LA CHARRUE AVANT LES BŒUFS?

Éric Duhaime

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Voici ma chronique suite à la marche bleue…

Advertisements

7 réflexions sur “LA CHARRUE AVANT LES BŒUFS?

  1. J’admire Régis Labeaume pour la même raison que vous mais le temps ne respectera pas ce qu’il essaie de faire sans lui.

    Se demander si Régis Labeaume met la charrue en avant des boeufs en empruntant avant de savoir si le projet qui motive cet emprunt se réalisera, c’est se répondre.

    En plus de mettre la charrue en avant des boeufs, il ne les attelle pas à la bonne charrue. Nous nous sommes placés dans la région de Québec en situation d’inéquité intergénérationnelle depuis 1970 en accumulant un déficit régénérationnel de près de 150 000 rejetons.

    Eussions-nous fait individuellement des choix différents en matière de peuplement, nous serions capables aujourd’hui de soutenir nos ambitions de croissance économique, nous aurions les moyens de nos préférences en divertissement et de notre envie de vedettes et de rayonnement.

    Un amphithéâtre est une pompe à fric dont le premier bénéficiaire ne peut être que l’état. En voulons-nous un plus gros ? Pour Maxime Bernier c’est non. Je vais sans doute plus loin que lui en matière de réduction de notre état fédéral…

    Si je me laisse aller à mes préférences, je souhaite que nous réservions notre crédit public au financement de l’amphi-régénération qui nous permettra de combattre notre vieillissement mieux qu’avec le moyen que Clotaire Rapaille ne nous a pas trouvé faute d’entente. Un amphi-régénération, c’est la même chose qu’un amphi-berceaux.

    Ailleurs ici, j’en arrive à la conclusion qu’un amphi-théâtre et un club de la Nationale ne sont pas une solution à notre problème de sous-natalité en cascade depuis 10 ans.

  2. De toute façon on est devant un fait accompli. Sortez vos portefeuille le Napoléon de la Grande-Allée a décidé et a débloqué 25 millions pour amorcer les travaux en toute hâte sans attendre la marche bleue et son Conseil de Ville de lundi prochain au grand plaisir de son nouvel ami P K Péladeau. Il n’a pas besoin, ils suivront ses décisions car il a été élu pour le faire. et vlan! Fermez vos gueules, le train est passé avant la marche bleue…

    • Régis Labeaume est capable de se dévirer sur un 10 cents. On l’a vu faire Ripaille de Rapaille ou l’inverse.

      Ne sortez pas votre portefeuille tout de suite, il bluffe. C’est son genre. Aurait-il appris du Kid de la Grande-Allée ou veut-il lui en montrer ?

      Il entreprend gros mais c’est un audacieux prudent.

      Serez-vous là lundi ?

  3. Voilà un dossier où l’on sent que vous marchez sur des oeufs. Vous entretenez faussement l’idée que le financement privé va tomber du ciel. J’ai-ma-place dépasse à peine le cinquième de son objectif de 50 millions, l’échec est flagrant. Le fédéral aurait quand même eu a contribuer significativement. Le nouveau Colisée sera payé avec de l’argent public ou il ne sera pas construit. Face the fact.

  4. Salut M.Duhaime

    Votre article a bien du sens et merci de jouer l’avocat du diable car ça en prend….comme Mme Marcotte à Place Ste-Foy vendredi soir passé…..mais je crois que la ville de Québec a premièrement un potentiel  »quantifiable » de passion du hockey ce qui n’est pas négligeable. Bien sûr, quand il s’agit de fonds publics, on sait qu’au Québec actuellement ce ne sont pas les priorités qui manquent sans tenir compte de l’état de nos finances publiques…..Cependant aux dires de certains, après ce que l’Ouest Canadien aurait reçu pour les olympiques puis l’Ontario pour les jeux Panam, le Québec, Québec aurait droit à une juste part….Est-ce que le privé devrait se signifier beaucoup plus ? Je crois que oui, on verra bien dans les semaines à venir…..

Les commentaires sont fermés.