Fécondation in vitro

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),
Je serai à l’émission Huis Clos ce soir 20h00 pour participer au débat sur le financement public de la fécondation in vitro. Et vous, vous en pensez quoi? Vous pouvez écouter l’émission ici.

Advertisements

35 réflexions sur “Fécondation in vitro

  1. Pingback: Tweets that mention Fécondation in vitro « Les analystes -- Topsy.com

  2. Contre! Malgré le fait que je compatis avec les gens dans cette situation.
    C’est une question de priorité dans les dépenses que doit assumer l’État.

  3. Bon je viens de finir d’écouter le débat;

    Premièrement, j’ai bien aimé le format du débat. J’ai bien aimé l’idée que les experts viennent apporter leurs ‘lumières’, sans nécessairement avoir le dernier mot. C’est vraiment comme ça que notre démocratie devrait fonctionner, selon moi.

    J’ai bien aimé lorsque le grand-père a parlé de son petit-fils et qu’il a dit que ce n’était pas une maladie que d’être handicapé, (au même titre que l’infertilité n’est pas une maladie). Dans les dents de l’OSM…

    J’ai bien aimé lorsque l’avocat a dit que le ‘droit à l’enfant’ n’existait pas. D’ailleurs, avant qu’il intervienne, je me disais que c’était une vraie folie que de penser ça.

    Finalement: j’ai bien aimé lorsque Ian a parlé de responsabilité individuelle.

    Selon moi, le problème philosophique ici est que dès l’instant où nos soins de santé sont devenus étatisés ou qu’ils sont devenus une question de ‘santé publique’, nos corps ne nous appartiennent plus, et l’état se voit justifier de -par exemple- nous imposer;

    -le casque en vélo;
    -la réglementation de la consommation/vente/etc de tabac;
    -la réglementation de la consommation/vente/etc de l’alcool;
    -etc

    En réalité, presque tous nos comportements ou besoins, parce que c’est l’état qui se ‘ramasse avec les pots cassés’…

    Alors, pour qu’il y ait une *vraie responsabilisation individuelle* et ce, dans tous les domaines, il ne faut pas que nos corps soient ‘nationalisés’ et/ou que nos soins de santé ou psy ou autres, soient assumés collectivement.

    Mais là, je sais qu’en Occident socialiste, je viens de briser un autre DOGME.
    Va falloir attendre que l’Occident fasse ‘faillite’ pour que les socialistes comprennent ce que je viens d’écrire…

    • @ Sébas

      Pour le non-initié, votre propos semble parfois enfariné. Allons donc, expliquez-nous mieux votre approche de la « vraie responsabilisation individuelle » en prenant comme exemple l’obligation ou non de porter un casque de vélo. Pour connaître où vous pourriez nous amener, je pose les mises en situation suivantes:

      1° L’état oblige le port du casque, vous vous soumettez à cette obligation, vous vous cassez la figure lors d’un accident et l’état paie votre hospitalisation.

      2° L’état oblige le port du casque, vous ne vous soumettez pas à cette obligation, vous vous cassez la figure lors d’un accident et l’état paie votre hospitalisation.

      3° L’état oblige le port du casque, vous ne vous soumettez pas, vous vous cassez la figure lors d’un accident et l’état ne paie pas votre hospitalisation.

      4° L’état oblige le port du casque, vous vous soumettez à cette obligation, vous vous cassez la figure lors d’un accident et l’état ne paie pas votre hospitalisation.

      5° L’état n’oblige pas le port du casque, vous portez un casque, vous vous cassez la figure lors d’un accident et l’état paie votre hospitalisation.

      6° L’état n’oblige pas le port du casque, vous ne portez pas de casque, vous vous cassez la figure lors d’un accident et l’état ne paie pas votre hospitalisation.

      7° L’état n’oblige pas le port du casque, vous portez ou ne portez pas de casque, vous vous cassez la figure lors d’un accident et l’état ne paie pas votre hospitalisation. Comme vous êtes un citoyen prônant la « vraie responsabilisation individuelle », vous avez pris une assurance individuelle pour parer à ce genre d’accident. Vous prétendez que ce n’est pas votre faute, que vous êtes victime d’un nid de poule, qu’un automobiliste vous a coupé le chemin, etc., votre assureur prend les choses en main et s’occupera ou non de poursuivre le responsable et de vous dédommager.

      8° L’état n’oblige pas le port du casque, vous ne portez pas de casque, vous vous cassez la figure lors d’un accident et l’état ne paie pas votre hospitalisation. Comme vous êtes un citoyen prônant la « vraie responsabilisation individuelle », vous avez pris une assurance individuelle pour parer à ce genre d’accident. Vous prétendez que ce n’est pas votre faute, que vous êtes victime d’un nid de poule, qu’un automobiliste vous a coupé le chemin, etc., votre assureur prend les choses en main et s’occupera ou non de poursuivre le responsable et de vous dédommager.

      Une clause écrite en petits caractères sur votre contrat d’assurance stipule cependant que si vous ne portiez pas de casque lors de l’accident, la compagnie se déresponsabilise de votre réclamation. La compagnie ne se sent pas obligée de payer pour les « têtes fêlées ». Car, dans le privé, on est de son temps! et on désire soumettre de beaux bilans financiers aux actionnaires. Vous prenez un avocat.

      Évidemment, vous ne vous sentez pas concerné par la première mise en situation, tout responsable de votre personne que vous êtes. N’y voyez pas une attrape: les scénarios suivants sont tous vraisemblables en pays économiquement développés. Pour lequel opteriez-vous dans votre optique de « vraie responsabilisation individuelle »?

      J’aimerais également connaître l’opinion des autres collaborateurs des « Analystes », juste pour savoir à quelle droite nous aurions affaire dans le cas où un vrai parti de droite était porté au pouvoir. Je ne réfère évidemment pas aux actuels conservateurs, tant fédéraux que provinciaux (p. ex. l’ADQ), qui semblent vouloir s’en tenir au statu quo.

      Je vous avoue que pour ma part, je m’accommode assez bien du premier scénario, mais ce doit être la force de l’habitude que l’on prenne à ma place des décisions de ce genre. Je confesse être entièrement aliénée à ces occultes autorités socialisantes c’est pourquoi la « vraie responsabilisation individuelle » m’effraie un peu.

      Enfin, j’aimerais souligner l’à-propos de la sournoise « nationalisation » de nos corps. En effet, depuis que mon corps est « nationalisé » (ce qui ne date pas d’hier croyez-moi!), je suis plus sujette à la grippe l’hiver, j’ai pris de l’embonpoint et on me trouve moins attirante. Là, je veux bien faire quelque chose. Quelle démarche individuelle me proposez-vous pour m’affranchir de cette nationalisation corporelle à outrance?

      • Vous oubliez l’option #9, celle qui devrait prévaloir:

        L’état n’oblige pas le port du casque.
        L’état ne s’occupe que des sphères dont elle doit absolument s’occuper: infrastructures, routes, aqueducs, justice, défense nationale.
        L’état ne s’occupe pas de santé, d’avortements ni de fécondation in vitro.
        L’état ne se substitue pas aux parents (garderies à 40$/Payez-en juste 7, congés parentaux, etc)
        Mon assureur privé couvre mes frais médicaux, et poursuit ou ne poursuit pas le(s) responsable(s) de mon accident. Ou mon assureur privé ne couvre pas lesdits frais, parce que j’ai été négligent, et je n’ai pas lu les petits caractères m’informant que je dois porter un casque, pour être couvert.

        La non-couverture est donc de ma faute, en tant qu’individu responsabilisé, puisque j’ai été négligent.

        Mais la bonne nouvelle, c’est que l’état n’étant pas responsable pour moi depuis ma naissance, je ne paie pas 85% de mes revenus en taxes et impôts de toutes sortes, et j’ai 2.5 millions $ dans mon compte de banque, et je n’ai aucun problème à assumer moi-même les frais médicaux de 20, 50 ou 100,000 $ que me coûtent ma négligence.

        Est-ce que c’est assez clair, ça, Mme Rainville ?

        • L’état ne s’occupe que des sphères dont elle doit absolument s’occuper: infrastructures, routes, aqueducs, justice, défense nationale.

          Donc, le gouvernement ne s’occupe pas de l’éducation? Ni de la santé? Un retour au 19e siècle?

        • @ Pascal Lapointe

          Tout à fait, M. Lapointe !

          Un retour au 19ième siècle ? Peut-être plus un retour au millieu du 20ième siècle, lorsque tout cela fonctionnait, et n’était pas dans le marasme actuel, et ne servait pas la cause des syndicaleux au lieu de la cause des enfants et des patients.

      • Et j’oubliais, Mme Rainville:

        Dans cette option #9 ci-dessus, mon attente à l’urgence de l’hôpital serait de 24 minutes, au lieu de 24 heures, étant donné la nature privée de la gestion de celui-ci, qui assurerait que nous n’ayions pas à subir le joug du ratio de 100,000 fonfons pour 108,000 soignants dont nous sommes actuellement accablés.

  4. Le gouvernement finance à 100% les avortements parce que des têtes de linottes ne savent pas se protéger. Il cautionne ces assassinats et commence à peine à penser d’aider ceux qui veulent procréer. Il y a en moyenne au Québec entre 13,000 et 15,000 avortements par an. Une chance que les musulmans immigrent au pays en grand nombre, sinon bientôt avec une politique d’assassins comme ça, le Québec serait vide!

    • Voici la logique du gouvernement Charest:
      Chers contribuables qui m’avez élu, voyez la mignonne mais pas très brillante Jessica, 16 ans en sec III, en voie de décrocher de l’école; on vous oblige de payer afin qu’elle se débarrasse à vos frais du bébé gênant qu’elle s’apprêtait à mettre au monde mais dont elle ne veut pas. Elle a suivi pourtant les instructions de sa prof de « le monde contemporain » Ginette et avait enfilé correctement le condom au bout du manche de balai qui servait à la démonstration . Je vous demande, chers CONtribuables, vu que vous m’avez élu et fait confiance, de payer aussi pour re-créer exactement ce même bébé dont Jessica ne veut pas, mais cette fois, in vitro , juste pour plaire à Manon de 35 ans, fonctionnaire et son « chum » Mario aussi fonctionnaire qui veulent un « cadeau du Ciel » en plus de leurs 2 voitures, chalet, bateau et voyage annuel à Cuba. C’est grave, car sans ce cadeau du Ciel (le Ciel étant le CONtribuable) le p’tit couple risque de se briser…

      Allez en choeur!!! : MERCI MONSIEUR CHAREST!

      • Quel bijou que ce commentaire !!!

        Il résume très bien les « choix de société » de la « société distincte » du p’tit québec des 40 dernières années.

        Mille fois bravo, M. Du Berger !!!

  5. Tu as eu raison Ian de rappeler le jury à l’ordre sur les « cadeaux » électoraux somptuaires et déraisonnables de Charest. J’ai remarqué qu’une « gratisto-fécondiste » a fait la grimace suite à ta remarque.

    J’ai adoré le commentaire attendrissant et chargé d’émotion de la p’tite dame infertile à la fin « un enfant c’est un cadeau de Ciel! ». Et si je refuse de lui payer son « cadeau » avec mes impôts? Je paye déjà de force, oui de force, assez de cadeaux à des BS qui refusent de se prendre en mains.

    La prochaine offre de Charest: chirurgie mammaire gratos à toutes les gosses de 16 ans qui ont des seins trop petits, qui en font donc une « maladie » et menacent de s’immoler au gaz de shale dans la cour de récréation. Dans 2 ans elles seront des électrices.. et… comme dit Sylvain Bouchard à propos de son amphithéâtre, qu’on l’aie ou pas, « on s’en souviendra ! « 

    • M. Du Berger,

      J’adore lire vos commentaires et vos fils! Par contre, il est évident que le problème vient davantage du fait que la classe politique que de Charest qui est un simple vulgaire pion à mon avis soit des décideurs de la fonction publique, des groupes de pression divers et des organismes corporatistes et lobbies diverses. Certains vont penser que mon utilisation du terme «classe politique» est injustifiée, mais je crois véritablement qu’on devrait quasiment tout sacrer les personnalités politiques présentement élues dehors.

      Or, lorsque c’est rendu que la meilleure opposition au opposition au gouvernement vient des médias et les blogues, autant dire que la classe politique ne vaut pas beaucoup au kilo.

  6. Le fait d’être incapable de concevoir un enfant de façon naturel n est pas une maladie mais un handicap et le droit a l’enfant est de la foutaise,que l’on payent ou pas, il faut encadrer les cliniques priver qui offrent ce service de façon a diminuer le nombre de grossesse multiple et les couts en soins de santé que ses grossesses multiple provoque. Créer un registre détailler des fécondations in vitro et pour les femmes qui seraient tenté de déjouer le système en allant se faire implanté plusieurs embryons ailleurs qu’au Québec auraient comme conséquence de se voir priver pour leur enfant de la carte soleil et perdrait également la leur.ces couple qui ne peuvent avoir d’enfant et dont la femme qui est au bord de l’hystérie parce qu’elle ne peut enfanter devrait consulté un psychiatre afin de les aider a accepter leur état parce que ce n’est pas une maladie mais bel et bien un état.

  7. Je viens juste d’écouter l’extrait. J’étais déjà contre au départ mais je dois avouer que la pédiatre m’a presque fait changer d’idée pendant quelques secondes. Elle avait de bons arguments du point de vu santé.

    Mais finalement, je suis resté sur ma position initiale pour les raisons suivantes:

    1- On va créer un autre programme comme les garderies ou le RQAP dont les coûts deviendront hors contrôle. On dira alors que le programme est « victime de son succès »…

    2- Au fond, on ne fait que permettre à un certain quota de chanceux de bénéficier du programme. Ceux qui attendront des années sur des listes d’attentes ou qui échoueront leurs trois tentatives crieront à l’injustice et finiront par avoir gain de cause.

    3- Pourquoi permettre à tout le monde? Plusieurs couples ont certainement les moyens d’assumer les dépenses en se privant un peu ailleurs. Et pourquoi le permettre aux couples homosexuels et même aux femmes célibataires?

    4- Si on dresse une liste de priorité des besoins dans le domaine de la santé, à mon avis la procréation assistée ne vient tout simplement pas en tête de liste.

    En passant, j’aime bien le concept de l’émission, ça donne de bons débats. Mais est-ce que quelqu’un pourrait dire à la brunette qui portait un chandail jaune d’arrêter de faire la baboune chaque fois qu’elle n’est pas d’accord?

  8. @ Ron

    Mais la bonne nouvelle, c’est que l’état n’étant pas responsable pour moi depuis ma naissance, je ne paie pas 85% de mes revenus en taxes et impôts de toutes sortes, et j’ai 2.5 millions $ dans mon compte de banque, et je n’ai aucun problème à assumer moi-même les frais médicaux de 20, 50 ou 100,000 $ que me coûtent ma négligence.

    Eh ben… Je ne m’attendais pas à ce que mon commentaire fasse un séjour de 48 heures au bureau des plaintes pour que Ron, solidaire de personne et d’esprit à Sébas, me répondre en lieu et place de celui-ci au moment même de la parution de mon commentaire commentaire!

    Vous êtes né avec une cuillère d’argent en bouche mon cher Ron! À moins que votre paradis soit le Burkina Fasso, indiquez-moi où je devrais déménager pour pouvoir cumuler ainsi 2,5 millions de $. Pour qui, comme moi,ne rêve que d’un gouvernement du « gros bon sens », vous voilà à la recherhe d’une utopie! Vous rejoindrez ainsi les communistes, anarchistes et autres jusqu’auboutistes dont les pays jouxte le vôtre. Je constate que vous n’avez pas fait un tour de table avec les initiateurs de ce blog pour obtenir un concensus sur votre réponse, à moins que vous vous résignez tous à ne jamais prendre le pouvoir et à demeurer un groupuscule fier et solidaire!

    • facile a compter 18 a 65ans =42ans . 2.5millions div par 42 égale 59524$/année de moyenne. au train ou je roule actuellement , je dépasserai ce montant et ce même si j’en ai arraché un bon bout avant de tombé dans les bonnes années mais ce qu’il ne dit pas c’est que il faut se retirer les doigts du nez et avoir envie d’etre le meilleur et performer. Et non un enfant flatte-fesse chérie du modèle québecois. C’est cetrtian que si tu sors du cégep a 30 ans criblé de dette par ce que le f

      • erreur de touche! ce que les fds c’est pour brosser avec tes chums plutot que de travailler pour tes études et que tu veux la retraite a 52ans en ayant une espérence de vie a 90ans c’est impossible et la grèce nous l’a prouvée.

    • Mme Rainville,

      Je vois que vous faites partie de ceux qui ne se sont jamais arrêtés à calculer ce qu’ils se font voler par les différents paliers de gouvernement du p’tit québec (fédéral, provincial, municipal, scolaire, etc etc).

      Mon chiffre de 2.5 millions $ se voulait en fait très conservateur. Prenez 15 minutes pour faire le calcul, et vous verrez bien.

      Ensuite, vous pourrez me faire des remontrances.

      Si j’ai répondu avant Sébas, c’est que votre commentaire m’a allumé; je ne savais pas que vous vouliez que SEULEMENT Sébas vous réponde.

      Cuillère d’argent ??? Mais vous fabulez ma chère dame. Je ne suis qu’un citoyen typique, sans fonds de pension, car tout mon argent est volé à la source pour en payer un en or et indexé aux 45% de la population qui vit à mes crochets. Mes revenus sont plus que modestes. Mais par contre, Mme Rainville, contrairement à la plupart des gens, je sais compter, et je sais exactement ce que me coûte la socialisto-médiocrassie du québec.

      Et finalement … Tour de de table avec les initiateurs du blogue ??? Je ne crois pas que c’est une condition pour participer à ce blogue. Les « initiateurs » me corrigeront si j’ai tort.

      Utopie ? Anarchie ? Mais vous déraillez vraiment. Je parle au contraire de ce que les choses devraient être, dans une société qui sait se prendre en mains et se responsabiliser. Je parle du mode de vie de la grande majorité de la planète, car au cas où vous l’ignoriez, le système et les choix de société du p’tit québec sont très distincts, et très peu répandus de par le monde.

      Vous devriez voyager un peu.

  9. @M.Lapointe le gouv . ne s’occupe pas de la santé et l’éducation , il s’en sert pour se faire élire seulement et ce sont les syndicats qui y règne en roi et maitre. De toute façon a chaque fois que le gouv y touche, il ne fait que d’y empirer les choses.

  10. Allô, allô! C’est Marco!

    @ papajohn

    À 18 ans t’as à peine un secondaire V. Tu ne vas pas me faire croire que tu vas gagner 60,000$ par année! Si ça se trouve, tu iras grossir le nombre des chômeurs. Mais, just to bad, dans ton pays fantasmagorique, les chômeurs ne reçoivent pas d’argent du gouvernement. De toute manière, à te voir compter de cette manière, on réalise que tu ne paies même pas une cenne d’impôt, de taxes, etc. c à d. que tu n’auras même pas une route pour te rendre travailler. De plus, ton 60,000$ par année, tu le mets tout dans ton compte de banque? De quoi tu vis? T’as pas à faire de traites pour payer ton char? Pas d’hypothèques à payer? Pas d’épicerie à faire, pas de vêtement à t’acheter? Dans ton pays, puisque tu vis de « responsabilisation individuelle » extrême, tu paies tout de ta poche, direct, direct aux compagnies d’assurance. Juste pour le Medicare pour ta femme et tes deux enfants et assurer ton char, tu débourseras le tiers de tes revenus, minimum.

    En plus, 65 ans – 18 ans : tu te paies 47 ans de travail. Tu sais pas compter…

    @ Ron. Ton conseil de voyager dans le monde vaut surtout pour ta pomme. Tu t’imagine des choses et au bout d’un moment, tu y crois! Nomme-moi le pays où tu veux vivre et demande ta green card opc! On aura peut-être un peu de compassion pour ton triste sort et on t’acceptera comme réfugié économique!

    • @ Marco Bélanger

      Vos calculs ne tiennent pas compte du fait que dans un pays normal, les entreprises ne sont pas étouffées non plus, laissant place à de meilleurs salaires pour leurs employés.

      « Ton conseil de voyager dans le monde vaut surtout pour ta pomme »

      Pas vraiment. J’ai voyagé un peu partout dans le monde, justement. C’est pourquoi j’affirmais qu’il n’y a pas d’équivalent au p’tit québec, dans le reste du monde. Et vous, vos voyages ? Probablement les plages touristiques de Cancun ou de la République Dominicaine ?

      « Nomme-moi le pays où tu veux vivre »

      Faites tourner un globe terrestre, bandez-vous les yeux, et appuyez votre doit dessus. 90% de chances que vous tomberez sur un pays moins médiocre et taxé que le p’tit québec.

      p.s.: Je vois que vous me tutoyez à tour de bras; aurions-nous gardé les vaches ensemble, par hasard ? Ou êtes-vous simplement le fruit naturel de la médiocrité qui prévaut au p’tit québec depuis 40 ans ?

      • « Faites tourner un globe terrestre, bandez-vous les yeux, et appuyez votre doit dessus. 90% de chances que vous tomberez sur un pays moins médiocre et taxé que le p’tit québec. »

        Et si avant de le faire tourner, vous examinez attentivement votre globe, vous verrez qu’il y a 71% de chances que vous tombiez dans la mer, où il y a un silence total, et 0% de taxes…

        • Voilà une réponse qui nous éclaire! On reconnait la sagacité du vieux sage en vous, M Du Berger! Si ça se trouve, un tel pays est nécessairement au fond de l’eau. Comme il a dû sombrer depuis longtemps, j’opte pour mythique continent de Mu, dans le Pacifique ou encore pour la chimérique Atlantide, terre engloutie depuis des lustres entre l’Europe et les Amériques.

        • Ce qui explique probablement que le québec est « noyé » dans les dettes, les taxes et impôts, et la médiocrité.

  11. hello hello la terre appelle le petit Marco merci pour la correction du calcul fait a la sauvette, mais de l’autre coté ca vient te faire paraitre encore moins débrouillard car au lieu de 60k/an tu tombe a 53k/an encore plus facile a atteindre et pour te donner une meilleure chance de saisir mon commentaire je vais écrire len-te-ment , la dé-fi-ni-tion de moy-enne = addi-tion de toutes les années bonne et mauvaises que l’on divise par ici disont 47ans te donne une MOYENNE ce qui veut dire que les premieres années sont probablement payé 18k-20k mais quant tu retires les doigts de ton nez et que tu décide de faire mieux alors tu prends les disposition pour grimpé ton salaire autour de 80-100k/an et le montant d’argent que tu mets dans une maison est aussi applicable sur tes avoirs , amoins que des que tu auras fini de payer ta maison tu décide de la brûler. des commentaire d’une telle insignifiance sont la preuve que ca ne tue pas.

  12. @Ron

    Faites oeuvre utile et assurez-vous ainsi qu’un nouveau parti de droite soit porté au pouvoir à coup sûr.

    Vous qui, malgré que vous ayez des « revenus qui sont plus que modestes » et qui malgré tout, avez « voyagé un peu partout dans le monde », allez, ne nous faites pas languir, ne faites pas d’embrouilles et soyez généreux. Nommez-nous, noir sur blanc, quel est ce ou ces paradis ou le niveau et la qualité de vie est semblable aux nôtres, et où après avoir contribué aux charges publiques (impôts et taxes) et vous être assuré (hospitalisation, maladie, médicaments, automobile, emploi, etc.) vous serez en mesure de mettre de côté 2,5 millions tout en gagnant un salaire moyen et en élevant convenablement une petite famille.

    Ne vous trompez pas sur mes intentions. Au départ je ne désirais connaître que le type de droite dont Sébas souhaitait. Mieux. Je n’ai rien contre la droite. Encore mieux: Je souhaite qu’un parti de droite (modéré, il est vrai) soit porté au pouvoir. Infiniment mieux: Dans un monde idéal, on aurait droit à une alternance de la droite et de la gauche au pouvoir.

    Cependant, ne comptez pas sur moi vous émigrer en Utopikisan.

  13. @ Marco

    L’autre point majeur qui semble aussi vous échapper, M. Marco, est que lorsque vous n’envoyez pas 80% de vos revenus au bon wèrnement socialisto-médiocrate, vous l’investissez et le faites fructifier.

    Reprenez contrôle du 40,000$/année que le gouvernement vous vole, et investissez-le, année après année. Vous verrez que le montant devient assez impressionnant.

    D’ailleurs, j’ai constaté par la poste hier que la SAAQ vient de doubler le prix du permis de conduire encore une fois. Doublé il y a 2 ans, et doublé encore cette année.

    Pas pire, se faire quadrupler le prix du permis de conduire en 3 ans. De 47$ par année qu’il était, il est maintenant @ 185$.

    Comme disait M. Du Berger: Merci M. Charest !!!

  14. … Et après m’avoir quadruplé ce coût, on rétrécit les routes déjà congestionnées pour faire place aux pédales … qui eux n’ont ni immatriculation ni permis de conduire à payer, à 425$/année au minimum, sans compter 60 cennes de taxes sur chaque litre d’essence, 4,000$ de taxes à l’achat d’un véhicule très ordinaire, et quelques autres centaines de $$$ pour des amendes ridicules pour avoir roulé à 70 km/h dans une zone de 50 ou 40 km/h qui en fait devrait avoir une limite de 90 km/h, dans bien des cas.

    Voilà la logique du p’tit québec distinct du 21ième siècle.

  15. à Ron et à papajohn

    Vous semblez confondre « responsabilisation personnelle » et « être laissé à soi-même ». Vous prenez pour acquis que votre salaire va grimper à 80 voir 100k/année. Évidemment, tout le monde s’en va dans ce sens, y compris les serveuses de restaurant. Bravo! On va tous être riches un jour… Au fait? Où en êtes vous dans votre plan de carrière? Ne vous attardez pas à des détails comme les taxes et les impôts car pour les services qui vous sont rendus, vous devrez toujours payer, de toute façon. Comme side-line, vous pourriez toujours donner des cours pour savoir établir un bon budget. Ça pourrait toujours servir à combattre la médiocrité ambiante qui règne ici et faire une pub extraordinaire pour établir un parti de droite.

    Au fait, de quel pays parliez-vous?

    J-P Gagné

    • « car pour les services qui vous sont rendus, vous devrez toujours payer, de toute façon »

      Oui, en effet.

      La différence, c’est que nous ne paierions pas pour ce que nous n’utilisons pas, comme les avortements, les fécondations in vitro, les garderies à 40$/payez-en juste 7, les 100,000 fonfons derrière les 108,000 soignants dans la santé, les voyages et meetings somptueux des commissaires scolaires, la commission de la coopération québec-Wallonie, et j’en passe.

      Bref, nous paierions pour ce que nous consommons, pas pour ce que les autres consomment.

    • A par ce que vous M. Gagné vous ne trouvez pas vous que nous sommes laisser a nous même?
      – les routes sont comme des champs de mine
      – les écoles sont tellement pourrie et dirigé par des matrones que détestent les enfants au point d’en faire des zombie drogué des la maternelle
      – les soins de santé se sont tellement déterioré que si tu ne veux mpourrir sur une liste d’attente tu prends ton argent et tu joues au touriste médical
      -on pousse les gens a aller travailler a 10$/h pour en donné 18$/h des matrones qui passent plius de la moitié de la journée a fumer dehors
      – fonfons qui devaient rendre la machine de l’état accessible aux citoyens sont maintenant ceux qui protège l’étata des citoyens et si tu as le bonheur de les prendre en défaut ceux ci vont multiplier les démarche a l’infini pour t’écoeurer jusqu’ a ce que tu lâche le morceau.
      -une chose qu’ils ne veulent surtout pas c’est bien la rsponsabilisation individuelle, ca coupe des postes de fonfons

      puis pour votre raisonnement a ras de racines, je n’ai pas pris pour acquis que mon salaire allait monté a 100k, j’ai travaillé tres fort et j’ai fais des choix réfléchis pour l’avoir. ne vous faites d’illusion, aucune qui s’en est sortie en lèchant des c… ne vous dira quel c…! mais moi ma formule est simple si tu en a pas besoin bien tu t’en passe. je ne mets pas 5000$ sur la carte de crédit chaque hiver pour aller dans le sud , je ne conduit pas une camioneete neuve mais celle que j’ai réponds a mon attente parfaitement. si je rénove une des mes maison , l’argent est dans mon compte et le budget est calculé au 100$ près et tu retires de ton vocabulaire les TANQU’A Y ETRE pis les POURQUOI PAS. je vis et gère mes choses comme mpn père et grand père l’ont faient. les cartes de crédits sont des instruments de commoditées tout juste pour ne pas avoir a transporté beaucoup de cash sur soi. et si tu ne vois pas la tv de 32pouces d’ou tu es !RAPPROCHE TA CHAISE. les québecois sont gâtés ils veulent tout, ils le veulent maintenant, ils le veulent gratuitement. et les TDC de politiciens leurs disent que c’est possible alors rien ne change.

  16. On aura tout vu! À lire les commentaires ci-haut, il semble qu’il existe une faction de la droite qui soit jovialiste? J’ai rien contre mais ça jette un méchant discrédit aux yeux de ceux qui veulent un gouvernement responsable. De quel pays parlez-vous au juste? Du Burkina Fasso?

Les commentaires sont fermés.