Le Québec en action

Stéphane Lessard

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Hourrah, le Plan Nord!!! Fantastique!, wonderful!, Two thumbs up!!! Jean Charest nous ressert encore une fois du réchauffé. Il l’a lui-même réchauffé plusieurs fois et Bernard Landry l’avait servi auparavant. Mais nous ne sommes pas à « Un souper presque parfait » et, donc, il est permit de reservir des trucs mous et insipides.

Ce qui m’émerveille ici, ce n’est pas qu’on va créer une autre société d’État autant que la dynamique que l’on observe encore. De voir le gouvernement Québécois incapable d’acheter un crayon ou une efface sans embaucher à vie 7 fonctionnaires à régime de pension à prestations déterminées ne me surprend plus. Mais de voir l’État qui pond un mauvais plan avec les opposants habituels en arrière plan qui font des simagrées, ça, je ne m’y habitue pas.

Ainsi, d’un coté nous avons encore un parti qui nous propose de l’interventionnisme étatique éhonté en nous présentant des faits comme des nouveautés dans le style de développer les mines dans le nord (non, pas vrai, il y a du minerai dans le nord??? Vite, une subvention pour convaincre les Aurifières d’aller faire de l’argent!!!). De l’autre, trahis par un vent défavorable empestant le patchouli, le déjà-vu et le déjà entendu, les tenants de la protection du sapin rabougri qui disent que ça va ruiner l’environnement et qu’il faut dans le fond simplement continuer de faire vivre des communautés entières de subventions et de prestations pour ne pas déranger les renards arctiques.

Une légende est née

Jean Charest rêve de se voir ancré dans la mémoire du peuple Québécois comme un bâtisseur. Il a plus l’air d’un cuistot de cabane à hot-dog qui tente d’écouler ses saucisses et ses pains du matin à la fermeture des bars. Jean Charest devrait commencer à s’y faire: ceux qui vivent présentement ne voudront surtout pas se remémorer son règne et ceux qui viendront ne chanteront pas son nom parce qu’il aura rajouté 20 milliards sur leur dette en échange de quatre ou cinq trous dans le grand nord que le privé aurait creusé de toute façon. Désolé Jean: on t’avait remis le Québec parce que tu avais promis de le nettoyer et de l’embellir et au lieu de cela tu l’as souillé et abusé dans son devenir comme les hordes de rêveurs qui t’ont précédé.  On a jamais une deuxième chance de faire une première impression. Mais vous êtes les rois de l’improvisation. La LNI vous attend à bras ouverts.

Tant qu’il restera quelque chose dans l’frigidaire…

Si Charest avait eu du flair, s’il avait voulu sincèrement nous défaire de cette honte qu’est la péréquation et nous enrichir, il aurait compris que c’est un plan sud, là ou il y a du gaz et du pétrole, qu’il aurait dû mettre de l’avant. Surtout que, lorsque c’est bien piloté, ça ne coûte pas un rouble à l’État et que ça fait entrer des milliards dans les coffres. Mais il les connaît au fond, les Québécois: « Tant qu’il me restera quelque chose dans le frigidaire, Je prendrai le métro, je fermerai ma gueule, pis je laisserai faire ».

Publicités

14 réflexions sur “Le Québec en action

  1. Juste comme ça: ça fait près de 20 ans qu’il y a des géologues qui s’échinent à explorer dans le nord. Même quand l’once d’or n’était qu’à 250$, il y avait quand même de l’activité. C’est la somme d’années et d’années d’efforts, de milliards d’argent provenant d’investisseurs privés qui ont mené aux découvertes d’aujourd’hui.

    De voir que M. Charest annonce « la création d’un plan Nord » avec l’ouverture d’éventuelles mines, comme si il avait quelque chose à voir là-dedans me rend légèrement nauséeuse. Tout ça n’est qu’un tentative desespéré pour prendre le crédit sur quelque chose de positif pour laisser sa marque.

    Le pire, c’est que ce plan va se faire diaboliser. Je sens que c’est déjà commencé. Misère… on va avoir les groupes de pression sur le dos, maintenant. Jusqu’à Radisson, au réservoir Opinaca, dans les monts Otish, le long de la rivière La Grande, partout.

    Me reste plus qu’à déménager de province.

    Adieu!

  2. Monsieur,Jean Charest, je ne l’achète pas, ce plan Mort. Une belle tentative de diversion, mais c’est raté que vous le vouliez ou non l’histoire ne retiendra rien de positif a votre endroit ni de votre gouvernance.

  3. Je vous suggère fortement de ire le livre, « Les éteignoirs », de M. Marc Simard.
    Il écrit que plus rien ne peut être réaliser au Québec. Il y a toujours une personne pour se lever et décrier le projet.

    Si seulement le gouvernement appliquait le modèle norvégien. L’état devient partenaire à 60% de tout projet et le privé, 54%. Les revenues,les risque et les frais sont partagés. Peut-être que ce serait possible de régler la dette et de faire des profits?

    Pourquoi nos gouvernement ont si peur de copier le modèle norvégien? Misère….

  4. Isabelle Robillard dit : 9 mai 2011 à 17:37
    …Jusqu’à Radisson, au réservoir Opinaca, dans les monts Otish, le long de la rivière La Grande, partout.

    Vous voulez dire que tout ça se trouve en territoire du Québec ?…
    Ah bon !…
    Je ne savais pas. On ne m’a jamais dit ça.

    Patrice dit : 10 mai 2011 à 10:53
    Pourquoi nos gouvernement ont si peur de copier le modèle norvégien? Misère….

    Parce que c’est un modèle PPP. Et ce modèle est maudit et honni par tous les verdoyants et gauches à bobo, du Québec.
    SP

  5. à Patrice

    « L’état devient partenaire à 60% de tout projet et le privé, 54%. »

    Heu… J’comprends pas, là. 60 % + 54 %, ça fait 114 %. Wow ! Ils sont bons, les Norvégiens. Ils donnent leur 114 % !

    • Mes excuses, j’ai tapé trop vite. De ce que j’ai lu, le gouvernement Norvégien détient un minimum de 60% et le privé 40%. Parfois, le gouvernement monte à 65% et le privé 35%.

      La Norvège a près de 400 milliards de dollars en surplus. Le gouvernement sait très bien que le pétrole de leur pays se tarira bien un jour.

      Mais pas de danger que nous développions nos ressources minières au Québec, et encore moins en Mauricie au pays de Fred Pellerin:

      http://www.lhebdodustmaurice.com/%C3%89conomie/Ressources%20naturelles/2011-05-10/article-2494333/Mines-a-SaintElie-un-non-unanime/1

      Je serais prêt à parier 100$ que la même situation va se prooduire à Notre-Dame-de-Montaubant. Il y avait des mines d’or et de fer dans ce coin de la Mauricie à la limite du comté de Portneuf.

      Je suggère de lire, Écotopia, un livre racontant que la côte ouest américaine est devenue indépendant et complètement vert. Vraiment intéressant:
      http://fr.ekopedia.org/%C3%89cotopie

      • Concernant la réaction des villageois de Saint-Élie de Caxton:

        « @!!!*$+#!!!

        Le fond du baril, nous sommes dans le fond du baril.

        On croirait le Québec habité par une bande de Navi échappé de la planète Pandora. Ils se terrent dans les régions et, quand ils entendent le ronronnement d’un oiseau de métal, ils sortent de leur cabane et regardent, craintif, le cerceau se trouvant dessous, persuadés qu’un mauvais sort est jeté dans leur village.

        Et dire qu’il y a plein de carrières de granite qui ont fait des trous dans les montagnes de la région. You hou!…La Terre appelle Saint-Élie de Caxton!

        Ignorants, méchante bande d’ignorants. Quand une hélicoptère passe comme ça, c’est encore dans des étapes hyper préliminaire d’exploration. Il s’agit de levés géophysiques aéroportés, afin d’avoir une idée pour d’éventuelles cibles d’exploration. Et même si des forages s’ensuivent, l’éventualité d’une mine est encore à des années-lumière. Au pire, quelques géologues et techniciens auraient loués quelques chambres d’hotel dans la région et pris quelques repas au restaurant.

        Ça va être un beau dossier pour Mme Ruth Ellen Brosseau!

        On va avoir ben du fun! ;-)

        • Je trouve ça dommage de ne plus capable de faire du développement au Québec. Me semble qu’on est plus en 1950 où on se sacrait ben de l’environnement. Les compagnies sont de plus en plus sous la loupe et doivent se surveiller.

          Bien entendu, il y aura toujours des gens ignorants et sauvages qui ne respectent pas l’environnement. J’en sais quelque chose, dans mon coin de la Mauricie, quand je vais marcher, je retrouve des déchets au bord de la route. J’ai même trouvé 2 pneus et un vieux poêle au gaz.

          Mais en général, la qualité de l’eau s’améliore et les gens sont respectueux de l’environnement. Question de vous pompez encore plus Mme. Robillard, voici un vidéo de M. Khadir à propos du plan nord:
          http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201105/09/01-4397763-penurie-de-professeurs-a-lhorizon.php

    • Merci pour le lien! Je l’écouterai sans faute mais pas aujourd’hui. Je risque de me noyer dans ma montée de lait.

      J’ai été un peu dure envers les gens de la région en les traitant d’ignorant. En fait, ce sont plutôt les journalistes comme Jessica Nadeau du torchon (oupse, journal) Frontenac qui ne font pas convenablement leur job. Toujours à sombrer dans la propagande et à n’exposer qu’un côté de la médaille.

      Et, comme dans bien des dossiers d’exploration minière, il s’agit d’une toute petite proportion de de la population concernée qui s’oppose. En général, une fois que la compagnie explique aux gens les tenants et aboutissants, ça se termine plutôt bien.

      Sauf que c’est le silence radio côté média quand ça se termine ainsi.

      Et vous avez tellement raison en ce qui a trait au respect de l’environnement! Les malpropres ne sont pas là où on croit les trouver…

  6. Isabelle Robillard dit : 11 mai 2011 à 11:50

    Je viens d’apprendre pour la première fois que le Québec est habité par des Navi de la planète Pandora. C’est incroyable !…

    Mais, Steven Guilbault et Amir Khadir, ils vienent de quelle planète ceux-là ?
    ch

    • euhh…Peut-être la planète mars?

      Elle est rouge, après tout!

      Vive Staline!

Les commentaires sont fermés.