Syndicalement vôtre!

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Merci à l’expéditeur de cette jolie enveloppe brune. Je suis sûr que tous les membres de ce syndicat partagent leur avis! C’est une évidence voyons.


Publicités

10 réflexions sur “Syndicalement vôtre!

  1. Je suis un syndiqué FORCÉ de la FTQ,ces sur que si je reçois quelque chose du genre ,je vous l’envois.J’ai horreur du monde qui pense à ma place.Surtous par des organisations MAFIEUSES.

  2. « De cette liberté-là »

    Que dit la médammme…

    « on n’en veut pas! »

    Ben Médammme, cela s’appelle la liberté d’association…

    Et cette « « liberté-là », est un droit fondamental.

  3. Pingback: Tweets that mention Syndicalement vôtre! « Les analystes -- Topsy.com

  4. Juste pour cela, le RLQ a le mérite de démasquer les réseaux syndicaux, qui avec l’argent de leurs membres paralysent le Québec en entier. On voit ce que ça donne depuis 1 an. Collusion avec des firmes privées (FIPOE et Accurso), contrôle des chantiers au Québec. Wal-Mart au Saguenay fermé il y a 3 ans, etc.

  5. Risible…

    Évidemment, le Clergé Syndical se sent menacé par un groupe qui oppose leurs idées – même si ce groupe peut être considéré microscopique comparativement aux militants syndicaux.

    Étant donné l’inabilité chronique des gauchistes radicaux à argumenter leur point de vue de façon logique et claire, il est évident qu’ils ne veulent pas entendre les gens de droite qui vont leur présenter des faits et chiffres concrets qui vont à l’encontre de leur dogme.

    Personellement, je vois le RLQ comme l’enfant qui s’est exclamé tout haut ce que tous les autres voient bien mais refusent d’acquiescer par peur de rétribution – que l’Empereur est nu.

    Le débat syndical à eu son temps, mais aujourd’hui il n’a plus de substance, ni de justifications réalistes.

    Le Clergé Syndical, par cette « Alliance Sociale » (pour ne pas dire « Socialiste »), tente de défendre sa propre existance et de démontrer qu’ils ont encore une utilité.

    Cela ressemble à une manoeuvre réactionnaire et désespérée de tenter d’étouffer le débat avant même qu’il ne débute…

    …Parce que le Clergé Syndical sait très bien que si l’on met les cartes sur table, leur jeu (lire: argumentation) est excessivement faible – et donc doivent bluffer, nous faisant croire qu’ils possèdent le monopole de la compassion, ou en faisant miroiter que sans eux, les pôvres Québécois seraient laissés pour contre pas les méchants capitalistes.

    • ayant oublié cette faute d’orthographe en postant mon commentaire, je veux m’assurer que le sens de ma dernière phrase soit bien comprise…

      la revoici, corrigée:

      […]es pôvres Québécois seraient laissés pour contre par les méchants capitalistes.

  6. Pingback: lacapitaleblogue.com | La Capitale blogue 12/22/2010

  7. Le décrochage scolaire a des responsables multiples: l’élève, le parent, le MELS et aussi l’ENSEIGNANT. Dans un billet précédent, je proposais une revalorisation du rôle de l’enseignant entre autres par un système promotionnel avec classification et élimination du bois mort comme dans toute profession respectable. Cela suppose bien sûr une évaluation périodique et sérieuse. Je proposais aussi un ordre professionnel des enseignants. La fonction d’un ordre professionnel étant essentiellement la protection du public. Un enseignant impliqué dans son syndicat est en total désaccord… ça vous étonne?

Les commentaires sont fermés.