Je suis mon cri (ici et ailleurs)

Daniel Paquet

(Contact via Twitter, Courriel),

Tu es né libre, m’a-t-on dit
Tu seras grand, m’a-t-on dit
Mais ce qu’on ne m’a pas dit
C’est que m’exprimer me serait interdit

On tente de me faire taire
Je ne peux plus commenter mes propres commentaires
Comme si tout ce que je dis, ce que j’écris, était pamphlétaire
Leurs vœux seraient-ils que je me terre?

Qu’ils soient rouges, qu’ils soient bleus,
Ils sont tellement sourcilleux
Qu’on me qualifie de «râleux».
On targue mes propos de frauduleux.

Ils se qualifient de grands démocrates
Alors que leurs gestes sont autocrates.
Ils me voudraient soumis comme un bureaucrate
Pendant qu’ils gèrent en rois ploutocrates

Ma voix, c’est ma liberté de dire
Ma plume, ma liberté d’écrire
Je veux le droit de tout contredire
Sans qu’on y voit partout du délire

Je veux ma société libre
Avec ma pensée en équilibre
Je veux que chacune de mes fibres
Puisse se regarder et dire : je vibre!

Je le veux pour mes parents
Je le veux pour mes enfants
Qu’ils puissent aller de l’avant
Qu’ils puissent se sentir forts et puissants

Vous devant moi, adversaires qui m’écoutez
Parlez, écrivez, laissez votre pensée éclater
Mais surtout, laissez-moi m’exprimer
Au nom de notre commune liberté

Cessons de gaspiller nos forces
Dans ce coûteux divorce

Cessons ces batailles puériles
Qui n’aboutissent qu’à des conclusions stériles

Cessons de faire la sourde oreille
Gardons notre esprit en éveil

Ma volonté, c’est mon cri
Mon intelligence, c’est mon cri
Ma liberté, la mienne, la vraie, c’est mon cri
Car en toute fin, je suis mon cri!

Publicités

14 réflexions sur “Je suis mon cri (ici et ailleurs)

  1. La liberte c’est plus dur a geré que l’esclavage C’est pour cela que des peuples endurent si longtemps des dictatures et réélisent les mêmes gouvernements. La raison: Avoir le bouc émissaire parfait de nos échecs et me donne des raisons d’échouer la conscience tranquille: C’est la faute de l’autre . La LIBERTÉ LA VRAI C’EST POUR LES PERSONNE MATURE PAS POUR LES PTITS CULS.

  2. Pingback: Tweets that mention Je suis mon cri (ici et ailleurs) « Les analystes -- Topsy.com

  3. Félicitations, c’est un beau poème. Ces exercices de créativité sont toujours trop rares. En passant, le slogan « Liberté, je crie ton nom partout » (promu par CHOI et repris dans ce poème) serait-il inspiré du poème « Liberté » de Paul Éluard? En voici une extrait:

    […]
    Sur l’absence sans désir
    Sur la solitude nue
    Sur les marches de la mort
    J’écris ton nom

    Sur la santé revenue
    Sur le risque disparu
    Sur l’espoir sans souvenir
    J’écris ton nom
    […]
    Liberté.

    Le thème du poème pourrait être « liberté, j’écris ton nom partout ».

    (Paul Éluard était membre du parti communiste français.)

  4. C’est bien de s’exprimer
    Mais il faut quand même bien penser
    Pour être sure de ne pas blesser
    En pensant vouloir aider
    Car tout nos idées
    Ne sont pas toujours appreciés
    Avec ceux que nous aurons croisé

  5. Cet excellent poème est de Daniel Paquet ?

    ***

    Pour vous démontrez
    Que la liberté n’a pas besoin de crtc
    Je m’excuse d’avoir froissé
    Ma très, très chère Renée (*)
    Avec ma langue parfois « acérée ».
    ;-)

    (*)
    Et pas seulement elle…

    • Oui, ce texte est de moi…
      Mais on est loin de la poésie.
      Tout au plus une suite de réflexions en rimes…
      Exercice de style, équivalent à changer de papier et de crayon.

      d.

  6. Mon très cher Sebas….En réalité ce n’était pas pour moi, mais premièrement pour le blogue et tout ceux qui partagent spécialement… pour commenter sur le « billet de l’auteur ».

    Alors lorsque les commentateurs veulent s’obstiner en corrigant ad nauseum les autres commentateurs, çela devenient pénible… car 90% du temps on s’écarte du sujet…mon très cher Sebas. Le blogue devient peu agréable. Il y a quelques autres personnes qui font encore la même chose que toi. On ne peut être d’accord et le souligner sans trop s’écarter au nord, sud, est et ouest.

    Je me souviens lorsque les Analystes venait tout juste de commencer, ce n’était que ça…plusieurs de ces « commentateurs de commemtateurs » qui ne traitaient guere le sujet de l’auteur du billet mais voulait insulter, choquer et critiquer avec n’importe quoi. Il en avait un qui s’obstinait à avec chaque ligne des commentateurs et en quantité vitam eternam. Il est finalement disparu.

    It was a pain in the A_ _ if you get my drift! Je pense que Eric et Ian sont très courageux et je les admire…ils méritent notre respect et aussi d’avoir des commentateurs de qualité sur leur blogue….Tout le monde qui ne sont « jamais d’accord » no matter what…ont plein d’autres blogues pour aller pontifier. Amen.

    • Ma très très très très chère Madame Houde Edwardh,

      Je réponds souvent à vos commentaires, car je ne pense pas comme vous.

      Je m’écarte pas si souvent que ça du sujet, ma chère, au contraire. En tout cas, pas plus souvent que vous en ce moment. Ce sujet est dédié à la liberté, pas pour que vous puissiez faire votre maitresse d’école. (oh boy, je sens que vous allez « aimer » ce bout »… haha)

      Et vous aussi vous pontifiez sans arrêt.
      Avez-vous lu mon commentaire dans l’autre sujet?

      En réalité, vous faites presque exactement ce que vous me reprochez… mais c’est peut-être pour ça que je vous tape autant sur les nerfs: on se ressemble peut-être un peu/beaucoup. ;-)

      p.s.
      Ha, nos échanges me font penser un peu à ça:

      Discussions between my mom and I…
      ;-)

    • De rien… et c’était sincère.

      Mais ne pensez pas que je vais arrêter de vous répondre lorsque je ne suis pas d’accord avec vous. Au contraire, je vais seulement redoubler d’ardeur. Just kidding. ;-)

  7. Pingback: lacapitaleblogue.com | Suggestions du jour 02/14/2011

Les commentaires sont fermés.