LES LIBÉRALO-CYNIQUES

Éric Duhaime

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Oubliez la tenue d’une commission d’enquête sur les allégations de corruption et de collusion dans l’industrie de la construction et des liens entre mafia, chefs syndicaux et bâilleurs de fonds libéraux. Le week-end dernier, lors de leur congrès annuel, les jeunes libéraux  voulaient combattre le cynisme et ont plutôt adopté une résolution pour étendre le modèle syndical de la FTQ-Construction à d’autres secteurs.

Poursuivre sur Duhaime en droite ligne…

Advertisements

4 réflexions sur “LES LIBÉRALO-CYNIQUES

  1. WOW!

    Il y a juste au Québec que cela se produit. Quand un modèle est pourri, on essai de le généraliser… À quand l’expulsion des libéraux?

  2. Chez les libéraux jeunes et vieux poursuivent avec acharnement les traces de Louis-Alexandre Taschereau.Que dire de plus sur ce parti!

  3. Y’a rien qui va changer voyons donc!
    On aura beau chialer pis pleure sa vas reste pareil.

    La comission Cliche a rien regler dans les annee 70
    Et aujourd’hui malgre tout les scandale qui ce passe avec la colusion dans la construction
    des Jocelyn Dupuis 125 000$ dans les poche en 6 mois pas d’enquete de revenue Canada ou Quebec. Les pot de vins comme on a vus a Radio-Canada reportage enquete.
    Mossieu Tomassi que le Quebec raciste a denoncer parce qu’il fessait vraiement rien de mal.
    Ministre de la Justice M. Dupuis qui interviens pour des permis d’arme et met sur pied un equipe d’enquete bidon appeller marteau.

    L’equipe Marteau prend pas vos nom lors de depossition il vous ecoute tape la conversation et avertise le ti caid des info qui traine.

    Vive le Quebekistan
    la republique de banane du nord americain!!

  4. Un briseur de grève est un travailleur qui accepte d’effectuer un travail qu’un autre travailleur refuse dorénavant de faire. Je n’ai donc aucune objection à ce que l’employeur (qui est l’investisseur de fonds, en passant) les utilise tant qu’il le veut.

    Dans cette optique, je prône l’abolition de ces lois ridicules, qui n’ont pour but que de faire plaisir à la force réelle au p’tit québec: les syndicaleux.

    On a besoin d’une refonte complète du code du travail au plus sacrant, incluant l’abolition de la formule Rand.

Les commentaires sont fermés.