JEUNES EUNUQUES

Éric Duhaime

(Contact viaTwitter, Facebook, Courriel),

Pathétique, comme dirait Lisette Lapointe, de voir ces derniers jours 12 relativement jeunes députés du Parti Québécois quémander à Jacques Parizeau qu’il leurs laisse une place dans le débat public. Dans une lettre, approuvée par Pauline Marois, adressée à l’ex-Premier ministre, ils se plaignent que «les médias se tournent régulièrement vers d’anciens porte-étendards souverainistes pour commenter l’actualité politique.»

Ils ajoutent, vexés: «Nous existons.»

Si vous existez, jeunes députés péquistes, mais que personne ne vous connaît ou parle de vous, posez-vous les bonnes questions. N’accusez pas un «Monsieur» de 80 ans, qui ne donne pratiquement plus d’entrevues, de vous porter ombrage.

Lire la suite de cette entrée »

Publicités