris de votre texte ce matin. Vous réussissez à positionner parfaitement la philosophie politique de François Legault contrairement à l’ensemble de vos collègues. Il est évident qu’une fusion ADQ-CAQ ne servirait les intérêts que des quelques élus adéquistes et de tous ces gens qui ont cautionné la dette du parti.

D’ailleurs, sans cette dette, probablement que les discussions entourant la fusion des deux entités n’auraient jamais eu lieu. L’ADQ est dans une position de faiblesse incroyable pour négocier avec Legault et devra piler sur ses principes à cause de cette dette. Il faut donc dire adieu à la mixité de la pratique notamment. C’est un enjeu primordial puisque bientôt 50% du budget sera consacré à la santé.

Les mouvements politiques de droite ont plus de vigueur que jamais au Québec. C’est du côté de la partisannerie politique qu’il y a un problème. Le seul véhicule disponible est cabossé pas à peu près.

L’avenir de la droite passe par deux chemins. La disparition une fois pour toute de l’ADQ et de sa dette ou encore la résurection du parti. À quelques mois des élections, force est de constater que la première option est beaucoup plus probable que la seconde.

Si les défenseurs de la liberté et de la responsabilité individuelle ne sont pas représentés aux prochaines élections, ce n’est pas une catastrophe. Ces gens devront continuer à défendre leurs idées avec l’IEDM, le RLQ, l’Institut Fraser, la Ligue des contribuables…

Il faut se rappeler qu’avant le succès des conservateurs à Ottawa, il y a eu plusieurs mouvements politiques qui ont entretenu la flamme en l’absence des politiciens. On n’a qu’à penser au Manning Center par exemple.

Malheureusement, un politicien n’est pas fait pour tirer, il doit être poussé! Nos élus sont encore trop aveugles pour sentir la soif d’une bonne partie de la population envers les valeurs de liberté et de responsabilité. Ce sera donc aux militants et aux activistes de cette idéologie d’entretenir la flamme le temps que l’ADQ débarasse complètement le plancher et qu’un parti se reconstruise autour de ces bases idéologiques.

Au Québec, la droite a le devoir d’être patiente et doit continuer à bâtir sa crédibilité. Heureusement, tout ne passe pas par un parti politique qui a tendance à restreindre la liberté de paroles des gens et à marcher d’une façon déconcertante sur ses principes.

Plus la dette du Québec gonfle, plus les arguements de la droite prennent de la vigueur. Plus on infantilise culturellement notre population, plus les arguments de la droite deviennent pertinents.

Le retour du balancier se fera un jour. C’est évident à mes yeux. Mon petit doigt me dit également qu’un homme comme M. Pouliot ne baissera pas les bras quoi qu’il arrive. Soyons patients!

Ian Sénéchal
Cofondateur du Réseau Liberté-Québec
Blogueur sur LesAnalystes.ca

Publicités

20 réflexions sur “En réponse à M. Pratte

  1. excellent texte, encore de mr. Sénéchal, comme dirait Maurais, t’es sur la coche. je me demande ou va se retrouver les vrais penseurs de droite comme Garcia et Poulliot ??

  2. Bravo Ian, j’espère que l’on t’imprimera. Je suis tellement désapointée par l’ADQ qui sont si mous et je n’ai aucune affinité avec Legeault. Le message ne passe pas bien, Legeault a changé d’idées trop souvent dépendant des réactions.. Il nous faut un autre parti avec un chef comme M. Pouliot que j’admire beaucoup pour ses convictions. J’encourage tout les membres du RLQ de contacter les médias avec leurs messages pour influencer et encourager le Québec sur la bonne route contre l’afaiblissement économique continuelle suivant de très mauvais choix et d’être ocmpletement sourd aux demandes du public. Il nous faut arrêter de dépenser l’argent que n’ous n’avons pas. Tout ces programmes de luxes qui nous habituent à se faire servir sans vraiment que nous ayons à travailler pour le mériter.

    Je dois avouer que je discute beaucoup sur les pages FB de sépartistes je me fais traiter de tout et tout, cela ne me dérange pas car la défense principale des gauchistes et la plupart des sépartistes est d’insulter et d’essayer de vous intimidez pour éteindre le message. Je suis plous que direct, mais c’est mon style satire. Il n’y a pas un séparatiste qui est au courant de notre dette astronomique et ils pensent tous que la péréquation est le retour de nos taxes. Pas surprenant lorsqu’on écoute l’ex péquiste Aussant sur ce vidéo qui dit aux membres péquistes que le Québec est riche et que tout autre message est de la propagance fédéraliste C’est honteux de supprimer la vérité et de leurer ces bonnes personnes. Pour moi, c’est la pire ‘source’ de nos malheurs à qui je m’attaque litéralement et sans restraintes…que puis je dire…c’est mon style et je ne m’en excuse pas. Les gants de velours ne fonctionnent plus lorsque nous sommes trop près du pécipice.

  3. Oh la la! Je m’excuse, Il y avait quelqu’un à ma porte et j’ai cliqué sans relire. Je viens de trouver 2 autres fautes.
    Le 2e para ….je suis ‘plous’ que directe et …7e ligne ‘propagance’ pour propagande. Junior moments!

  4. Mme. Houde Edwardh, je ne suis pas surpris que vous vous faites insulte. Ils font ce que la gauche fait toujours, a court d’arguments, ils insulte. Legault menace leur pouvoir, alors attendez vous a voir une attaque en regle. Ils ont deja commencer, sur la SRC ont se posait la question sur ce que serait son abbreviations. il y des Pequistes, des Liberaux, et pour la Coalition se serait quoi? Caquistes.

    M. Senechal, excellent commentaires.

  5. Les mouvements politiques de droite ont plus de vigueur que jamais au Québec. » Cela est bien triste, mais la droite à laquelle vous faites allusion va demeurer minoritaire. Au moins, grâce à des gens convaincus comme vous, on peut discuter sur des questions de fond. Legault va ménager la chèvre et le chou et on va se retrouver dans le champ.

    • Le problème de financement des partis de centre-droite est peut-être causé par les opportunistes. Moi, je suis un radical, pessimistes avec quelques lubies. J’investis dans des idées pas dans les cadeaux et les copains. Je ne veux rien, seulement le respect des promesses.

      S’il y a un parti avec de vrais idées de droite, ça va donner le goût de le financer. C’est sûr que quand tu montes dans les sondages les opportunistes débarquent mais à la base l’Adn est déjà de droite.

  6. @Ian Sénéchal
    C’est très clair et net. « Malheureusement, un politicien n’est pas fait pour tirer, il doit être poussé! Nos élus sont encore trop aveugles pour sentir la soif (…) de la population (…). » Vous avez raison pour la première partie; mais pour la deuxième, j’aimerais être moins indulgent que vous. S’ils étaient aveugles, nous pourrions les excuser.
    ….Ils voient très clairs. C’est pour cette raison qu’ils se sont rendus jusqu’au pouvoir. Mais pour monter si haut, il leur faut piler le « Bien commun ». Leur bien passe avant celui de la société qui les a élus. Ils s’appuient sur des principes simples et éprouvés par les assoiffés de pouvoir. En voici trois:
    (1) Dorénavant ce sera comme d’habitude. Ainsi en ne changeant rien, ils sécurisent ceux qui ont peur du changement et il y en a assez pour faire la différence lors d’une élection. Ils font peur à moins de monde possible.
    (2) Ils ne changent que ce qu’ils sont obligés de changer. Le meilleur exemple, ces temps-ci, est l’évolution de la demande d’enquête publique sur la collusion/corruption. Aussi ils ont négligé l’entretien des infrastructures durant plus de 30 ans. Il a fallu qu’un viaduc tombe. Ils ont fait des travaux publics une priorité, parce que la peur était au rendez-vous.
    (3) Pour être élus, il faut beaucoup d’argent. Donc, il leur faut être très attentif aux besoins de ceux qui ‘investissent’ sur eux. C’est au point de laisser les collecteurs de fonds avoir un accès direct au bureau du Premier ministre. Et ce n’est que ce que l’on sait.
    En conclusion, je pense que nos élus et élues voient très clair.

  7. Hélas, je ne vois en Legault qu’un autre étatiste qui va contribuer à garder le Québec dans sa course vers la banqueroute. Il parle d’éducation… que croit-il pouvoir y changer? Le Monopole devrait se retirer de ses programmes de ré-éducation à la Mao et tenter de se limiter à enseigner à lire, écrire et compter, domaines dans lesquels il se montre parfaitement incapable. Les ministères de l’éducation et de la santé on la malléabilité de blocs de bétons. Sortez-moi n’importe quel vieux manuel des Frères des Écoles Chrétiennes et je pourrai y parvenir moi-même mieux qu’eux. Legault n’a d’avantage que de ne pas être Charest ou Marois.

    Le travail à faire est de s’attaquer au monstre bureaucratique de l’état et ses extravagants programmes sociaux utopiques qui nous conduisent tout droit au gouffre financier… personne… personne n’aura ce courage. On va attendre que tout pète.

    • La situation demande un De Gaule, Churchill ou Thatcher… vous trouverez pas ça au Québec, état émasculé d’un peuple émasculé.

      • Un De Gaulle, un Churchill, ça prends une ou deux guerres mondiales. Impossible de voir ça au Québec. Thatcher ? Attendons que Pauline ou Joanne ou une autre dise comme Pierre Elliott Trudeau : Regarder-moi bien aller !

  8. Pingback: Union ADQ-CAQ : Le marié est-il le meilleur parti ? | Contrepoids

  9. Legault est , de ce que lui-même nomme, la gauche efficace. c’est a dire l’art de pelleter les problèmes actuariels sur les générations future pour en privilégier qu’une seule.
    Or les différents gouvernements qui ce sont succédé en alternance au Québec ont toujours priorisé les demande et les doléances que d’une seule génération, les Cécep ont été créer pour eux,ils ont également eu des frais de scolarité ridiculement bas dont ils ont bénéficié, et dès qu’ils ont sortit en masse des cégep et des universités la société a encore combler leur nouveau besoin en créant cette fois une énorme fonction public fallait bien leur donner du travail et une sécurité d’emploi et pour les autres de cette génération le gouvernement a créer la Baie-James. Maintenant cette génération d’ancien hippies devenu aigri et revancharde ne cesse de faire obstruction a tout développement économique.Et aujourd’hui ils ont comme unique et principale préoccupation leurs fonds de retraite, a qui vous pensez que cette génération refileront la facture de leur retraite doré, tout comme la dette du Québec, qu’ils ont contracter envers les banques
    Car les politiciens, qui hier a favorisé cette génération par clientélisme électorale, aujourd’hui les favorise encore mais cette fois ci par lâcheté.Le Québec est une indécence et que voit-on poindre a l’horizon politique des partis gauchiste œuvrant que pour satisfaire la même génération

  10. Que l’ADQ fasse son ménage en foutant a la porte les gauchiste et les Legauchiste un parti politique ne peut renier ses valeurs sans mourir.

  11. L’ADQ a commencé en mourir lorsque Dumont s’est approché du centre pour tenter d’élargir sa « base ».

    Se rapprocher d’un technocrate étatiste de centre gauche déguisé en « droite » comme Legault serait définitivement la pire stupidité et le dernier clou dans le cercueil de ce parti.

    Mais c’est peut être justement ce que les Allaire et Charpentier veulent faire: un hara kiri politique! En autant qu’ils récupèrent leur argent…

  12. François Legault mi- péquiste, mi- libérale.
    Encore une fois, l’offre politique, que nous avons devant nous au Québec, se résume à des partis, qui une fois élue vont changer la poussière de place, sans faire le ménage. C’est à dire qu’ils continueront à gouverner en cherchant par tous les stratagèmes possible et inimaginable, le moyen de nous retirer encore quelques dollars de plus, tout ceci sans rechercher à l’éviter.
    En démocratie on se doit de voter selon les idées (programme du parti) et non sur une impression que nous a laissé un candidat à un débat télévisé. La politique ce sont des affaires d’état et qui plus est ce sont nos affaires, alors durant les campagnes électorales évitons de faire comme le pauvre corbeau dans la fable de La Fontaine. Le Québec en sera que meilleurs.
    Jamais les hommes et les femmes politique que nous avons ont repenser le Québec du troisième millénaire, regarder ce que s’apprête à faire le gouvernement Charest dans ses négociations avec les sociétés minières en relation avec son plan Nord on se croirait revenu au temps où nous vendions le fer 5 sous la tonne alors que nous devrions prendre exemple sur ce qu’a fait la Norvège avec ses richesses d’autant plus, que les ressources minières sont épuisable. Le minerais dans le Nord du Québec appartient aux Québécois, pas aux politiciens. Il doit y avoir un moratoire sur le plan Nord jusqu’à ce nous ayons fait toutes la lumière sur les allégations de corruption et de malversation dans l’industrie de la construction car présentement je n’ai pas confiance en mon gouvernement et vous ?

  13. Lorsque j’ai vu le logo de ce nouveau parti,j’ai déchanté immédiatement.Pour moi c’est celui du PQ amputé d’une partie du rond.Donc une brisure,mais toujours la méme envie.

    • Quelle erreur stratégique de Legault, d’essayer de déstabiliser le Pq, le big boss du Pq n’aura alors que le choix de se trouver un candidat vedette charismatique.

Les commentaires sont fermés.