RLQ : Gens de Québec, on a pensé à vous!

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Un simple mot pour dire aux gens de Québec qu’ils peuvent participer à la prochaine conférence du Réseau Liberté-Québec d’une façon très simple. Ils peuvent acheter un forfait comprenant l’autobus, l’inscription et le repas du midi avec CHOI Radio X. Toutes les informations sont ici. Voici d’ailleurs la promo qui joue à Radio X ces temps-ci.

Évidemment, si vous voulez utiliser vos propres moyens pour vous déplacer, vous pouvez réserver votre place directement sur le site du RLQ

Publicités

12 réflexions sur “RLQ : Gens de Québec, on a pensé à vous!

  1. Bonjour Ian….Avez vous un plan de pub pour attirer les anglophones? Does someone have any contact with Peter Trent, mayor of Westmount? How about Joanne with Reford McDougal? Lawrence Bergman….etc.

    I presume Daniele Smith will be speaking in English?

    • Effectivement, Danielle, Michael et Gerry feront leur conférence en anglais. En fait, 3 des 8 conférenciers sont anglophones.

      Roy Eappen travaille de ce côté. Je pense que les anglophones auront un grand intérêt à y être, autant que les francophones.

      Bonne soirée Renée.

  2. Qui seront ces 8 conférenciers, je ne trouve pas sur le site du RLQ.
    Vous avez de la difficulté à faire salle comble avec tout le bassin de population montréalais?
    Symptomatique de l’état de la Droite dans la métropole? Je crois que la démarche du RLQ montre aussi ses limites. Les gens veulent de la vraie politique, pas que des discours.
    Je parie que les médias ne manqueront pas de souligner cette invasion de Québec. Mais c’est préférable aux sièges vides évidemment.
    Une question qui me vient, qui est chef du RLQ? En dernière instance qui du groupe des 6 décide?

  3. It has not gone unnoticed that inclusion by the RLQ, of the anglophone community ‘within Quebec’ – being the political ‘hot potato’ it is – has been ‘subtle’ at best … no website content, no FB page, no publicity, … There are many seperatists in the ADQ/RLQ and they would like to attract more … so ‘evasion’ of the ‘issue’ works best under these circumstances … Most anglophones are bilingual anyway … It’s the unilingual francophone who may not appreciate the anglophone speakers’ message … that would be unfortunate … I have family in Alberta and we have followed Ms. Smith’s career … she is very motivating and well received… even by my cousin the Roman Catholic Bishop of Calgary Frederick Henry- although he is not a member of the Wildrose Alliance … LOL

  4. @ chevymo :

    Pourquoi attendre que le RLQ crée un groupe pour les anglophones de l’ouest de Mtl?

    Pourquoi ne pas réaliser que -justement comme vous dites- presque tous les anglophones d’ici parlent français? Pourquoi ne peuvent-ils pas s’adapter au contexte québécois (de toute façon, à part les extrémistes « orangistes », la plupart parlent français sans problème ici).

    Et j’en ai connu/rencontré des tonnes et des tonnes qui étaient CONTENTS que le Qc soit francophone (les haineux sont déjà parti par la 401 – ou ailleurs) et ils pratiquent leur français autant qu’ils peuvent.

    Pour les orateurs anglophones du Canada: certains (comme D. Smith), ont un message qui peut justement rejoindre les nationalistes ou autonomistes…

    Et votre entêtement à parler anglais sur des sites francophones dans une province à 97% franco est vraiment incroyable. Qu’est-ce que cela apporte à part votre satisfaction personnelle ? Vous faites le miroir des séparatistes = « 2 wrongs don’t make a right ».

    Finalement, les anglos d’ici ne sont pas opprimés ici. C’est une des minorités (majoritaires partout… dans les 59 autres états/provinces du continent), les mieux traitées du MONDE !

  5. p.s.

    Trudeau était un étatiste-utopiste-nationaliste:

    Le nationalisme « canadian » est basée sur plusieurs utopies.

    Dont la folie hypocrite du bilinguisme « coast to coast ».

    C’est impossible pour un francophone de vivre -à 100%- en français ailleurs qu’au Qc (à part qq rares exceptions).

    Cela (i.e. que tout le monde soit bien traité dans sa langue), n’arrivera jamais ici et cela coûte une fortune aux payeurs de taxes… canadiens.

    Presque AUCUN pays dans le monde a adopté cette méthode -déconnectée de toute réalité humaine- pour gérer la diversité linguistique.

  6. J’apprend à la télé que des personnes anonymes du PLQ se faufilent dans les blogues et sur Twitter avec des pseudonymes pour vilifier ceux qui osent parler ouvertement de la piètre situation au Québec. Viva Cuba Libre! Vive le Québec Libre! Il doit en avoir du CSN et PQ et BQ. La peur les motivent grandiosement. Mais pourquoi avoir peur?… travaillons ensemble pour le bien commun…le Québec coule!

    C’est façile de détecter les faux!

  7. Sébastiste…Serais tu parent avec la Société St. Jean Baptiste par hazard? Je trouve que tu as un condition tres istes.

    La langue c’est un outil de communication pour moi, que ce soit en français, anglais ou chinois…

    J’en ai tellement marre avec tes discours de langues!

    • Renee Houde Edwardh :

      Vous ne contredisez aucun de mes arguments directement.

      Et si les langues sont seulement des outils de communication pour vous, alors cessons de financer la couteuse politique du bilinguisme canadien…
      ;-)

      C’est drôle que tous presque tous les « canadians » qui dénoncent les « fanatiques de la langue » issue du Qc, ne veulent pas remettre en question cette politique…

      2 poids 2 mesures ?

      Et en passant, les langues sont beaucoup plus que des outils de communication, car elles sont toutes rattachées à une/des culture/s, à une/des histoire/s, etc, spécifique/s.

      Et je suis plus qu’un robot économique ou qu’un payeur de taxe et je ne renie pas ma culture unique ou mon histoire unique et ce, pour devenir un « citoyen du monde » né nul part, et sans identité propre. Et vous?

      Reniez-vous votre identité canadienne ?
      ;-)

  8. « J’apprend à la télé que des personnes anonymes du PLQ se faufilent dans les blogues et sur Twitter avec des pseudonymes pour vilifier ceux qui osent parler ouvertement de la piètre situation au Québec. »

    Euh… ça fait des années que je navigue sur des blogues… me semble que ce n’est PAS une « nouvelle nouvelle ».

    Mais c’est quand même bien de rappeler que certains jouent aux autruches… par rapport à l’avenir… vraiment pas très rose.

    Charest -avec son dernier discours- me fait VRAIMENT penser à un lemming ou un caribou ou… en tout cas une « beubitte » qui va se jeter en bas du précipices en disant que; « bah, tout va bien… l’air est bon » !

    Il est DE LOIN le pire pire pire PM que le Qc a eu.

  9. @Jean Luc…Je vois que les élus ont réussi à vous faire peur, malheureusement. Mais vous n’êtes pas seul….c’est très bien répandu! La peur de « disparaître », documentaire de Madame Lise Payette (1989) en a affecté plusieurs. Demeurer une victime éternelle qui est attaqué sans relache avec une culture qui s’éfritte à la seconde contre tout les courants qui ont pour but de détruite notre langue et culture…ce phénomène est plus qu’éxagéré.

    Vous ne disparaîtrez jamais, vous n’oublierez jamais votre français, on vous a leuré, pour vous gardez captif au Québec avec cette peur qui allume la flamme et est une des raison d’être au PQ et BQ se proclamant comme les grands défenseurs our que vou votiez pour eux à la prochaine élection.

    Est-ce qu’un Mexicain vivant au Canada pendant des années oublie son espagnol lorsqu’il retourne visiter sa famille, un allemand oublie son allemand?….jamais!

    Je suis la grande preuve que vous ne disparaîtrez pas. Ayant passé 25 ans en dehors du Québec sans parler « un mot » de français, je suis revenue au Québec avec un petit accent que j’ai perdu en peu de temps, mais je ne suis pas disparue. On a reussi a vous effrayé pour rien. Honte à tout ces élus qui se servent de la langue comme outil pour augmenter leurs votes.

    Peut-être dans 30 ans le Québec sera plutôt dans une civilisation arabe parce que les immmigrants francophones sont préférés. Les Québecois ne se sont pas multipliés pour renouveler la population…celà est maintenant inévitable. Ce n’est pas la faute des anglais qui nous ont quittés u des immigranats qui arrivent.

    Nous avons acun autre choix…Accept and Adapt and Move On!

Les commentaires sont fermés.