CSQ : Enveloppe brune

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

J’ai reçu récemment une enveloppe brune. C’est un courriel qui a été envoyé à certains membres de la CSQ. J’ai souligné mes passages préférés. Qu’en pensez-vous?

Bonjour!

Une vidéo a été mise en ligne concernant la manif du 12 mars prochain.

Elle réunit les principaux leaders sociaux et syndicaux du Québec.

Cette vidéo permet de mieux saisir les enjeux impliqués dans le dernier budget Bachand-Charest et pourquoi les orientations budgétaires du gouvernement doivent changer.

Peut-être que vous ne saisissez pas toute la mesure de ce qui se passe actuellement au Québec sur la question des orientations budgétaires, parce que, comme moi avant de m’impliquer dans le monde syndical, vous n’avez pas de temps à investir dans cette réflexion ou recherche d’informations. Cependant, ne faudrait-il pas faire confiance à ceux que nous payons (avec nos cotisations syndicales) pour faire cette réflexion à notre place.

Je ne crois pas que des gens comme Réjean Parent, président de notre Centrale syndicale (CSQ), aient du temps à perdre sur ce sujet, si cela n’était pas important, voir primordiale.

Il faut comprendre que les grandes centrales syndicales ne sont pas l’opposition officielle à l’Assemblée nationale, ils n’aspirent pas à renverser le gouvernement pour être élus à leur place, ils n’ont aucun intérêt à affronter le gouvernement (en dehors des négos pour les conditions de travail de leurs membres) si ce n’est pour défendre la population et l’intérêt public.

Or l’intérêt public est menacé, menacé par l’entreprise privée qui cherche par tous les moyens à s’enrichir en s’ingérant dans le secteur public.

Et c’est ce que permettent les coupures et les orientations budgétaires actuelles du gouvernement.

Pour les principaux acteurs sociaux et syndicaux du Québec, les choix budgétaires actuels du gouvernement nous conduisent à appauvrir davantage les plus pauvres et la classe moyenne et à enrichir davantage les plus riches.

Est-ce le Québec que nous voulons?

Ne voulons-nous pas un Québec plus solidaire qui ne laisse tomber aucun des membres de la société?

Les leaders de l’Alliance Sociale ont fait d’autres propositions budgétaires au gouvernement pour un Québec plus prospère et plus solidaire, mais ils n’ont pas été entendus.

Après les démarches déjà effectuées, que reste-t-il comme moyen pour se faire entendre?

D’où la manifestation du 12 mars où il faut être en grand nombre!

Voici le lien pour aller entendre la vidéo qui regroupe d’importants leaders syndicats et sociaux qui ne crieraient pas au loup s’il n’y avait pas un danger imminent pour nos acquis sociaux durement gagnés, durement érigés au fil des 40 dernières années :

files.me.com/martinbouffard/ktacsk.mov

<https://files.me.com//ktacsk.mov.

Le téléchargement est long, mais il en vaut la peine! À voir absolument!

Si toutefois ce lien ne fonctionnait pas, vous pouvez vous rendre sur le site de la CSQ à csq.qc.net et cliquer sur Alliance Sociale pour avoir accès à la vidéo.

N’oubliez pas de nous contacter si vous souhaitez faire partie des autobus (dont il était question dans la capsule CSQ 15) qui nous conduirons à MTL le 12 mars :

819-693-1442 ou sppeccq.csq@cgocable.ca

Advertisements

20 réflexions sur “CSQ : Enveloppe brune

  1. « … N’oubliez pas de nous contacter si vous souhaitez faire partie des autobus (dont il était question dans la capsule CSQ 15) qui nous conduirons à MTL le 12 mars :…  »

    Je ne ferai pas partie des autobus simplement parce que je ne suis pas un autobus.

    « qui nous conduirons? »

    « Qui nous conduiront », le sujet n’est pas nous, mais les autobus.

    J’espère que l’auteur n’est pas un enseignant syndiqué de la CSQ… ni un autobus…

  2. « Cependant, ne faudrait-il pas faire confiance à ceux que nous payons (avec nos cotisations syndicales) pour faire cette réflexion à notre place. »

    Ayoye! J’arrive pas à croire qu’ils ont écrit une phrase comme celle-là!

    Il y a aussi celle-ci qui m’a faite mal aux yeux en la lisant:

    « Pour les principaux acteurs sociaux et syndicaux du Québec, les choix budgétaires actuels du gouvernement nous conduisent à appauvrir davantage les plus pauvres et la classe moyenne et à enrichir davantage les plus riches. »

    De un, ça prend un sacré culot pour s’auto-proclamer « principaux acteurs sociaux » et deuxièmement, me semble que le discours des inégalités sociales et de la lutte des classes commence à se faire un peu vieillot. Les syndiqués marchent encore là-dedans?

    • Je suis totalement d’accord. Je me peux pas imaginer que des gens qui reçoivent ça se ne sentent pas insulté.

      ‘Nonnon, on pense pour vous.’

  3. Quelle candeur.
    Ça aussi, ça nous met sous le nez la misère. La misère syndicale.
    Mais heureusement, ils sont créatifs.
    Ils offrent des solutions d’une efficacité redoutable et éprouvée: «…la manifestation du 12 mars où il faut être en grand nombre!»
    Bachand doit déjà trembler dans son fauteuil.

    Ca me rappelle le Magicien d’Oz.
    Un antiquité cinématographique qu’on nous ressort à chaque année et qu’on regarde en souriant, en sachant que ce n’est que le rêve d’une jeune fille et que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie.

    Belle trouvaille, Ian, et merci d’avoir partagé

    Tout comme le Magicien, tu m’as fait sourire…

    Follow The Yellow Brick Road/You’re Off To See The Wizard

    ;-D

  4. J’ai toujours trouvé comique un certain aspect des anti-capitalistes…

    Il vont prêcher que le secteur privé est la source de tout les maux…

    …à partir d’un lien internet de Vidéotron…
    …qui est connecté sur le « backbone » de Sprint…
    …qui est monté avec des routeurs, commutateurs et équipements de Cisco/Linksys…
    …qui envoie le lien d’un vidéo situé sur Youtube…
    …qui est enregistré sur des serveurs de Hitachi…
    …tout en sirottant un café de chez Starbucks

  5. Ici, mon syndicat (CSN) paye les autobus, le coucher, le déjeuner en plus une enveloppe (brune) contenant 50$. Et pas besoin d’être syndiqué, on y demande d’inviter vos parents et amis.

    Tout pour gonfler artificiellement les rangs de l’Alliance Sociale, et ce à même les cotisation des syndiqués, sans qu’on leur demande leur avis.

  6.  »les choix budgétaires actuels du gouvernement nous conduisent à appauvrir davantage les plus pauvres et la classe moyenne et à enrichir davantage LES PLUS RICHES. »

    Si remplace  »LES PLUS RICHES » par  »LES SYNDIQUÉS DE LA FONCTION PUBLIQUE ET LEUR GÉNÉREUX FOND DE PENSION » , la phrase devient rigoureusement vraie…

  7. Ce genre de vidéo qui est très bien fait et a sûrement coûté une fortune, prend avantage de « certains » citoyens, qui financièrement, n’ont pas une idée claire de ce qui se passe au Québec…que notre gouvernement dépense l’argent que nous n’avons pas en acordant beaucoup trop, pour satisfaire les demandes incéssantes du peuple qui en a jamais assez. Les garderies à $7 par jour en autre, qui en coute $48, et qui en plus sont maintenant syndiquées et en demanderont encore plus, et ces maneouvres n’achèvent plus de vider nos poches…

    Certains de ces citoyens syndiqués qui en veulent toujours plus avec l’encouragement de nos syndicats, et ne sont pas politisés, sont en grand nombre, malheureusement. Le gouvernement étant irresponsable en dépensant « à la gauche » sans réfléchir, montre aux citoyens qu’on peut soutirer des entreprises et des contribuables, à l’extrême!

    Le video nous dit qu’il nous faut taxer ces entreprises davantage pour que éventuellement, dégoutés, elles nous abandonnent et partent vers d’autres provinces plus acceuillantes. Les riches (5%-8% de la population) qui eux ayant été comme nous tous, les plus taxés en Amérique du Nord, eux aussi déménagent dans les autres provinces qui leur accordent un meilleur taux de taxation, un meilleur système de santé, la liberté de choix pour la langue d’éducation, et leur enlève le stress éternel du risque de séparation du Canada. Depuis 1971, ces 400,000 Québecois qui étaient d’importants contribuables ont laissé le Québec… appauvrit de talent et démuni financièrement. (Voir lien ci-dessous).

    http://en.wikipedia.org/wiki/Language_demographics_of_Quebec

    Nous sommes perdants continuellement en demandant, demandant et dépensant, dépensant.

    Je suis complètement pour les bonnes conditions pour nos travailleurs, mais lorsque nos syndicats s’attaquent aux petits commerçants tels les dépanneurs et autres, c’est là que je débarque vite, voyant un exagération de pouvoir sans réflexion. Finallement c’est nous qui payent…encore! Les syndicats ont une place, mais au Québec ils prennent peût être… un peu trop de place…

    Lorsque les syndicats abusent et controllent trop, le Québec a mal. Heureusement, il est possible pour notre système de syndicat d’être plus équitable. C’est ensemble que le Québec reussira, pas en étant l’un contre l’autre. Gardons nos entreprises et citoyens au Québec!

  8. Pingback: L’arroseur arrosé « Réflexions en trois dimensions

  9. « Les garderies (…) qui en plus sont maintenant syndiquées et en demanderont encore plus (…) »

    … oui, car ici aussi on a créé un monopole. Ceux qui croient sauver de l’argent en payant $7 par jour se trompent car ils paierons toute leur vie en impôts. Ces coûts auront un progression géométrique… à cause des avantages sociaux et de la bureaucratie éléphantesque… et préparez vous au chantage!

    Le gouvernement Libéral est TOTALEMENT irresponsable!

  10. Je ne vois pas pourquoi les membres de l’Alliance sociale et de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics s’énervent car le ministre Bachand a indiqué que son prochain budget serait en continuité avec le précédent… ça, ça veut dire plus de taxes et impôts et pas de coupures (bien sûr, ils promettent des coupures, mais ils n’en font pas! C’est pour faire semblant.).

    Cette bande devrait de réjouir de cette excellente nouvelle!

  11. Nous les syndicats, nous avons comme leitmotiv la SO-SO-SOLIDARITÉ,et comme nous pensons que vous êtes trop SOT, SOT, SOT,pour réfléchir, nous pensons a votre place.

  12. Il y a plein de bons commentaires pertinents sur ce blogue mais question d’avoir en quelque sorte, une idée de la température de l’eau, comment les blogueurs en général considèrent sur ce site la récente intervention de M.Claude Béland et du groupe  »maître chez-nous MCN21 »…..considérant les richesses naturelles du Québec ? Seraient-ils considérés comme des  »gaugauches étatiques » finis ou des gens pleins de bon sens ? J’attends….les tomates et peut-être les  »fingers » ?…. Ou encore des commentaires plus nuancés…..

    • Faudrait finir par apprendre de nos erreurs. L’état est un bon législateur mais un piètre administrateur, ici comme ailleurs…

      Réglementer, taxer les ressources, soit…Mais de grâce n’imposons pas la lourdeur et et les incohérences étatiques aux industries naissantes ici…

  13. « Je ne crois pas que des gens comme Réjean Parent, président de notre Centrale syndicale (CSQ), aient du temps à perdre sur ce sujet, si cela n’était pas important, voir primordiale. »

    Primordiale…. il l’a accordé avec quoi??? avec rien, comme le reste, les syndicats ne s’accordent avec rien ni personne…

  14. Ce sont les mêmes syndicaux qui empêchent le changement au Québec et qui font de la propagande politique avec les cotisations de leurs membres. Les leaders syndicaux défendent les intérêts de l’ensemble des Québécois, quelle bonne blague. Ils ne défendent même pas leurs propres membres (comme dans le conflit au Journal de Montréal). Ils font de la petite politique partisane, point à la ligne. IL faut vraiment démocratiser le syndicalisme québécois.

  15. « Cependant, ne faudrait-il pas faire confiance à ceux que nous payons (avec nos cotisations syndicales) pour faire cette réflexion à notre place. »

    Les syndicats ont bien raison!

    Quand on cotise 40$ par paye (1000$ par année), pourquoi perdre son temps à réfléchir par soi-même?

  16. Or l’intérêt public est menacé, menacé par l’entreprise privée qui cherche par tous les moyens à s’enrichir en s’ingérant dans le secteur public.
    Est-ce le Québec que nous voulons?
    Ne voulons-nous pas un Québec plus solidaire qui ne laisse tomber aucun des membres de la société?
    819-693-1442 ou sppeccq.csq@cgocable.ca

    Curieusement…
    Les oligarques syndicalistes n’ont aucune gêne à utiliser les ressources financières des travailleurs pour de la propagande communiste.

    L’auteur utilise les équipements et les services d’une entreprise privée qui s’enrichit par millions, Cogeco, dans un secteur public, les communications. Mais cela ne semble pas être un problème. Paradoxe !…

    Il faudrait lui demander pourquoi Réjean Parent n’exige pas du gouvernement de libéraux qu’il nationalise les FAI et les cablodistributeur.

    Après tout, pour sauvegarder l’intérêt public il faut bien étatiser les communications, non ?… Étant donné que les ondes laser et électromagnétiques, comme les hertziennes, sont bel et bien une ressource naturelle.

    Quant à la solidarité, ne laisser tomber aucun membres de la société, il semble que les plus riches ne font pas partie de cette société. Ceux-ci peuvent être extorquer sans vergogne par les impôts sur leurs revenus, jusqu’à ce qu’ils déménagent en Ontario, semble-t-il.

    L’autre semaine, un associé du bureau de Toronto nous télécopiait un article de la sympathique et fort jolie éditorialiste au National Post, Tasha, qui a fait jaser. Intitulé « Les malfrats cybernétiques des unions du Québec.». On se demandait tous…

    Quand le ministre de la justice du Québec va-t-il saisir les comptes en banque et mettre sous tutelle la CSQ ?… Ainsi que tous les syndicats qui exercent des activité incompatibles avec leurs statu de syndicat. Dans l’intérêt du public.

    CH

Les commentaires sont fermés.