La gauche, les maths et les émotions

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Je suis allé au courrier ce matin pour vider la case postale du RLQ. J’y ai fait une belle découverte. Une lettre anonyme. Je me suis tordu de rire. Meilleur qu’un bon Nescafé en se levant.

On sent toute la haine de la droite dans cette lettre. Le gars est persuadé qu’il a démontré son point. Il a juste oublié que l’Alberta a une population presque deux fois plus petite que celle du Québec. Il faut donc exprimer ces chiffres par habitant pour comparer. C’est ce que j’ai fait. J’ai même été assez honnête pour ajuster ces derniers à l’abattement fiscal.

Voici ce que ça donne. Un québécois aurait payé en 2008 en moyenne 3187.06$ en impôt fédéral alors qu’un albertain a payé 5068$.

C’est 59% de plus. La seule différence, c’est qu’il y en a un plus riche que l’autre, car c’est le même système d’imposition.

Faites le calcul, le gouvernement fédéral a besoin de huit québécois pour récolter les recettes de cinq albertains.

Advertisements

11 réflexions sur “La gauche, les maths et les émotions

  1. La gauche n’a jamais été reconnue pour ses capacités arithmétiques. On n’a qu’à lire le dernier budget du Québec (et de l’Ontario, du Manitoba, de la Nouvelle-Écosse…) pour constater que les gouvernements continuent de dépenser plus qu’ils ne reçoivent. En fait, il n’y a que l’IPÉ qui a été capable d’augmenter ses dépenses moins vite que ses revenus.

    Autre point intéressant sur la méchante Alberta : elle a plus de gens qui gagnent 250k$ et +, EN NOMBRES ABSOLUS

  2. Comme si nous n’avions pas assez de dépenses voila que les bons libéraux veulent faire un autre doublon avec le RÉGIS des armes a feu , déja que c’est un gouffre financier au fédéral ou le résultat n’est qu’un tas de menteries car au moins la moitié des gens on changer d’adresse depuis l’inscription. De plus le provincial a essayer au cout des 500 millions minimum de mettre sur pied un programme d’implantation de dossier médical informatisé et ca ne fonctionne pas . le RÉGIS (petit,criard, inutile, pas vraiment performant et basé sur une fausse image) des armes finira avec la mention échec 2.0. gel de l’emploi a la fonc.public rienque dans mon cercle d’amis 3 ont été embauché depuis 6-8 mois tout un gel hein, hein , hein lé ti-gars

  3. Typiquement gauchiste. Ça ne comprend rien à l’économie mais ça veut donner des leçons. En plus il a encouragé un organisme fédéral en payant l’affranchissement de ce papier inutile.

  4. C’est sur que si le Quebec avait les emplois de l’Alberta ou l’equivalent et une population 2 fois moindre; ce qui veut dire des jobs dans le Nord du Quebec a 150k par année a pocheté pour des manoeuvres…. c’est sur que les Quebecois payeraient plus d’impot par travailleur vu leur plus hauts revenus…. et l’impact serait double vu une population coupé en 2

  5. Pingback: lacapitaleblogue.com | La gauche, les maths et les émotions « Les analystes

  6. « Meilleur qu’un bon Nescafé en se levant. »
    « J’ai même été assez honnête pour ajuster ces derniers à l’abattement fiscal »…
    « Faites le calcul, le gouvernement fédéral a besoin de huit québécois pour récolter les recettes de cinq albertains. »

    Vraiment étonnant ce garçon, Ian. Même en été.

    Primo… Il nous soumet à de la pub commerciale. Sans doute qu’il bosse chez Général Food, le fabricant du Nescafé. Ouahchssss !… Pas buvable ce truc !…

    Secondo… Il connaît ça, ce que c’est que l’abattement fiscal. Ça c’est vraiment exceptionnel chez les blogueurs du Québec. Des chiffres en dollars, en plus, c’est inédit. Chapeau !…

    Terso… Non sans mégarde, il a oublié de copier coller les revenus imposables, en total et en moyenne par habitant, dans la comparaison Québec/Alberta.

    Car, un impôt fédéral par habitant, tout seul, n’a aucune valeur de compréhension et d’analyse, s’il n’est pas accompagné du revenu imposable par habitant, dont il est question.

    C’est un billet informatif et remarquable.
    Même en pleine vacances d’été.
    Incroyable !…

    Bon été !…
    SP

  7. Excellent Ian, un actuaire avec des notions de fiscalité.

    Un portrait plus global pourrait par contre montrer les revenus fédéraux par habitant par province en ce qui concerne la tps, les taxes d’assises et l’impôt des corporations.

    Quelque chose me dit que l’on paie plus de taxes d’assises sur les cigarettes par habitants qu’en Alberta, mais je pense aussi que nos impôts corporatifs fédéraux doivent être proche de 0$ par habitant comparé à l’Alberta ou il y a une prolifération d’entreprises….

    Cela serait vraiment drôle aussi si tu faisais un tableau comparatif des dépenses de programmes fédéraux par habitant de l’Alberta VS le Québec…. quelque chose me dit que le chomage et le supplément de revenu garantis concernent davantage les québécois…..

  8. M. Sénéchal. J’ai une petite question pour vous.

    Pourquoi à l’impôt net du Québec le chiffre indiqué est de $ 70 Millions ?
    moins que le TNO avec $76 millions ?

    Il me semble qu’il y a une erreur.
    Merci de votre réponse.

    • Le gouvernement fédéral perçoit l’impôt des provinces, sauf pour le Québec. C’est pour c’est que le chiffre du Québec est très petit. Ce chiffre devrait être de zéro en réalité, mais il y a tout de même 76 millions à cause de la méthodologie de l’étude (définition de contribuables québécois).

      Bref, il ne faut pas tenir compte de cette colonne pour le Québec.

  9. Excellent billet.

    Selon la lettre anonyme, Stat sur les revenus en 2010, année d’imposition 2008, elle confirme que les Québécois sont les vrais pauvres de la confédération.

    Revenus établis en 2008, de 49,999 $ en moyenne au Québec. Mais de 70,884 $ en Alberta. Soit un écart de 41,7 % en moins au Québec.

    Revenu imposable en 2008, de 45,315 $ en moyenne au Québec. Contre 64,676 $ en Alberta. Soit un écart de 42,7 % en moins au Québec.

    Remerciez votre correspondant anonyme. Il nous rappelle que le Québec c’est de plus en plus le Pérou, de la confédération canadienne.

    Un Québec peuplé de petits salariés heureux, qui préfèrent importer le gaz naturel de l’Alberta, plutôt que d’exploiter leur propre gaz de schiste.

    Elle est bonne, celle-là !…
    CH

Les commentaires sont fermés.