Le RLQ à Radio-Canada

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Advertisements

16 réflexions sur “Le RLQ à Radio-Canada

  1. Couverture médiatique fort intéressante… ah, ces médias gauchistes!

    Bon, nos idées se rejoignent rarement mais je vous souhaite tout de même un bon succès en fin de semaine. Les mouvements citoyens sont extrêmement importants pour la démocratie. J’espère sincèrement que certaines de nos idées se rejoindront un jour afin qu’on protège l’appareil gouvernemental de la corruption et que les fonds publics, nos impôts, soient gérés de façon responsable.

    Pour ce qui est de la privatisation des services publics tels que l’éducation et la santé, j’espère que vous serez en mesure de concrétser vos idées, chiffres à l’appui; et que votre approche sera équitable pour TOUS les québécois.

    J’espère que vous ne deviendrez pas les alliés des chambres de commerce et des lobbies économiques qui ne cherchent qu’à forcer la privatisation des services publics pour augmenter leurs profits, sans tenir compte de l’incapacité de payer d’une portion importante de la population.

    En terminant, n’oubliez pas que vous vous adresserez par la suite aux travailleurs. Faites gare à l’anti-syndicalisme et aux discours « patroneux »…

    • encore une fois jusqu’au dernier paragraphe c’était bien Luto, mais le syndicalisme est justement notre plus grosse épine de le c.., et les patrons sont les seuls qui vivent sans subvention alors tires en la conclusion que tu veux !

    • J’apprécie vos remarques, Lutopium. Elles démontrent, en ce qui me concerne, que nous nous rejoignons déjà sur au moins quatre principes:

      1. La liberté d’expression est fondamentale dans une démocratie.

      2. Les mouvements citoyens et démocratiques sont intrinsèquement respectables, quelle que soit leur enlignement idéologique.

      3. Combattre la corruption des pouvoirs publics est une priorité dans toute démocratiee, et en particulier au Québec en 2010. Cette préoccupation dépasse le clivage gauche-droite et je félicite le travail de Québec solidaire sur cette question.

      4. L’équité fait partie des buts ultimes et nous devons tous nous préoccuper des laissés pour compte. Je suis persuadé que les gauchistes ont généralement des intentions très bonnes à sujet (qu’ils ont le coeur à la bonne place), mais je pense que la droite économique bien comprise permet d’atteindre de meilleurs résultats pour faire sutie à ces bonnes intentions.

      En conclusion, Lutopium, je souhaiterais qu’Amir Khadir puisse faire preuve du même esprit de tolérance et d’ouverture qui transparait dans vos remarques. Je dois vous avouer que Khadir me paraît pur, mais fanatique. Et j’ajouterai que les fanatiques qui sont purs sont ceux qui me font le plus peur.

      • J’ai eu le plaisir de travailler sur le terrain au cours des trois dernières campagnes électorales provinciales. Je vous dirais que le consensus est palpable. Je crois sincèrement que les québécois tiennent à conserver leur patrimoine collectif et rien ne me démontre qu’ils sont disposés à privatiser les systèmes d’éducation et de santé, systèmes qui sont actuellement en plein coeur du débat.

        Je reconnais que M. Khadir a pu, par le passé, projeter l’image d’un fanatique. Cependant, je vous dirai que depuis une vingtaine d’années, il est devenu un homme beaucoup plus modéré, préférant les réformes à la révolution. J’ai suivi le déroulement de votre premier rassemblement et je pourrais en tirer les mêmes conclusions si je me fie à certains discours qui y ont été présentés. Écoutez cette entrevue de M. Khadir, vous verrez qu’il propose des idées fort intéressantes et réalisables à très court-terme: http://tinyurl.com/26fe5vg

        Mais je sais que plusieurs militants de la droite pôlitique sont des gens modérés et pragmatiques. Et c’est pour cette raison que je crois que certaines de nos idées pourront se rejoindre à court terme. On pourrait commencer par augmenter la pression sur les libéraux afin que les fonds publics soient gérés de façon convenable. Une réforme du mode de scrutin vers la proportionnelle serait probablement bénéfique pour les courants de gauche et de droite.

        Je peux me tromper. Cependant, j’ai l’impression que si le RLQ choisit le discours de la privatisation des services publics et du démantèlement de l’état, votre aventure sera de courte durée. Ça ne veut pas dire que vos constats ne sont pas justes. Ce sont les propositions que vous mettrez sur la table qui pourraient se retourner contre vous. On verra.

        • Wow Luto , tu dis que Amir s’est calmé depuis une vingtaines d’années! je le connais publiquement depuis 5-6 ans et je suis sporadiquement les débats depuis deux ans lorsque le sujet est intérescent et si ce que tu dis est vrai? alors ce bonze était avant vraiment fou a enfermer car même si il a une bonne instruction ,il a un manque total d’éducation , il est impoli, malveillant, diffamant, arrogant, baveux et dénote un total manque de savoir vivre lors des débats a ass-nat

  2. Tannée, mais tellement tannée de cette association de la droite avec…le parti créditiste! (tel que constaté dans le deuxième vidéo). Encore une vulgaire tactique visant à saper la crédibilité des gens se positionnant plus à droite.

    Pu capable!!!

    Peut-être qu’une mise au point serait salutaire pour expliquer en quoi ça ne tient pas la route.

    Bien à vous et je vous souhaite une très belle journée demain!

  3. Pingback: Tweets that mention Le RLQ à Radio-Canada « Les analystes -- Topsy.com

  4. pfffff! Si Johanne Marcotte croit que la gauche est finie au Québec, elle se fout le doigt dans l’œil. Elle parle comme si elle avait un baromètre de l’opinion général des Québécois, comme si elle était certains que tout le monde était d’accord avec elle et pensait la même chose. Moi j’ai pas envie d’avoir une société concurrente, ni vivre dans une atmosphère de compétition. Moi j’ai pas envie de vivre dans une société où il y a moins d’état. Au contraire il en font plus, parce que sans état il y a de l’abus de la part du grand capital et des patrons qui font ce qu’ils veulent avec leurs employés. Ils veulent plus de flexibilité, moins d’état, moins de règlementation. Où vous vous croyez sérieusement? C’est quoi votre programme ? Qu’est ce que vous proposez au niveau économique? dites moi le et je serai en mesure de réfuter toutes vos théories tordues. Ce que vous voulez au fond c’est de ramener l’humanité à l’état de barbarie, où il n’y plus de droits, où le simple citoyen sera délaissé. Pourquoi vous voulez remettre en question des droits acquis. La question était déjà réglée pourtant? En plus quand vous dites moins d’état c’est absurde. L’état c’est nous, c’est pas une entité à part de nous. et si vous demandez alors moins de NOUS, c’est que vous voulez que les citoyen n’aie plus aucun pouvoir sur les transnationales, les corporations, les industries, les cie privée. Vous voulez que nous ayons plus aucun mot à dire du comment doivent fonctionner les lois du marché et du capital. Vous voulez nous enlever du pouvoir. En passant arrêtez de faire peur les gens avec l’illusion de la dette. La dette n’existe pas, c’est une invention économique pour soumettre les peuples. Moi je sais la solution pour désendetter le Québec. C’est de remettre le compteurs à zéro et ne pas payer cette dette. Faites des bras d’honneur au FMI et à la Banque mondiale et foutez vous les cotes de Moody’s où je pense. On a pas à obéir à la rapine et se faire dicter comment on doit mener notre économie. Ce sont qui eux pour venir faire la réputation d’un pays et dire si il faut où non investir à tel ou tel endroit? L’autre solution pour payer la dette, c’est de taxer toutes les cie privée à 50% voire 70% d’impôts de contribution à la dette. et les menacer avec des amendes salées s’ils veulent partir. Cela devrait être une loi indiscutable et non négociable.

  5. Des idiots frustres sont aller porter du crottin de cheval devant l hotel des gouverneurs tot ce matin.
    D autres vont manifester le midi a l’ exterieur.
    Un bon indicateur que vous faites bonne route!
    QUE L’ON CONTINUE!

  6. Je peux comprendre votre exaspération Isabelle. Reste qu’un discours de droite ressemble à un discours de droite, peu importe l’époque. J’admets que la plateforme créditiste peut sembler folklorique. Mais il faut avoir le courage de ses convictions. Si vous relisez le programme du Crédit Social du Canada de 1968 sous la gouverne de Réal Caouette et celui du Crédit Social du Québec de 1970 et de 1972, dirigé alors par Camille Samsom, vous les trouverez étonnamment modernes, collant bien aux constats que le RLQ porte sur la société et sur les remèdes à y apporter. Il s’agit d’une forme de conservatisme qui est de toutes les époques: que ce soit être « au bord du gouffre » tel qu’on le disait alors, ou « foncer tout droit dans le mur », la solution est la même: il faut appliquer les freins et faire marche arrière. À moins que vous vous enfonciez dans cette forme de schizophrénie du « progressisme-conservatisme » de Bryan Muroney. Ce gouvernement a créé les déficits records que les gouvernements Chrétien-Martin ont diminués en perpétrant de véritables vols des fonds de l’assurance-chômage d’alors.

    • Je ne me suis pas replongée à fond dans le programme du parti créditiste, remarquez. Je pense que vous avez raison pour dire que ce parti dressait des constats similiaires à ce qu’on entend chez nos blogueurs favoris. Mais…il me semble qu’à la base, ce parti prônait d’accorder des sommes d’argent au peuple pour favoriser la consommmation et faire ainsi rouler l’économie. D’où le nom: parti Cré-di-tiste.

      Si j’ai bonne mémoire, la parti était même prêt à imprimer de l’argent pour arriver à cette fin!! Si ce n’est pas une intervention de l’État ça…Il me semble que cette tactique s’apparente davantage au gigantesque « bail out » de la crise de 2008. C’est supposé être de droite, des idées comme ça??

      Pour ma part, c’est la principale chose que je retiens de ce parti (et le fait qu’on se souvient encore de la déformation du nom de ce parti, à savoir parti « crétiniste »). C’est pour ça que je suis agacée lorsque je constate qu’on s’applique à dresser des parallèles avec ce parti. J’y vois là une manière plus ou moins subtile de rire des gens ayant des idées à droite.

      C’est peut-être moi qui ne comprend pas….C’est pour ça que j’aimerais bien un petit topo là-dessus pour éclairer ma lanterne?!?

      • – « Mais…il me semble qu’à la base, ce parti prônait d’accorder des sommes d’argent au peuple pour favoriser la consommmation et faire ainsi rouler l’économie. »

        Ce ne sont pas les créditistes ( vous me direz si je me trompe) qui, les premiers, avaient décrété qu’il faudrait donner un salaire à la maman qui demeure à la maison pour s’occuper des enfants? L’idée avait été reprise par Mario Dumont et, si je comprends bien la logique de la responsabilisation individuelle, cette idée est à remiser pour de bon sur le tas des approches populistes qui ont varlopé pour de bon l’ADQ aux dernières élections.

        C’est bien ça?

      • Isabelle, tant et aussi longtemps que les sympathisants de la droite traiteront les sympathisants de la gauche de tous les noms, les insultes demeureront. Vous savez de quoi je parle, n’est-ce pas? Je ne parle pas de vous personnellement, vous êtes l’une des plus modérées et respectueuses. Mais y’en a d’autres qui ne donnent pas leur place!

        • En écrivant ce commentaire , as tu pensé a mettre un mirroir devant ton écran et du même coup retirer consensus, de l’accord général et toute ces conneries pour commenter ton entourage qui ne peut faire autrement que d’etre d’accord avec les dérappage gauchiste et je m’explique il y a un temp ou un ami d’enfance me disait je fume du pot , pis de toute les personnes que je connais au moins 7/10 consomme du pot régulierement. jusqu’au jour ou il a du cesser de fumer car la job fesant qu’il a du passer des pisse-tests pour etre embauché et voyager a l’extérieur pour le travail , résultat depuis 3 ans que le gars ne fume plus et a changé de gang malgré lui, le ratio des fumeurs est passeé de 7/10 a 1-2/10 et cette règle s’applique a ton histoire de sondage favorable au statu quo, tu es vendu, connu, et peinturé QS alors penses tu sincèrement que quelqu’un qui est contre le syndicat, les fonfons les ser-soc. va venir vers toi et te dires qu’il est contre? posez la question, c’est d’y répondre

      • Isabelle,

        Ne vous faites pas trop de mauvais sang quant aux rapprochements qu’on aimerait imposer entre la droite et les créditistes. Ils sont pratiquement tous morts, les pauvres, et que Dieu ait leurs âmes… Pour vous instruire sur le sujet, consultez Wikipédia sous sa rubrique « Parti Crédit social du Canada ». En suivant les nombreux hyperliens, vous serez rassurée sur la différence qui existe entre ce mouvement politique et la droite telle qu’on la lit s’exprimer ici, sur ce blogue.

        Pour ma part, ce qui m’agace le plus c’est le rapprochement qui pourrait être fait entre le Parti Conservateur du Canada et ce mouvement de droite, le RLQ, qui vient de naître. Je ne me reconnais pas dans ce parti fédéral et j’ai du mal à reconnaître les députés élus sous cette bannière qui, à leur tour, ont bien du mal (on sent leur malaise) à se reconnaître dans ce parti de l’Ouest. S’il est vrai que, comme une majorité de Québécois, je pouvais m’accommoder fort bien de la gouverne du Parti Progressiste-Convervateur des années ’80, j’abhorre le PC

  7. @ Yan Levasseur,

    Vous avez touché juste, je pense, au sujet du salaire des mamans s’occupant des enfants à la maison. En fouillant sur le WEB, j’ai vu qu’il y avait eu un autre parti prônant les mêmes idées à la fin des années ’30! L’idée du crédit social était très à la mode à cet époque (tiens! comme c’est étrange…c’était à l’époque de la dernière grande crise…). Sans doute quelques économistes de l’époque avaient émis l’idée d’injecter de l’argent pour refaire partir la machine…

    Ce parti, L’Union des électeurs, avait été fondé par Louis Even et… Gilberte Côté-Mercier. Je me souviens très bien de ce nom. En effet, comment oublier le journal Vers Demain des Bérêts Blancs qui atterrissait par je ne sais quel hasard dans la boîte aux lettres de mes parents (pourtant des nationalistes de première heure!). C’étaient les derniers moments notoires de ce mouvement qui, je dois le dire, m’a bien amusé à l’époque. Et je me souviens très bien d’une de leur idées maîtresses qui, immanquablement, figurait dans leur journal: un salaire de 14 000$ par année aux mamans!

    Et, comme vous l’avez si bien dit, c’est une idée à oublier…Ça m’avait fait pas mal sourciller d’entendre une version de cette proposition venant de l’ADQ. Alors, peut-être que le parallèle avec le parti créditiste est quelque peu justifié finalement!

    Un lien pour les curieux sur le sujet:

    http://www.quebecpolitique.com/partis-politiques/les-partis/ralliement-creditiste-du-quebec/

    @ lutopium

    Je vous retourne le compliment et je suis d’accord pour dire que les insultes vont malheureusement demeurer. C’est un trait de la nature humaine et je pense qu’il ne porte pas à gauche plus qu’à droite! Souhaitons malgré tout qu’on puisse débattre de nos idées de façon sereine et tentons de ne pas trop accorder d’importance aux insinuations de bas étage!

Les commentaires sont fermés.