La droite au Québec

Éric Duhaime

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Publicités

31 réflexions sur “La droite au Québec

  1. Ça été envoyé à ma liste même à mon monde de l’extérieur du Qc.

    Nos gauchistes sont partout sur les blogues à blâmer « la droite » pour l’état économique actuel partout dans le monde ???

    Il est temps qu’on commence à brasser les cages.

  2. comique M. Mario Dumont s’identifie comme ( Conservateur Fiscaux ) quand lui-même approuve la fécondation ( fécondation in vitro ) qui est déjà un échec de l’états, et les médecin veulent aussi déjà sortir de ce nouveau programme.
    Bravo Eric Duhaime

  3. Bravo Eric…je constate que la plupart des québecois ne sont pas trèes politisés et sure sur qu’est ce qu’est la droite. La premiere chose qu’il leur vient à la tête c’est que la droite 1) ne croit pas a l’avortement et que 2) la droite laisserait tomber les pauvres pour 3) favoriser les riches. We need image building thru clear message on the desription.

    Bonne idée de re-expliquer, continues ton bon travail.

  4. Pour aller dans le même sens que Lorraine, il y a beaucoup de pédagogie à faire concernant le diagnostic de nos finances publiques. La réponse est pourtant dans l’essence même du terme. On utilise les finances du public afin de financer des régimes public, sauf que le québécois moyen n’a pas les moyens de financer à même ses revenus la juste part de revient permettant de couvrir les dépenses de ces politiques interventionnistes.

    Là je vois déjà ce discours de gauche nous dire que les riches au Québec ne paient pas assez d’impôts. Les riches ne paient pas d’impôts au Québec puisqu’il n’y a pas de riches dans la belle province, ils ont tous quitté le Québec! Les seuls riches qui paient des impôts, ce sont ceux qui travaillent dans la fonction publique québécoise, et on sait que le Québec est champion toute catégorie pour ce qui est du prorata du nombre de fonctionnaires par 1000 habitants.

  5. De quelle droite droite parlez-vous ? Uniquement une droite économique, mais en rien une droite nationaliste (Maxime Bernier n’est pas du tout convaincant sur la question de la langue ou de l’immigration) ou sociale.

  6. Mauvaise gestion des fonds publics? On s’entend là-dessus… Corruption inacceptable au sein des partis politiques? Je vous rejoins. Le Québec, pire performance économique? Pas tout à fait. Il est prouvé que notre économie mixte et que les règlementations sévères font en sorte que le Québec s’en sort mieux que bien des provinces et pays suite à la crise économique qui frappe encore aujourd’hui.

    Je ne dis pas que c’est parfait… Mais n’exagèrons pas! Le Québec n’est pas la pire place en Amérique du Nord! Et essayez de convaincre les citoyens de la région de Québec, qui s’en tirent quand même pas si mal avec un taux de chômage à moins de 5%, que l’abolition de postes dans la fonction publique leur sera bénéfique. Vous savez qui est le plus important employeur privé dans la vieille capitale après le secteur public et le mouvement Desjardins? Les restaurants Normandin.

    • Luto on ne peut perdre ce que l’on avait pas avant la recession on avait moins de travail qu’ailleur car moins de produit a l’exportation et plus de fonfons (si on enlève les vieux les enfants les étudiants )de ce qui reste c’est un travailleur sur 7-8 qui travail pour l’état et comme les gouv. se succede et ne coupe jamais de poste dans la fonction publique, il n’est du tout surprenant que le taux d’emploi n’est a peu pres pas bougé. comme on vivait déja sur la carte de crédit pis que pour contré la dépression économique le gouv a décidé de juste dépenser plus et le mettre encore une fois sur la carte sans trop nous le dire, plusieur inconcient comme toit s’amagine que ça va bien, il ne voit pas passer le BILL. DEsjardins , beau ramassi de voleur qui perdent de plus en plus de client dont moi. et Normandin qui ne suive pas les normes minimal de travail dont les break REFUSÉ et les diner ÉCOURTÉ, McDonald a de meilleurs condition de travail mais ca tu vas que non , Mc Do c’est américain donc de la marde!!

  7. Très bonne chronique M. Duhaime. Tout comme vous, j’adhère à la mouvance libertarienne. Je ne veux pas que l’État s’ingère dans ma vie comme il le fait actuellement. Au moins, les idées libertariennes commence à se faire un chemin au Québec. J’ai adoré votre confrontation avec Réjean Parent à l’émission de Martineau. Vous l’avez mis KO, c’était drôle à voir.

  8. Nous sommes chanceux à Québec d’avoir les restaurants Normandin. Sans eux le taux de chômage monterait certainement à 10%.

  9. «On sous-estime l’intelligence des conservateurs», pense le professeur québécois Christian Nadeau. Et selon lui, le temps presse: «L’élection des conservateurs en 2006 pourrait être comparée à une tumeur primaire. Il faut agir avant le développement de métastases qui empêcheront tout espoir de rémission pour notre société», plaide-t-il.

    Article complet dans Le Devoir d’aujourd’hui…

  10. Et si vous arrêtiez de colporter des faux chiffres et vous vous basiez sur la réalité ? Votre discours populiste serait-il aussi séducteur ?

    La dette du Québec, la plus saine de tous les États du G7 à part le Canada (voir ci-dessous) !!! Pis ça vient des capitalistes eux-mêmes, là. C’est pas Léo-Paul Lauzon qui est cité ici… Arrêtez donc de compter des peurs et parlez donc des vraies affaires. C’est pas pour réduire la dette que vous voulez privatiser la santé au Québec, ça n’aurait aucun impact. C’est parce que vous souhaitez créer un marché et permettre à des gens d’y brasser des affaires. remarquez j’ai rien contre cette idée mais posée comme ça, j’ai comme l’impression que vous allez avoir plus de difficulté à recruter des mascottes.

    http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/macro-economie/201010/28/01-4336858-programme-demprunts-des-economies-pour-quebec.php

    jp

    • Les chiffres, il y a différentes manières de les traiter et d’arriver aux conclusions à laquelle on veut bien arriver.

      Les réalités économiques peuvent se lire de diverses façons. Vous pouvez bien accuser nos blogueurs de livrer de faux chiffres…l’inverse pourrait aussi bien se faire.

      Sachez que l’auteur du lien que vous nous proposez est un diplômé de l’UQAM (a-t-il eu Léo-Paul Lauzon comme prof?)…Il est possible que cela teinte quelque peu sa vision des choses. Aussi, vous remarquerez que la date de publication de cette article arrive en plein saison où on sollicite le bon peuple à acheter des obligations d’épargnes du Québec. Sûrement un hasard ;-)

      Avez-vous vu ces publicités où, sur un fond verdoyant, on voit un homme jouer au golf, une femme faire une randonnée à bicyclette. Lorsqu’une voix doucereuse, sortie de nulle part leur demande ce qu’ils font, l’homme ou la femme nous répondent : « J’épargne! »

      Voyez comme c’est simple. Ils épargnent tout en s’amusant! En fait, si ils réfléchissaient un peu, ils s’apercevraient que ce n’est qu’un faux sentiment. Des taux de 3.554 % pour dix ans, c’est quand même pas si extraordinaire…

      En tout cas, ce que je retiens de votre article, c’est l’affirmation suivante:

      « Le Canada, ET PAR RICOCHET ses provinces, attire les acheteurs de dette en raison de sa bonne posture économique et fiscale. »

      • Contrairement aux prétentions qu’on peut lire aussi, les principales explications à l’augmentation des coûts de la santé se trouvent essentiellement du côté des 35 % des dépenses privées. Il s’agit notamment des médicaments, des soins dentaires et des examens diagnostiques non assurés. Le vieillissement de la population représente une augmentation d’environ 0,8 % par année, soit deux fois moins que l’inflation. Alors que du côté des dépenses privées, le taux d’augmentation est de 12 à 15 % par année. Difficile de voir comment ça nous coûterait moins cher d’envoyer ce qui est au public vers le privé. Pensez aux États-Unis où le système de santé coûte deux fois plus cher par tête de pipe que le bien imparfait système canadien.

    • Et si on abolissait le privilège inéquitable de la sécurité d’emploi des syndiqués, et qu’on coupait les 20% des plus inutiles et les plus traîne-savates?!
      ÇA, ça serait rassembleur!

  11. @ lutopium
    Le Québec s’en sort mieux! Tiens, tiens. Serais-ce possible que c’est parce que:
    1-On est moins industrialisés que les autres. Comme c’est une crise industrielle, c’est normal qu’on soit moins touchés. Blanc-Sablon et l’Ile d’Anticosti n’ont pas perdu beaucoup d’emplois non plus suite à la crise.
    2-Par hasard le gouvernement Charest avait décidé, avant la crise, de faire de multiples travaux d’infrastructure dont le pic des travaux eut lieu justement au beau milieu de cette crise.

    • lutopium
      Le Québec s’en sort mieux! Tiens, tiens. Serais-ce possible que c’est parce que:

      Le Canada lui renflou un beau $8.6 Milliards!

  12. @ Lorraine

    Pour commencer à brasser la cage de qui que ce soit, faudra commencer à se donner un parti politique. Sinon, vous demeurer muets ou comme Charles dit ci-haut, vous êtes condamnée à ne faire que de la pédagogie. :-)

    • How about Peter Trent (mayor of Westmount)as chef of the party, totally bilingual and knows what money means and has been in politics for a long time. That will be the day!

      He would be too good….but c’est un maudit anglais, we can’t have that! Pierre Curzi would die of a heart attack. Madame Marois lui dirait…Peté, vous give moi ze lecon inn Englishh! Oh excusez me anglais…I am tired…

    • Et là-dessus mon cher, vous avez parfaitement raison! Mais Joanne Marcotte sur son blogue mentionne qu’il y aurait ‘peut-être’ une proposition présentée d’ici Noël.

      Alors, j’oses espérer mais on verra ;)

  13. Je ne doutais pas qu’il y ait une droite nationaliste. Mais les intervenants de ce blogue ne veulent pas en parler souhaitant de tout coeur déplacer le débat de nationalisme/fédéralisme sur vers un débat droite/gauche. À mon avis c’est balayer la poussière sous le tapis. Quant à la droite sociale, je ne savais pas que ça existait. Vous pourriez nous en parler?

  14. Un jour les Québécois vont comprendre… je n’en doute pas… tout comme les Allemands ont compris en 45… on a qu’a attendre… ca va venir.

    • Vous savez, bien des allemands comprenaient avant 1945; ils comprenaient même avant la guerre que quelque chose ne tournait pas rond. C’est juste qu’on les faisait taire.

  15. Pingback: Santé: la désinformation du RLQ « Jeanne Émard

  16. @Pierre David,
    C’est par là qu’il faut commencer, la pédagogie. C’est comme ça que René Lévesque a amené le PQ au pouvoir.
    @Kevin Dupré,
    Le débat séparatiste/fédéraliste sert à balayer sous le tapis le débat économique. C’est le débat économique que la droite essaye de faire lever.

    • Beinn dit Gilles…Le débat séparatiste/fédéraliste sert à balayer sous le tapis le débat économique. C’est le débat économique que la droite essaye de faire lever.

  17. Bonne présentation d’Éric Duhaime, ça me fait dire que je devrais regarder V un peu plus souvent!

    Cependant, je pense qu’il aurait été important de laisser une petite place aux conservateurs sociaux : ils ne sont pas beaucoup au Québec, je suis d’accord, mais je pense qu’ils sont quand même une force militante qui pourrait apporter beaucoup. Je suis persuadé qu’il y aurait moyen de partager des objectifs avec eux : je pense à toutes les questions familiales et d’éducation où il y a une convergence d’intérêts sur la question de la liberté de choix!

    Je pense que beaucoup de conservateurs sociaux sont conscients qu’ils ne peuvent pas imposer leurs valeurs à l’ensemble de la société, mais ils voudraient au moins vivre dans un cadre où leurs valeurs ne seraient pas bafouées par l’État. Les libertariens, les conservateurs fiscaux et les nationalistes identitaires pourraient leur promettre ça… soyons ouverts à les inclure dans une autre version de la liste des courants de droite au Québec!

  18. C’est intéressant de voir des gens essayer de comprendre comment fonctionne l’économie mais à l’envers, étudier un peu l’économie je crois que sa ferait du bien réellement à quelques personnes, il y a des concepts vraiment mal compris chez certaines personnes.
    Il faut bien être gros gras dur pour que certains ne comprenne pas dans quelle situation nous sommes au Québec et quelle sont les vrai raisons de notre bonne sortie de la « crise »… Faite un peu de recherche au lieu de la démagogie, brave gens qui gémissez la bouche pleine.

Les commentaires sont fermés.