Il faut bâilloner Pauline Marois pour enfin l’entendre

Guillaume S. Leduc

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Le clin d’œil de Stéphane Laporte sur cyberpresse et dans les journaux Gesca, que j’ai emprunté pour le titre de ce billet, a rarement été autant pertinent que ce matin. La session parlementaire actuelle a été d’une intensité rarement vue jusqu’à présent, en raison de la Commission Bastarache. Je me rappelle les commentaires en plein mois d’août : rarement a-t-on entendu parler de politique autant pendant l’été. Quelque part au début de septembre, tous les observateurs se sont posé la question : mais où est Pauline ?

Environ 8 semaines plus tard, elle refait surface – et pas à peu près – dans un débat sur la langue. Comme dirait le toujours pertinent Pierre Houde en parlant d’un entraineur de hockey dont l’équipe vient de scorer un goal : « C’est exactement ce que voulait Jean Charest ».

A-t-on entendu parlé des problèmes d’éthique du gouvernement depuis la semaine dernière ? Niet.

Ce sont pourtant ces problèmes qui ont entraîné le gouvernement dans les câbles, merci à l’ADQ d’avoir parti le bal en avril 2009 en demandant une commission d’enquête publique que le PQ refusait de demander au départ.

Vous voyez, le problème avec Pauline Marois est que ses vraies priorités, son véritable agenda, ne fait pas mal au gouvernement. Autant elle peut être invisible quand on parle d’éthique, autant elle ne sait pas de quoi elle parle en matière d’économie (rappelez vous qu’en 2001 alors qu’elle était Ministre des finances elle ne savait pas ce qu’était une récession!!)

Les vrais enjeux qui soucient la chef du PQ, c’est la langue, la culture et l’identité.

Les péquistes ont une critique en matière de langue comme chef de parti!

Vraiment, un gros zéro pour Pauline Marois en tant que chef de l’opposition. Qu’est-ce que les péquistes attendent pour la foutre dehors ?

C’est François Legault qui doit se frotter les mains!

Publicités

14 réflexions sur “Il faut bâilloner Pauline Marois pour enfin l’entendre

  1. Pauline l’ouvre uniquement sur les sujets où elle ne risque pas de paraître trop stupide, ce qui ne laisse pas beaucoup de marge.
    J’aime bien qu’elle soit à la tête du PQ et j’espère qu’elle y restera encore longtemps.

    • « J’aime bien qu’elle soit à la tête du PQ et j’espère qu’elle y restera encore longtemps. » Je formule le même souhait que vous M. Laplante… j’admire l’ironie et la subtilité de votre commentaire. à samedi peut-être…

  2. Pauline Marois: une petite politicienne pour un petit peuple. Son agenda? Selon mes perceptions, cela se résume à prendre le pouvoir pour le prestige qui vient avec…

    En tant que québécoise, j’ose espérer qu’un jour viendra où des personnalités politiques se pointeront avec des aspirations un peu plus grandioses.

  3. « petit peuple » un autre classique Peqwiste du genre: cage a homard, la faute de l’argent et des ethnies et les chiffons rouges…
    Ils sont fidele a eux meme.

    Avez vous vu les chiffres de la SRC pour le « probleme » des ecoles passerelle. ~1200 eleves en ont profités. WOW Belle prioritee!
    Y en a des dizaines de milliers qui decrochent batinsse! Occupez vous donc des vrai priorites au lieu de niaisage comme cela.

  4. Madame et son Parti, n’a rien d’autre à offrir comme solution aux problèmes du Qc que: la sécession SANS avoir un iota d’idée des risques que celà pourrait encourir.

    Le seul argument qu’ils nous présentent pour « l’après » est: « ce sera à la population à décider quel genre de gouvernement ils établiront » ????????????????????

    Ça messieurs, dames, c’est vraiment d’avoir de la vision pour l’avenir de notre société ??!!!!!!!!!!!!!!!!! Naaaaaaaaaaaaaaaa

  5. Pauline a été un fiasco dans tous les ministères qu’elle a dirigés. Elle veut maintenant continuer avec le top job de PM. Si jamais elle se rend là au moins nous aurons la certitude qu’elle serait le tout dernier PM péquiste de l’histoire du Québec.

  6. @Isabelle et Gilles…Madame Marois et ceux qui la suivent font mal au Québec depuis des décenies et nous empêchent d’avancer économiquement. Elle a ruiné l’éducation, la santé, et a bousillé tout le système politique tout en divisant les citoyens. Je suis tellement surprise qu’elle reçoive de l’appuie, elle, avec son château, sa toilette silencieuse à $8,000, ses vêtements designer (jamais le même tout les jours), son obssession de garder tout le Québec aussi ignorant que possible et sutout monolingue à son image. Je n’ai aucun respect pour toute personne qui brime les droits de choisir l’education que l’on veut pour ses enfants. Honteux personnage qui ne cherche que le pouvoir comme le dit si bien Isabelle!

  7. « On va les avoir », disait-elle, en 2003… Nous devons nous en rappeler…

    Pauline, sacrée Pauline…

    Pauline, c’est Pauline… Pauline, c’est le mépris de la « populasse » (comme elle le disait autrefois) qui, selon elle, a besoin d’être « guidée » et « encadrée »… Pauline, c’est l’ingérence à tous points de vue dans les affaires ministérielles qu’on l’a chargée… Pauline, c’est les cachotteries (toilette, pension de son mari, etc)… Pauline, c’est un film en noir et blanc ; son passé est son présent, son avenir est son passé ; les débats stériles sur la souveraineté, le silence sur les enjeux du peuple…

    Pauline, c’est aussi l’élue de Charlevoix, l’élue de Charlevoix parce que le PLQ a travaillé pour qu’elle le soit (vous avez bien lu)… Pauline, c’est l’espoir du PLQ aux prochaines élections… Pauline, c’est la dame dont le garde-robe est le plus sale, le plus corrompu, et le plus connu du public… suffirait seulement de l’en rappeler… Pauline, c’est la cheffe qui se fera ramasser dans la prochaine campagne électorale par les « spin doctors » libéraux, avec espoir d’une victoire par défaut pour le PLQ…

    Pauline, va t’en, prends ton argent, achète-toi une île déserte, et déménages-y… Et surtout, ne reviens jamais…

    Avec sarcasme, t@sk

  8. On ne pourra pas dire que Jean Charest et Pauline Marois nous mentent toujours.

    Le premier ministre a déclaré sur les ondes radio qu’il y avait au Québec une Industrie de la corruption, quand a la chef de l’opposition elle a dit dans l’enceinte même de l’assemblée nationale que les québécois étaient un petit peuple.

    C’est deux lapsus trahissent bien ce qu’est devenu le Québec sous les mandat du P.Q. et des libéraux et du même coup elle nous en dit long sur, ce que la classe politique actuel pense de nous.

    Passer une excellente journée a payer vos impôts!

    • @Mario….Vous avez oublié notre chef des finances ex pequiste Bachand, qui complete un trio époustouflant, et nous laisse savoir que même si nous ne savons pas compter et dépassons nos budget d’une manière honteuse, nous sommes quand même… »un peuple heureux »! Maintenant avec l’addition Marois… nous pouvons dire que nous sommes un « petit peuple heureux » et très « corrompu »! Ah! le Québec comme c’est pas plate chez nous!

      • :PPPPPPPPPPP « Maintenant avec l’additon Marois… nous pouvons dire que nous sommes un « petit peuple heureux » et très « corrompu »! :PPPPPPPPPP

        Très drôle!

  9. Tout le monde a encore en mémoire l’histoire des chiottes silencieuses à 300 000 $…

    Imaginez un instant ce que Pauline va bien pouvoir s’offrir en devenant la reine des bécosses !

  10. @Hermil….tu ambitonne quand même…

    La ministre de la Santé Pauline Marois a dépenser 403 000 $ pour rénover son bureau de Québec en y incluant une toute nouvelle chambre de bain avec toilette silencieuse et douche, deux salles de réunion , une nouvelle aire de repos pour ses employés deux fois plus grande, ainsi qu’un petit bureau pour le chauffeur de Madame. Mais ce n’est pas tout, la ministre avait aussi fait aménager une nouvelle suite ministérielle à Montréal aux coûts de 438 000 $. Huit cent cinquante mille dollars! Et..nous sommes les plus taxés en Amérique du Nord…Honteux! M. Bouchard,le lucide, a approuvé ces dépenses folles!

Les commentaires sont fermés.