Financement des partis : Non aux subventions

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Le Parti Conservateur a créé tout un émoi  au sein des partis politiques en menaçant de mettre fin aux subventions des partis politiques. Quand on sait que 80% du financement du Bloc Québécois provient de ces subventions, on ne peut qu’être d’accord avec Michel Hébert qui avance sur son blogue que cette mesure mettrait fin au règne du Bloc au Québec.

Jack Layton y va fort quand il s’en prend aux conservateurs en parlant d’atteinte à la démocratie. Les libéraux exprime leur dédain en comparant le système proposé par les conservateurs de manière péjorative avec le système américain. On semble prétendre que la subvention de 2$ par votes est nécessaires depuis que l’on a interdit aux corporations et aux syndicats de contribuer aux partis. La limite imposée au parti rendrait également leur travail plus difficile :-)

Or, l’argument principal des conservateurs est que les partis politiques ont déjà suffisamment de passe-droits pour ne pas avoir besoin de ces subventions. Et ils ont raison.

Les gens ne le savent peut-être pas, mais voici certains avantages des partis politiques quant au financement qui sont souvent méconnus.

  1. Une contribution à un parti donne droit à un retour d’impôt pour le contributeur. Ce retour peut atteindre 75%
  2. Un candidat qui obtient 10% des votes aura droit à un remboursement des ses dépenses électorales de l’ordre de 50%.
  3. Le vérificateur financier qui passe en revue les finances d’un comté ou d’un candidat pourrait recevoir jusqu’à 1500$. C’est donc ça de moins à payer à la fin de l’année.

Il est évident qu’avec un tel système encourageant les dons privés, la partie subventionnée du financement politique est inutile. Pensez-y, demain, signez un chèque de 400$ à votre candidat préféré. Ce dernier pourra donc en dépenser 800$, car la moitié de ses dépenses seront remboursées par Élections Canada. Et vous, vous recevrez 300$ de retour d’impôt. En tout, vous aurez contribué 100$ pour que votre candidat dépense 800$. On s’entend que la part gouvernementale s’élève à 87.5% des dépenses totales?

Les partis qui ont besoin de subventions pour survivre malgré ce système sont tout simplement laxistes. Ils n’investissent pas le temps nécessaires dans leur financement ou encore, ils n’ont tout simplement plus la cote et ils sont maintenus en vie artificiellement par le gouvernement fédéral… Alors, quand ces partis sont souverainistes, vous vous doutez que ça n’en prend pas plus pour susciter de la grogne dans l’ouest du pays.

Je vous suggère également ce texte du Journal de Montréal qui va un peu dans le même sens que mon texte.

 


Publicités

58 réflexions sur “Financement des partis : Non aux subventions

  1. Est-ce que cette proposition peut être qualifier de raisonnable?

    Évidemment les partis d’opposition vont dire que non, car, dans leur situation économique, il ne pourrait engranger les dépenses actuelles.

    Est-ce que le PCC écoperait? Évidemment que oui mais à moindre échelle car ils ont une base solide de donateurs privés.

    Mais regardons de plus la théorie selon laquelle ceci serait anti-démocratique. Certains prétendent que cet argent va de plein droit aux partis car l’électeur en a choisi ainsi en votant pour celui-ci!

    OK, j’aimerais savoir quand est-ce que l’électeur a eu son mot à dire sur ce genre de financement? Quel parti, tous idéologies confondues, est venu devant les électeurs et dit que si vous m’élisiez, je vais mettre se financement en place?

    Personne…

    Je crois que ceci a été mis en place car le PLC savait qu’il perdait au change en interdisant le financement par des compagnies et autres. Ils savaient également que cela allait profiter au parti donc personne n’allait chialer.

    Je suis pour l’abolition de ce genre de financement et pour ceux qui auront peur que leur parti n’ait pas assez d’argent, vous pourrez toujours faire un don directement au parti… À moins que cela ne soit trop forçant ou contre votre nature puisque là, vous allez voir… une facture?

    Très bonne analyse de la situation et bonne article.

    Sur ce, bonne soirée à tous.

  2. Salut bien M.Sénéchal

    Constitutionnellement et politiquement parlant on peut dire que le peuple québécois….60% en 1980….et quelque 50.9%…en 1995, est assis ou encore debout à un 4 chemins depuis 30 à 40 ans……Certains pensaient à travers leur poussée émancipatrice fièvreuse pouvoir emprunter les 4 chemins à la fois mais la réalité était tout autre, il fallait faire un choix…..

    Certains partis politiques fédéraux à travers le scandale des commandites par exemple, de même que certains partis politiques provinciaux ont voulu inciter les Québécois, à coups de millions et de subventions parfois, à prendre une direction plutôt qu’une autre…….Le Parti Québécois est là à ce 4 chemins depuis 35 ans, le Bloc québécois est là à ce 4 chemins depuis 20 ans…..à respecter l’hésitation, la maturation du choix des Québécois…

    Mais à ce 4 chemins, des semences, des pousses, ont profité et un vent de jeunesse étend les graines de celles-ci à l’horizon……cette même jeunesse qui ont connu les charmes universels de ces 4 chemins tout en sachant très bien qu’après avoir beaucoup voyagé il est bon de se ressourcer sous l’arbre de nos souvenirs, de nos origines qui nous ont bercé à l’ombre d’une tumultueuse, aléatoire et économique mondialisation……

  3. Je suis tout à fait en accord avec vous M. Sénéchal. La loi sur le financement des partis politiques est totalement dépassée. Ce sont les partis politiques qui doivent eux-mêmes se financer et pas par les contribuables canadiens et québécois.

  4. Est-ce le point de vue d’un analyste (non-partisan) ici ou celui d’un membre de l’exécutif du parti conservateur de Lévis-Bellechasse ?

    • Tu me diras c’est quand la dernière fois que je me suis considéré non-partisan ou non-biaisé. L’hypocrisie radio-canadienne, pas mon fort.

      De l’autre côté, membre ou pas de l’exécutif de Lévis-Bellechasse, je tiendrais le même discours. Ajouter les subventions aux règles que j’ai dictées plus tôt et on se rend vite compte que du financement privé, c’est plutôt marginal en politique fédérale.

      • Je ne dis pas que la méthode actuelle est parfaite mais je crois qu’un financement exclusivement privé porterait un dur coup à la démocratie. Ceux qui en profiteraient le plus sont le Parti Conservateur et le Parti Libéral car, traditionnellement, ces organisations ont tissé des liens solides avec les chambres de commerce. Il serait extrêmement difficile pour des partis de citoyens de percer sur la scène électorale. Si on appliquait la même règle au Québec, l’ADQ et Qs ne pourraient pas survivre et ça laisserait toute la place aux deux grands partis.

        Récemment, le PCC a été trouvé coupable de fraude électorale. On se souvient également du comportement douteux du PLC qui nous a été révélé lors de la commission Gomery. Il m’apparait donc dangereux de couper le financement public des partis politiques, en autant que ces derniers soient sérieux et qu’ils démontrent qu’ils reçoivent l’appui d’une partie de la population.

        Si Stephen Harper veut réduire les dépenses gouvernementales, qu’il coupe dans le budget militaire. Ça sera déjà un bon départ.

        Merci,

        Jocelyn Roy

        • Je ne suis pas pour les dépenses militaires. Par contre, il faut voir si vous gardez votre voiture 30-35 ans?

          D’un autre côté, le passage du Nord-Ouest ne semble pas fondre. Il s’agit d’une bonne nouvelle, car nous pourrons nous passer de surveillance aérienne, mais surtout, cela illustre bien la folie du Réchauffement climatique ;-)

          Chance ou malchance, qui peut le dire?

    • Oh Lord….Lutopium is back…

      Voçi mon point de vue écrit

      Il devrait y avoir une loi qui demande que seulement les partis qui ont des représentants partout au Canada dans toutes les provinces peuvent reçevoir du financement du fédéral pour les élections. Ce serait d’après moi plus que raisonnable. Pourquoi paierons nous pour un parti qui veut démanteler notre pays. Ça ne tient pas debout.

      Les montants pour les autres, devraient aussi être revisés et diminués, ils sont trop élevés. Si le gouvernement Harper gagne une majorité, il pourra passer la loi de la fin des subventions. Dire que je paye pour M. Duceppe qui veut briser mon pays….c’est ridicule.

      Adieu M. Duceppe, l’homme « dangeureux » qui veut démanteler mon pays. Il y a une limite à la « bonnassité » de la démocratie et le Canada est trop bonasse. Aux USA, ont tirerait sur M. Duceppte si il voulait dénigrer et briser leur pays.

      Et…dire que M. Duceppe accuse Harper d’être un homme dangeureux…regardez vous dans le miroir M. Duceppe.

      cc. Duceppe and the media

      • Renée, si on suit votre argumentaire, Stephen Harper n’aurait jamais pris le pouvoir…Car la « Canadian Alliance » était avant tout un parti qui représentait les intérêts de l’Ouest canadien…

        • @Jocelyn…il ne faut pas marcher jamais en regardant en arrière, c’est dangeureux de frapper un mur ainsi. Avancez c’est beaucoup mieux pour évoluer et faire avancer les choses, spécialement pour les politiciens.

  5. Il n’y a pas que le financement des parti politique qui m’agace, il y a aussi le parlementarisme britannique et le mode de scrutin qui sont eux aussi a revoir partout au pays.

  6. Je trouve cela génial, Steven Harper va éliminer le bloc avec le petit côté « cheap » des Québecois la générosité subventionné. C’est l’état qui est généreux, mais ce ne sont plus les Québecois à part quelques exemptions. Cela est pareille comme le financement des universités anglophones vs francophones.

    La particularité des « contre-istes » est toujours qu’ils sont subventionnés à l’os, pour la démocratie comme ils prétendent.

  7. Le Bluff Québécois ne sera pas content et sa cohorte de députés insignifiants qui ont tous le nez accoler au postérieur de leur chef et a chaque pet ils claironnent tous en chœur comme cela sent bon ca vient du Québec

  8. «Or, l’argument principal des conservateurs est que les partis politiques ont déjà suffisamment de passe-droits pour ne pas avoir besoin de ces subventions.»

    Pourquoi alors rester à mi-chemin et ne pas promettre d’abolir les «passe-droits» que sont le crédit d’impôt pour contributions politiques et le remboursement des dépenses électorales des candidats ?

      • «Je ne serais pas contre non-plus.»

        Et le PCC, lui, est-il pour ou contre ? Jamais il n’en a parlé.

        Jusqu’à ce qu’il en parle et ne prévoit aussi l’abolition du crédit d’impôt pour contributions politiques, il projettera toujours l’impression qu’il ne cherche qu’à abolir le type de financement le plus équitable qui ne favorise aucun parti, mais qu’il ne veut pas nuire au type de financement qui le favorise le plus, même si ce type de financement coûte plus de 20 millions $ à l’État à chaque année (et plus de 30 les années où il y a une élection).

        Voir sur la page http://www.fin.gc.ca/taxexp-depfisc/2010/taxexp1001-fra.asp#tocpart1-06 en cherchant avec «Crédit d’impôt pour contributions politiques».

      • 2$ par vote, ce n’est même pas le prix d’un Big Mac mais c’est tellement exagéré!

        Surtout quand on pense que ceci permet à des partis comme le parti Vert de survivre et à ses électeurs de pouvoir s’exprimer.

        Mais peut-on vraiment être surpris que ce soit les conservateurs qui veulent abolir une loi aussi démocratique? Moi non.

        Je ne sais pas si cette information est véridique, j’ai lu que les intentions de votes au Québec pour le parti Conservateur seraient de 2%. Ce ne serait pas étonnant!

        • @Sylvie….Ce ne serait pas étonnant que les Conservateurs ramasse 2%, car nous savons qu’en général, les Québecois sont mal éduqués sur les politiques et l’économie. On leur a enseigner de se regarder le nombril, cet exercise demande beaucoup d’efforts.

  9. Je suis contre les subventions pour quoi que ce soit. J’espère que les conservateurs vont être majoritaires et abolir ce financement.

  10. D’un point de vue strictement économique, une dictature ne serait pas à dédaigner non plus. Pensez à tous les frais qui seraient évités : financement des partis politiques, élections, frais de l’opposition, retraites, etc.

    Un seul parti, un seul compte de banque! A mari usque ad mare.

    N’importe quoi…

  11. Si le but souhaité est la disparition du Bloc, c’est peine perdue. La loi actuelle sur le financement des partis existe depuis 2003. Le Bloc est fortement présent à Ottawa depuis 20 ans, avec ou sans subventions. Donc, contrairement à ce que dit Michel Hébert, le parti serait très bien capable de survivre malgré cette mesure. Ce sont les partis marginaux qui en seraient pénalisés.

  12. Ben sûr, cesser de subventionner les partis politiques, ce serait la route vers la dictature… Merci de cette savante analyse, mein Herr…

    C’est le printemps, charrions un peu…

    • @ B. Vallés….Lorsque nous n’avons pas de raisons valables pour discuter certains sujets, on se sert des mots comme…dictature, propagande…anti-démocratie…n’importe quoi.

    • Je ne fais que reprendre l’excellent dogme libertarien (on paye trop d’impôt, nous avons des services horribles, retournons l’argent aux gens, blablabla…ça vous dit quelque chose, non?). Eh bien, la voilà la solution, non? On supprime simplement les élections! Je ne comprends pas que l’IEDM ne l’ait pas encore proposé…Tant qu’à dire des âneries…

      • Cette fois, Erich, vous avez mis le doigt sur la solution. L’ultime intervention de l’état n’est-elle pas l’organisation d’élections? En appliquant les théories non-interventionistes de l’IEDM, on n’organise plus d’élections. Le marché finira par imposer la solution: les plus forts (les plus aptes, les plus riches, comme vous voulez) gèreront le pays.

        J’achète çà! ;-)

        • Et on organise des référendums à la place et ce, pour tous nouveaux programmes (ou pour les programmes existants) ou pour toutes nouvelles taxes ?

          Ou on garde les élections, mais on aboli la ligne de parti en instaurant le votre secret dans nos parlements.

          Ah, quoi? Me semble que la gauche se dit toujours plus « démocratique » et/ou « pro-peuple » que la droite, non?

        • @Sébas

          J’ironise bien sûr. Je réagissais simplement à l’explosion de sentiments démocratiques qu’on constate ici. D’autre part, s’il fallait que je réagisse parce que des dollars de mes impôts servent à subventionner un parti politique qui ne correspond pas à mes valeurs, il faudrait m’enfermer. Mais non. Je crois que la démocratie, c’est d’abord un bulletin de vote. Et on doit avoir l’opportunité de voter pour ses idées ou pour un regroupement qui rassemble des gens qui pensent comme nous. Que d’autres fassent de même pour d’autres partis, j’en suis fort aise.

  13. @ Sylvie St-Laurent,
    Au moins, les gens ne seraient pas obligés de subventionner des partis qu’ils détestent. Tant mieux pour le Bloc s’il trouve assez d’adhérents pour survivre.

  14. Si les subventions ne sont plus accessibles aux partis lors des campagnes electorales, le Bloc disparaîtra du jour au lendemain. Les Québecois ne sont pas des plus généreux en fait de dons, chose connue. M. Duceppe et apôtres un après l’autre, quitteraient avec leurs grasses pensions que nous allons leur offrir pour le reste de leurs jours en récompense de leurs efforts et leur acharnement pour détruite notre pays. Stupide de démocratie.

  15. @ Renée

    Concernant l’éducation des québécois:
    Je connais vos convictions profondes fédéralistes alors je ne vous contredirai pas là-dessus.

    Concernant le financement public aux partis:
    Comme dit plus haut, la loi n’existe que depuis 2003 et ça n’a pas empêché qu’une majorité de députés bloquistes soit élue en 1993, 1997 et 2000. Il est difficile de croire que le parti disparaitrait du jour au lendemain.

    Selon Gilles Duceppe, les dons provenant des militants restent dans les circonscriptions (ne sont pas transférés), ce qui fausse les données comparatives.

  16. à Sylvie Saint-Laurent

    2 % pour les conservateurs, au Québec ?

    Vous vous trompez, très chère !

    Si j’en crois la grande firme de soudage « Léger allégé », c’est 0,2 % ! Et 99,98 % pour le bloc, le seul parti qui peut légitimeument, moraleument et souvereineumamam représenter les valeurs québécouazes, foi de Gilles Ducippeu !

    Au Québec, on aime le « débat », et la « diversité » des zidées !

    Avec le bloc, parlons « queussé ça ? »…

    Excusez-là ! Mais devant toutes ces belles âmes qui ont à coeur de subventionner les politicailleurs de toutes tendances, comme si c’était un devoir « citoyen », je ne peux pas m’empêcher de railler, un peu !

  17. @Sylvie…expliquez moi…quelle loi?

    Harper veut passer une loi qu’aucun $ sous $ viendrait du fédéral. Chaque parti sera responsable de ramasser leur propres fonds. Je suis 100% d’accord.

    Je ne vous comprend pas.

    • cent pour cent d’accord et ca répond a la loi du marché directement , on croit en toi , on achete on ne croit pas on n’achete pas et cette logique devrait s’appliquer aux artistes aussi si té bon tu en vit si té pourri, retourne faire le plongeur ou commis dans un dép.

    • C’est évident que certaine personne soit contre, ce n’est pas le Bloc qui l’a proposé! Ce sont les méchants fédéralistes donc cela doit être croche.

      Mais c’est quand même beau de voir l’hypocrisie de nos concitoyens séparatistes. Ils ne veulent riens savoir du Canada. Leur vomis dessus, certain sont de vrais xénophobes, sectarismes dont la Pauline trouve drôle. Le Canada est le diable en personne pour eux…

      MAIS…

      Ils veulent plus d’argent du Canada pour des programmes sociaux qui sont déficitaires, ils veulent de belle pensions du Canada, ils veulent que leur partis politiques soit financer avec de l’argent du Canada! Excusez mon sarcasme mais que voulez-vous, c’est trop forçant pour eux de faire de quoi par eux même… C’est mieux quand c’est l’État qui paie car c’est quand même gratis…

      Sur ce bonne élection à tous :-D

      • On sait, bien entendu, que l’objectif principal des indépendantistes est d’obtenir plus d’argent d’Ottawa…D’ailleurs, c’est pour ça l’indépendance, non, pour recevoir plus d’argent…?!?!?

      • @Réjean :

        Tout à fait d’accord avec vous. Mais il s’en trouvera sur ce blogue pour vous dire que le Québec, tout seul, n’ira nulle part, que nous vivons aux crochets d’Ottawa, etc. Bien entendu, ils omettent de parler de tout l’argent que nous envoyons à Ottawa bon an mal an pour que des gens bien avisés comme M. Harper puissent investir, sans appel d’offre, faut-il le rappeler, dans de beaux petits jouets militaires qui flatteront son côté gamin de douze ans qui aime jouer au GI Joe, ou bien organiser des réunions du G-20 en dilapidant plus d’un milliard dans la sécurité pour quelques heures… Étrangement, les résidents permanents de ce blogue appuient le gouvernement conservateur, malgré ces folles dépenses.

        Plus le temps passe, et plus je me dis que ce dont le mouvement indépendantiste à besoin, c’est de 5 années de gouvernement Harper majoritaire. 5 années de politiques néo-libérales rétrogrades, de décisions influencées par la droite religieuse, etc. Là, peut-être l’étincelle se rallumera. Là, peut-être la fierté et le goût de défendre nos valeurs (et non pas celles égoïstes et libertariennes que l’on entend japper sur les ondes de radio douteuses) reviendra. Sinon, nous sommes simplement voués à devenir des Texans du Nord parlant français (et ce, pour quelques années seulement).

  18. Comme vous dites, les contributions volontaire sont subventionné à 75% (au moins). Et on s’entends que sans aucune subvention, les campages seraient beaucoup plus modeste, et encore moins de gens iront voter.

    Pourquoi alors la petite subvention de 2$ est un problème? Les gens sont libre d’aller voter ou non. S’il ne vote pas, pas de subvention. Est le nombre de votes, c’est la critère la plus juste, non?

    Je veux me débarrasser du Bloc autant que toute le monde ici. Mais il faut falloir le faire en convaincant les gens que ce n’est pas dans leur intêret. Pas en essayant de changer les règles, de sorte qu’ils conviennent moins aux adversaires.

  19. Avec ce genre de décision, nous pourrons bientôt appeler le Parti Conservateur = Canada Uni.
    Cela résume assez bien mon opinion de cette idée!

  20. @Rejean…Comment se fait il que je me sens totalement libre et que je ne me sens pas mené par qui que ce soit. Je fait partie d’une fédération qui marche bien et d’un des meilleurs pays au monde. Il y a beaucoup de machaillage séparatiste qui distorte la vérité en tout temps au Québec. Vous voulez d’autres pouvoirs pour décider votre avenir…et alors pourquoi avez vous bousiller tout les pouvoirs qu’on vous donne, tels la santé, l’éducation, l’immigration, la Caisse de Dépôt…etc. Hmmm. Ca fait réfléchir n’est ce pas.

    • @Rejean…Les séparatistes se servent toujours d’insultes personelles pour faire valoir leur projet de vouloir fracasser notre pays. C’est comme çela, c’est désagréable mais nous sommes habitués. Un jour, il nous faudra travailler ensemble avant que le Québec croule en faillite. M. Duceppe et Madame Marois guident les gens vers la mauvaise route et oublient de dire à leur fans, que le Québec est une province pauvre avec $220 Milliards de dette et çela même avec les $8.6 Milliards que le Canada nous donne en surplus avec la péréquation. Sommes nous reconaissants…NON..nous voulons nous tout briser, vous trouvez que c’est logique?

  21. Effectivement, à 16-17, quand j’ai commencé à m’intéresser et à comprendre la politique, j’étais gauchiste et je croyais les clichés au sujet des méchants capitalistes individualistes et sans coeur.

    Puis je me suis instruit et j’ai commencé à réfléchir. Je vous souhaite la même chose.

  22. J’ai ma belle-sœur qui ma répondu de quoi d’intéressant à ce sujet du pourquoi les Conservateurs.

    Elle me dit: »Suis-je d’accord avec tout leur position? Non! Suis-je d’accord avec tous ce qu’ils disent?Non! Mais à la base, depuis que les Conservateurs sont au pouvoir et ce pour la première fois, moi et ma famille voyons un retour significatif de nos impôts dans nos poche! Il;s nous restent plus d’argents dans nos poches pour vivre, économiser, etc… »

    Pour ensuite terminer avec: « Mais malheureusement le gouvernement du Québec vient tous nous enlevé! »

    En gros, je suis tannés des parties politiques (Bloc en têtes de listes) qui ne fredonne que pour les syndicats, groupes de pressions et qui ne font que des guerres de cloché et provoque la chicane. C’est plaisant d’avoir un parti qui pensent à nous les cols rouge citoyen ordinaire.

    Merci et bonne soirée

    • Pour le 1 000 000 000$ (c’est beau au long tous ces zéros!) pour le G20, on appelle cela de l’aveuglement volontaire, une vision sélective…

      Par ailleurs, pour ce qui est des raisons pour lesquels les gens votent pour un parti, c’est malheureusement davantage une question d’argent qu’autre chose comme en fait foi le témoignage de M. Parizeau. Pourtant, il reste certainement encore des gens qui votent pour des valeurs autres qu’économiques…

  23. Probablement parce que je suis colonisé!! L’indépendance n’apportera pas de liberté, mais va plutôt nous en retirer. Ça ne prendra pas 25 ans et on aura plus de droit de rien faire à part ramener des revenus à l’état. Pauline et Gille riment pas avec liberté.

    En faisant partie du Canada c’est gênant de nous retirer des libertés alors que les Canadiens les ont. L’Alberta ne retira jamais les libertés à ses citoyens pour augmenter les recettes de l’état, ils exploitent leurs ressources naturel. L’Alberta est la locomotive et le Québec est un wagon de queue.

    Pourquoi alors je ne déménage pas en Alberta, parce que ma vie est au Québec.

    • Vous devriez déménager en Alberta, et ceci dit sans méchanceté. Je suis convaincu qu’ils feront l’indépendance avant nous. Et, comme vous le dites, vaudrait mieux être dans la locomotive si c’est l’argent qui vous préoccupe le plus dans la vie…

  24. Jean-Luc Proulx dit :
    2 avril 2011 à 21:28
    Au Canada et au Québec, on subventionne les politiciens!!!
    Je le répète: on subventionne les politiciens!!!

    Plus de lecteurs devraient porter attention aux commentaire de l’étudiant Proulx.
    Bien informé normalement, pour un sujet comme celui-ci, il écrit 140 lignes et 1280 mots.
    Cette fois il vous résume tout ça en deux lignes et 16 mots. Une aubaine incroyable !…

    Ne vous plaignez jamais du système fédéral du financement public des PP. C’est tout de même un peu plus démocratique. Parce que la subvention est fondée sur le vote exprimé. Pas de vote, pas de subvention, rien de plus normal.

    Mais, au Québec, c’est pas normal, quoi.

    Il y a des politiciens qui vous exploitent, à votre insu. Hé oui !… Tel que dans le système de financement des partis du Québec.

    Il y a, ici même, un politicien qui vous propose que le financement privé « porterai un dur coup à la démocratie ».

    Sans doute parce que, mine de rien, son parti encaisse 108,598 $ de vos impots, Dans lesquels il y a 47,289 $ provenant d’électeurs qui n’ont jamais voté pour son parti. Hé oui !…

    Mais… Saviez-vous qu’au Québec 2,498,984 électeurs financent les partis politique, à leur insu ?… Non !… Sans le savoir ?…

    Quand vous aurez un peu de temps de lecture, jetez un coup d’œil par là…
    http://uncarnetbleu.blogspot.com/2011/04/des-politiciens-qui-nous-exploitent.html

    Cela, même si ces partis encaissent quelques 4 à 8 millions l’an, de donations de leurs militants.

    Extroqué ou exploité ?… Faites votre choix !…
    CH

  25. Je pouvais è peine croire ce que je lisais. Un manque total de respect pour les taxes sur-élévées que nous payons. Une Gravol SVP!

  26. @Rejean…C’est évident que nous serons jamais d’accord. Vos propos sont tellement opposés à ce qui se passe sur ce blogue… je me demande pourquoi vous vous acharnez à coller ici.

    • surement pour les mêmes raisons insignifiantes que le Bloc-Québecois (qui a muté en Bloc tout court)s’incruste a Ottawa

      • @papajohn…Ils sont vraiment collants ces BQ, PQ! Quelle perte de notre temps d’essayer de les éduquer sur les politiques et l’économie. Peu de connaissances mais grande bouche! Je vois que M. Duceppe ne veut pas manquer sa game de hockey, en se servant de la démocratie pour changer la date du débat en français. De toute façon QUI voudrait écouter le malhonnête M. Duceppe qui chiale sans arrêt et veut fracasser notre pays sans étaler la vérité des répercutions. Ce devrait être illegal de sieger au parlement avec ces intentions. C’est beau la démocratie mais on ne pietine pas sur la table du banquet avec ses grosses bottes.

    • @Rejean…whatever…comme on dit! De notre vision, votre choix politique est totalement opposé à ce qui est véhiculé içi, vous y avez droit…par contre, je remarque que les séparatistes aiment envahir les blogues fédéralistes et débalancer, déranger les gens qui y placent des commentaires et veulent discuter ce que l’auteur à avancer. Les séparatistes veulent corriger, dedire, insulter, se montrer supérieurs, avec n’importe quels propos, c’est vraiment désagréable. Moi, je garde mes gants de boxe car mes gants de velours sont usés à la corde. Je n’ai plyus la patience que j’avais pendant 30 ans, ppfffttt… disparue!

  27. Il faut retourner au bonnes vielles traditions. Ce qu’il faut cest renforcer la plutocratie, reduire les subventions, augmenter les envelopes brunes et l’influence des collecteurs de fonds mafieux et tirer profit des conflits d’interets. Ceux qui donnent peu, ont peu, pis ceux qui donnent gros, ben, ont gros.

Les commentaires sont fermés.