Say Bye Bye to CBC tax dollars

Éric Duhaime

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

The great annual tradition on New Year’s Eve in Quebec is to watch Bye Bye on the French CBC.

Almost every year since ’68, Radio-Canada has presented sarcastic sketches of the highlights of the year an hour before the year ends. The Bye Bye of 2010 was notorious not only for its strained jokes but for its authors’ blatant use of the show as a platform for their left-leaning biases.

The past year in Quebec was certainly marked by the corruption scandals in the construction industry. However, like J.-Jacques Samson, columnist for Le Journal de Quebec, one asks, “Was there a sketch of Michel Arsenault, leader of the most powerful Quebec union (the FTQ), who — at the peak of the scandal — admitted spending his holidays in the Caribbean on the yacht of a construction entrepreneur?” Or did the writers of Bye Bye take a swipe at Pierre Curzi, the PQ MNA who sees a federalist plot in the recruitment strategies of the Montreal Canadiens hockey team?

Of course not! Leftists and sovereigntists were saved.

Bad right-wing politicians and businessmen were the whipping boys.

Stephen Harper was an easy and big target. Tagged as stupid and naive, he was present in three sketches to praise the pollution of the oilsands, to criminalize abortion, to bash artists and to make Canadians ashamed internationally.

While Liberal MP Denis Coderre was on stage to send the friendly tweets he is famous for, little fun was made of Michael Ignatieff’s intellectualism. Other federal parties were ignored.

The other punching bag du jour was the owner of the paper you are currently reading. I guess his main crime is to own a more popular network in Quebec than Radio-Canada. Or maybe it’s just that, unlike them, he is not dependent on public funds.

As punishment for their crimes, Pierre Karl Peladeau, his wife Julie Snyder and the main TVA shows were laughed at over and over again.

It was also a good opportunity for two of the hosts of Bye Bye to promote themselves — one plugged her TV show and the other his vegetarian recipe book.

Should we be surprised, considering this is French CBC? We should not, but we’re certainly allowed to be outraged considering all this leftist propaganda is paid for by Canadian taxpayers.

We don’t know how many millions this specific show has cost us, since CBC/Radio-Canada is still before the courts challenging its obligation to submit to the access to information act. The fact is, many of us are sick and tired of paying $1.1 billion every year for public broadcasting that is one-sided. It is not the mission of CBC/Radio-Canada to use comedians to tell us how to vote, nor to denigrate private competition.

We should not just take this comedy lightly. More than 2.3 million viewers watched Bye Bye this year in Quebec. It is the most important production of Radio-Canada. It does have an impact.

The best way for our prime minister to prove to Radio-Canada he is not an idiot is by going back to his Reform roots. Remember when he and Preston Manning were making unbelievable speeches reminding us it is more than time to privatize the CBC?

Well, prime minister, the time has more than come to say bye bye to public funding of the CBC/Radio-Canada!

Publicités

14 réflexions sur “Say Bye Bye to CBC tax dollars

  1. Je crois que Radio-Canada devrait être privatiser car elle se comporte déjà comme une société privée. Comme cela, elle pourrait faire passé son message politique à travers des émissions d’humour comme le Bye Bye et personne ne pourrait la traiter de propagandiste gauchiste. Je pense que les dirigeants de la société d’État devraient renoncer à la subvention de 1.1 milliards de dollars que RQ reçoit du gouvernement fédéral tous les ans. La privatisation complète celle-ci.

  2. J’ai trouvé le ByeBye plutôt plutôt complaisant envers le pouvoir. On a eu le droit aux potins du showbizness, à du rabattage télévisuel et à du placement de produits. Les sujets politiques étaient traités de manière superficielle. Au G-20, Stephen Harper était représenté comme un véritable con, soit. La caricature me semblait assez fausse. Harper est borné, intolérant, obscurantiste et hypocrite, mais pas con. Le scandale du G20 n’était pas selon moi le look du PM, mais la démonstration d’un État conservateur violent, répressif et liberticide. De toute manière, chacun dira qu’on aurait dû parler de ceci ou de cela, selon l’importance qu’il y accorde. Si vous cherchez un ByeBye intelligent et de gauche, je vous conseille Zap 2010!

  3. Absolutely Eric….Enough of our taxes used to promote separatism what is not good for Québec. Bunch of irresponsible individuals who spend money badly like there is no tomorrow. I am very upset about RDI not disclosing its spending.

  4. Très mauvais goût leur représentation de Stephen Harper…si Harper les coupe, ils riront moins.

  5. Aucune télévision au Québec, quelle soit privé ou public, ne nous présente une émission comme  »Ça se dispute » diffuser en France sur les ondes de I-Télé. Que je vous invite a aller regarder ici : http://www.dailymotion.com/video/xghp9t_ca-se-dispute-i-tele-8-janvier-2011_news#from=embed

    Ou on y présente a toute les semaines,deux points de vue opposés sur des divers sujets d’actualité politique, l’un tenu par Éric Zemmour et l’autre tenu par Nicolas Domenach.

    C’est a ce genre d’émission, que l’on devrait avoir droit nous aussi au Québec des émissions ou on aurait des face a face en voici quelque exemple : Une Claudette Carbonneau face a une Nathalie Elgrably ou un Éric Duhaime face a Réjean Parent, ou un Steven Guibeault face a un Jacques Brassard ou encore un Gilles Duceppe face a un Maxime Bernier. Ou nous aurions la possibilité de soupeser les arguments des uns et des autres et de la, nous faire notre propre opinion sur les enjeux de notre société et ce genre d’émission devrait normalement durée assez de temps pour permettre un véritable débat, au lieu d’assisté a des vendetta personnel et insipide comme on a pu voir au Bye bye de 2010 et payer a même nos taxes et impôts.

    Ce ne devrait pas être le mandat de la télévision d’état de faire de la politique, combien de fois a-t-on vu Steven Guilbeault venir nous récité son laïus sur le réchauffement climatique et ou la télévision de Radio-Canada lui accordait toute la place sans donner la contre parti a un autre invité comme Monsieur Reynald Duberger ou un autre.
    La Télévision d’état n’a pas le mandat à ce que je sache, de faire de la propagande.

    Je vous invite donc à vous faire votre propre opinion sur ce qui devrait être fait ici a télévision d’état afin de bien Informer le public sur les enjeux politique de la province et et du pays et non comme le fait présentement la télévision de Radio-Canada, c’est-à-dire de nous RÉFORMER a la conception idéologique de ces dirigeants.
    Le Brainwashing de la SRC Enough is enough!

    P.S. le réseau liberté Québec devrait a mon avis faire des émissions a être diffuser sur Dailymotion afin de rejoindre via l’internet le public du Québec. Une caméra,de bon spot light, un invité ou deux et un bleu screen ca ne coute pas une fortune en équipement et a produire parce que si vous attendez que les Goebbels de la propagande socialo-communiste de radio-canada français vous offre la possibilité de vous faire entendre vous aller attendre longtemps cher amis car eux préfère et préfèreront toujours invité un Amir Kadhir

    • Pas fou, votre suggestion de se faire sa propre télé et de diffuser sur Dailymotion!

      Je vais faire un aveu ici: à l’annonce de l’arrivée prochaine du Réseau liberté Québec, j’ai d’abord cru qu’il s’agissait de cela!

      Par contre, je me réjouis qu’ils réussissent à se faire inviter dans les réseaux traditionnels de temps en temps. Pour ma part, je n’écoute plus aucune nouvelle à la télé de Radio-Canada. Je préfère de loin Dumont à V!! C’est de l’opinion mais au moins, les cartes sont mises sur la table dès le départ. Tandis qu’à Radio-Canada, c’est de l’opinion et de la propagande maquillées en bulletin de nouvelles….

      • La seule chose que je ne comprends pas de Dumont, c’est son heure de diffusion. Personnellement, si je veux être capable de me lever à 6h00 le matin,je ne peux pas écouter Dumont. Il me semble que 19hoo ça aurait plus de sens…

  6. Honnêtement, je dois dire que j’aime certaines émissions de la télévision française pour leur nombreux débats. Ça se tape dessus, mais ça donne au moins la chance que chacun donne son point de vue. Comme la télévision Britannique d’ailleurs.

    Malheureusement, au Québec et au Canada, ce genre de débat d’idées se fait très peu. Même que le TLMEP original français avait un genre de chronique de débat d’idées.

  7. « Of course not! Leftists and sovereigntists were saved. »

    Excepté peut-être cette boutarde à l’endroit de Pauline Marois: « Oublie que tu es péteuse » et ce petit vidéoclip où on répète pour la xe fois que le PQ est un parti de chicanes et de divisions et que les belles-mères se plaisent à s’envoyer mutuellement des poignards dans le dos.

  8. Le Bye Bye il n’y a rien là, moi j’aimerais bien savoir combien à coûter la cochonnerie de revue de l’année qu’a fait Jean-René Dufort.

    Il fait le tour de la planète à nos frais et en plus il se sert de notre argent pour nous dire quoi penser…merveilleux!

  9. Pingback: Tweets that mention Say Bye Bye to CBC tax dollars « Les analystes -- Topsy.com

  10. 100% d’accord avec vous M.Duhaime !

    Radio Canada doit se financer comme PBS et NPR aux États-Unis.

    Ils pourront faire toute la propagande qu’ils voudront avec l’argent de ceux qui AIMENT entendre QU’UN côté de la médaille.

    Extrait:

    « Radio-Canada a reçu en 2009 1,1 milliard de dollars canadiens de la part du gouvernement, ainsi que 60 millions supplémentaires pour ses programmes. Toutefois ce supplément est reconduit chaque année. Le total atteint un peu plus d’un milliard de dollars canadiens chaque année, ce qui provoque un débat.

    Cela diffère de la situation des diffuseurs publics de plusieurs pays européens qui collectent une redevance, ou de celle des États-Unis, où PBS et NPR reçoivent des fonds publics mais dépendent fortement des contributions des auditeurs et des téléspectateurs. »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_Radio-Canada

  11. « Radio-Canada a reçu en 2009 1,1 milliard de dollars canadiens »

    On parle au bas mot de TROIS (3) nouveau colisée qui partent en flamme chaque année avec Radio Canada.

    Après ces BS de luxe ont le culot et l’audace de venir narguer le colisée avec des arguments de droite (???) eux qui auraient probablement une job au salaire minimum s’ils n’avaient pas leur gig à Rad Can si ce n’est pas carrément sur le vrai BS (eux au moins, ils en ont besoin pour subvenir à leurs besoins minimums pas pour se payer des chalets dans le Nord et des 4X4).

    Sachez qu’au moins le colisée, il y en aura du privé. On cherche toujours le J’ai ma place de l’OSM et du stade par contre…

  12. Plutot hypocrite venant d’un licheux de bottes a Peladeau qui voudrais bien privatiser Radio-Can pour avoir encore plus le monopole…aweille mon tit caniche continue a japper

Les commentaires sont fermés.