Sondage du 23 octobre

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Certains d’entre-vous voulaient connaître les résultats de notre sondage du 23 octobre au Réseau Liberté-Québec. Je vous fais part donc, ce matin, de quelques-uns des résultats. Environ la moitié des participants ont répondu au sondage.

Premièrement, une des données les plus frappantes est que 38% des gens qui ont participé à l’activité provenaient de l’extérieur de la région de Québec. Il devient difficile de dire que le RLQ n’est qu’un phénomène régional. C’est 24% des gens au total qui provenaient de la région de Montréal.

Il y avait 73% des gens qui étaient des hommes. Le reste, vous le devinerez, c’était des femmes! Un peu plus de 65% des gens étaient  âgés de moins de 45 ans. L’auditoire de RLQ était donc très jeune. L’âge moyen était de 40 ans.

Comme vous le savez, le RLQ tente de se définir sur l’axe gauche-droite seulement, nous ne voulons pas nous définir sur l’axe fédéralistes-souverainistes. Nous avons donc posé la question aux gens, quelle est votre opinion sur la question nationale afin de voir si nous avions réussi notre pari d’attirer des gens de tous les courants constitutionnels. Voici les réponses :

  1. 38.5% se définissent comme des autonomistes
  2. 29.1% se définissent comme des fédéralistes
  3. 25% considèrent la question non-pertinente
  4. 7.4% se disent ouvertement souverainistes

Comme vous le voyez, nous avons posé la question différemment de ce à quoi vous êtes habitués.

Quand on demande aux gens à quel courant de droite vous vous identifiez, voici le résultat :

  1. 28% se disent libertarien
  2. 26.8% se disent conservateur fiscal
  3. 20.8% se disent de centre-droit
  4. 10.1% se disent nationaliste de droite
  5. 7.1% se disent conservateur social/moral
  6. 6.5% se disent libéral classique

Quant à savoir pour qui ils ont voté aux dernières élections, on s’aperçoit que 67% ont voté pour l’ADQ et que 18% des gens n’ont pas voté. Les autres partis ont récolté 15% du vote. Au fédéral, c’est 69% pour le PCC, 15% pour les abstinents et 16% pour les autres.

Finalement, la personne que les gens désirent le plus voir lors d’un prochain événement est Nathalie Elgrably.


Publicités

16 réflexions sur “Sondage du 23 octobre

  1. J’aime la nuance « se définissent comme » et « se disent ». Car je suis certain que plusieurs d’entre eux sont vraiment autre chose en réalité que ce qu’ils prétendent être. Ils ont tellement peur qu’on les associe à une quelconque droite morale ou même religieuse. Et s’ils étaient en faveur de la peine capitale pour certains crimes et contre certains types d’avortements, contre le mariage gai, ils le nieraient publiquement, toujours de peur de s’affirmer avec franchise et sincérité. Ils préfèrent se dire seulement fiscalement ou économiquement à droite, et même là, au centre-droite de la fiscalité et de l’économie. Des demi-portions quoi! Quel homme a dit « Les tièdes, je les vomirai! » ? probablement quelqu’un de droite religieuse duquel la gauche prétend suivre l’enseignement et aussi détenir le monopole de la compassion qu’il a pourtant universellement prêchée.

  2. Pingback: Tweets that mention Sondage du 23 octobre « Les analystes -- Topsy.com

  3. Ian, tu as commis un coquille amusante et que je ne peux m’empêcher de relever en tant qu’ancien prof impitoyable en français, « 15% pour les abstinents … » l’abstinence consiste en la privation de certains plaisirs procurés par la consommation d’alcool, drogues, aliments et….surtout… de sexe » . Je suis sûr que tu voulais dire « abstentionnistes ». Bon weekend!

      • Tu as raison… on a du plaisir, et c’est pas pour rien qu’on le fait derrière un « isoloir »… comme dans les clubs de danseuses …. car on fourre quelqu’un tout en faisant plaisir à un autre… c’est un double orgasme. Et quand on reprend le volant usurpé par celui qui prétendait le tenir à deux mains mais qui était en réalité tenu par d’autres mains aussi sales que les siennes, alors là, on vote à deux mains! et … c’est l’extase.

  4. Excellent sondage. Dernièrement, je demande à plein de monde ordinaire si ils sont gauchistes ou droitistes, à ma grande surprise, la plupart ne sont pas sure et ne connaissent pas les visions précises de gauche ou de droite, à part les Européens.

    Le problème au Québec est immense, l’éducation manque. Comment « rejoindre » ces gens qui montrent peu d’intérêt dans la réalité et n’ont rien compris sur l’état financière du Québec. Encore hier, il y à une personne qui a déclaré que le Québec faisait vivre le reste du Canada et il est étudiant à l’université. Épeurant!

    Personnellement, lorsque c’est propice,j’entreprend à passer de l’information de la situation du Québec, d’un à l’autre gentiment en espérant qu’ils s’intéresseront plus à vouloir connaître la vérité qui leur a été caché depuis des décennies.

    Chapeau à vos efforts pour reveiller le peuple, la nation, la société distincte. Ce qu’il y du travail à faire. Je fais baucoup de promotion pour intéresser à ceux à qui je parle de consulter votre blogue. Continuez à éduquer…

    • Renée, vous dites « excellent sondage ». Que voulez-vous dire par là? par exemple par rapport à un « mauvais sondage »? Voulez-vous dire que la façon dont le sondage a été mené (technique – internet ou téléphone – nombre d’échantillons etc.. ) est excellente? et que serait selon vous un « mauvais » sondage? Sans qu’Ian vous ait décrit sa démarche, ou fourni son questionnaire, je ne vois pas pas comment vous pourriez en juger. Par « excellent sondage » voulez-vous dire que les conclusions auxquelles Ian arrive et qu’il publie vous plaisent? donc elles sont « excellentes » ce qui fait pour vous que son sondage est « excellent »? Pour ma part, j’aurais aimé avoir un feedback de ma présentation conjointe avec Jacques Brassard. Il y aurait parait-il des gens de droite (ils ne s’affirment pourtant pas comme tels dans le sondage) qui sont publiquement, officiellement réchauffistes par crainte de l’opinion politiquement correcte, officielle, issue d’un pseudo « consensus » opinion dictée par la gauche… mais le sondage, du moins ce qui en a été publié par Ian, ne révèle rien là-dessus. Il y a autant de pleutres à droite qu’à gauche…

      • Tu as raison, nous n’avons pas questionné les gens sur le contenu des présentations.

        La raison est que nous nous attendions à ce que les sondages soient principalement complétés sur l’heure du dîner, ce qui fut le cas.

    • C’est amsant, j’ai cru entendre la même chose venant de la bouche de M. Jean-François Plante sur RadioEgo…

      Et si c’était le cas, c’est quoi le problème?

  5. Pingback: lacapitaleblogue.com | links for 2010-11-27

  6. Les journalistes avaient affirmés dans leurs reportages qu’il y avait neuf hommes pour une femme. Cela prouve un manque de rigueur journalistique. Les journalistes présent lors de la conférence du RLQ voulaient sûrement faire croire au monde que c’était un rassemblement d’hommes de droite qui sont contre le mouvement féministes ou quelque chose comme cela. C’est une fausseté, il y avait 27% de femmes lors du rassemblement. Cela prouve qu’il y a des femmes de droite au Québec.

  7. Un peu étonné du 67% ADQ, 18% abstentions. J’aurais parié l’inverse. Probablement des adéquistes mous. Prêts à switcher au PQ ou au PLQ si le RLQ parvenait à ses fins d’influencer ces partis. Les adéquistes hardcores comprennent cet aspect potentiellement contre-productif du RLQ. Deltell ne l’avait manifestement pas compris.
    Heureusement, le RLQ comptant peu de péquistes et de libéraux (15% au total), sa capacité à influencer ces deux partis sera négligeable. Si l’objectif s’en trouve réduit à influencer l’ADQ, il serait plus simple et efficace de le faire au sein de l’ADQ; soit dit en passant!

  8. « Les journalistes avaient affirmés dans leurs reportages qu’il y avait neuf hommes pour une femme. Cela prouve un manque de rigueur journalistique. »

    Pas nécessairement, vous ne pouvez pas prétendre cela, souvent, ce sont les femmes qui répondent le plus dans les échantillons de convenance.

    Les femmes sont plus enclin à participer dans les sondages basé sur le volontariat (non probabiliste). Donc vous sur estimez possiblement les femmes. Possiblement que la vérité est entre votre taux et celui des journalistes.

    Pourquoi vous n’intéressez pas les femmes à part la dame aux caniches?!? À vous de voir, moi j’ai bien ma petite idée…

  9. Les femmes sont peu présentes en politique.

    Point !

    Tous les partis politiques font des pieds et des mains pour recruter des femmes…

    Et vérité trop souvent oubliée: plus de femmes recherchent plus de programmes sociaux que les hommes et ont donc tendance à se coller aux partis qui promettent toujours plus de subventions, plus de programmes, etc.

    Mais c’est en train de changer… car de plus en plus de femmes ne veulent plus être infantiliser par « l’état-papa » et de plus en plus de femmes voient bien que si le « bateau étatique coule », nous allons tous couler ensemble (hommes ET femmes).

    La responsabilisation, les comptes en ordre, le désir d’être autonome (vis-à-vis de l’état, aussi), etc, ce n’est pas une affaire de sexe, mais de maturité.

Les commentaires sont fermés.