Le retour de Jean-Marc?

Ian Sénéchal

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Bookmark and Share

Si c’est vrai, Jean-Marc Fournier va-t-il (ou devrait-il) rembourser la prime de départ qu’il a encaissé en 2008?

Selon ce texte, il a reçu 145 000$ juste avant les élections de décembre 2008.

Publicités

25 réflexions sur “Le retour de Jean-Marc?

  1. Pingback: Tweets that mention Le retour de Jean-Marc? « Les analystes -- Topsy.com

  2. Incroyable le nombre de politiciens « de retour » qui devraient avoir à rembourser leur prime de départ.

    C’est quand même curieux comment ça se passe vite quand on parle d’un comté 100% assuré aux libéraux avec 0% de chance de l’opposition de gagner. À tel point qu’on devrait le couronner immédiatement député de la circonscription et on sauverait un paquet d’argent.

    Quand c’est un comté incertain qui penche plutôt vers le PQ, on s’en remet à un transfuge qu’on envoie à l’abattoir sous promesse de job future au PLQ. Quand c’est un comté certain aux libéraux, my god que les ti-namis du parti reviennent vite au bercail.

  3. ça dépend… si l’esprit dans lequel on a créé cette prime de départ visait à aider le député démissionnaire à se trouver un job, (pour un ex-détenu on dirait « l’aider à se ré-insérer dans la société ») et si cette prime a vraiment servi à ça, il est légitime qu’il la conserve. Sinon, il doit faire comme André Arthur qui a retourné le chèque de qq 22 000$ au Fédéral au lendemain de son élection avec la mention « merci mais ma compagne ne m’a pas coûté ça, elle n’a coûté que 250$ ». Combien ont cette honnêteté?

    • il faut lire « ma campagne » et non « ma compagne »…

      ceci dit, ce que lui ont couté ses « compagnes » ça le regarde

      • S’il avait été péquiste, il aurait eu automatiquement une offre de job de prof à l’UQAM qui est devenue le repaire des péquistes déchus ou démissionnaires.

  4. Avec tout les contacts qu’ils se font durant un mandat, a mon avis, ils n ont pas besoin de prime de départ. Avez-vous déjà entendu parler qu’un ex politicien était dans la dèche il y a toujours un firme d avocat ou d ingénieur qui vont se faire un devoir solennel de récupère ceux que le peuple rejette.Quelle Tristesse!de voir toujours le même guignols au pouvoir.

  5. une fois qu’ils ont quitter en recevant une prime de départ les politiciens ne devrait plus avoir droit de se représenté en élection.

  6. Il a pris un coup de vieux le beau Jean-Marc. Le congé a pas été de tout repos. Il a décidé d’arrêter de travailler pour Ignatieff avant de trop lui ressembler.

  7. Tous ceux qui retournent en politique après avoir reçu une PRIME de départ devrait obligatoirement « retourner » ces argents.

    Combien de fois devraient-ont payer pour des départs « volontaires » aux mêmes individus ???
    Il n’est pas question ici d’un équivalent de 2 semaines de salaires ie.: vacances « payées » mais bien de milliers de dollars payés PAR les citoyens.

    • Les politiciens qui démissionnent en cours de mandat ne devrait toucher rien du tout. Et ne devrait pas, comme tous les travailleurs, avoir droit à de l’aide gouvernementale. On parle quand même d’un départ VOLONTAIRE…

  8. @ Ian

    J’aurais plutôt preferer que Vincent compare les règles du jeu du Québec avec les autres provinces ou du moins avec l’Ontario. Je trouve cela un peu bizarre qu’un ministre parte et revienne après avoir reçu un certain montant important…difficile de poser un jugement sur ce sujet. Est-ce possible de trouver les données sur l’Ontario.

    Je suis aussi un peu surprise d’apprendre qu’il y a qu’un écart de seulement $25,000 entre le leader et le leader de l’opposition. Cela m’apparaît injuste car la pression et le stress sur le premier ministre est beaucoup plus intense et est vraiment 24/7.

    Les salaires de joueurs de hockey, football, golf sont ridicules si l’on compare toutes les responsabilitées qui tombent sur la tête d’un politicien. C’est un monde à l’envers.

  9. Je doute fort que J-Marc Fournier retourne sa prime. Si on regard Claude Mailhot quand il était fonctionnaire et qui a volontairement quitter son poste pour retourner à RDS a toujours refusé de rendre les 143,000$ de prime de départ, disant que ça faisait parti du contrat!
    Dans le cas de M. Fournier, je la lui laisserais car son séjour chez SNC-Lavalin a été très malheureux. Quand on travaille avec des décideurs exécutifs, ce n’est pas comme au gouvernement où le ministre parle de projets qui sont toujours en projection d’avenir venant de fonctionnaires. Chez SNC-Lavalin, on ne dort pas sur le commutateur, on décide et on agit!

  10. Ce qui m’inquiète c’est qu’à chaque fois que Charest remplace un ministre, le nouveau est plus nul que le précédent. Ceci dit, je pense que le MSP ne peut pas descendre plus bas dans la décrépitude.

  11. Ce qui arrive dans le cas de la prime, c’est qu’il n’y a aucun politicien assez courageux pour y renoncer ou encore qui a les reins financiers (ou souffre encore d’avarice) suffisamment solide pour y renoncer.

    Il n’y a même pas à mon humble avis de politicien assez courageux, assez lucide et assez vaillant pour donner l’exemple, ils préfèrent se revirer de bord et saigner à blanc le CONtribuable. Trop couillon, trop cheap, trop avaricieux pour donner l’exemple même en temps de récession, en tant de déficit et en temps de « dette nationale insurmontable et vertigineuse ».

    Quand tu as les deux mains dans la jarre à biscuits, c’est trop tentant d’en prendre pour se graisser jusqu’à ce que mort s’en suive. J’ose espérer qu’ils ne gèrent pas leurs finances comme ils gèrent celles de la province car sinon il y aurait des taux de faillite record chez les politiciens de carrière au pouvoir.

  12. @Renée,

    « Les salaires de joueurs de hockey, football, golf sont ridicules si l’on compare toutes les responsabilitées qui tombent sur la tête d’un politicien. C’est un monde à l’envers. »

    Les salaires de sportifs professionnels sont régis par les lois de l’offre et la demande. Si Sidney Crosby ou Alexander Ovechkin reçoivent 10M$ pour jouer au hockey, c’est qu’il y a des gens assez fous pour payer leurs billets 500$ la paire, des stations de radios et de télés assez folles pour payer les droits de diffusion des millions de dollars et des compagnies assez dépensières pour annoncer dans les événements sportifs (souvenez-vous du 5M$ la minute au Superbowl par exemple).

    Les politiciens sont payés eux à même nos taxes et nos impôts. Et comme on saigne déjà assez à blanc les contribuables comme cela, on ne peut pas payer les ministres 5 millions de dollars chacun. On y va collectivement selon nos moyens. S’ils pensent qu’ils valent plus chers, qu’ils aillent travailler ailleurs c’est tout ou se prennent une job à temps partiel.

    • C’est ce que je voulais répondre, grosso modo…. Si les politiciens pensent qu’ils sont sous-payés, ils sont libres d’aller au privé, mais bon, il reste en poste….

      • ou bien ils n’ont qu’à téléphoner à André Arthur , il pourra les aider à evenir chauffeur d’autobus.

  13. Les péquistes sont aussi des experts pour encaisser les primes de départ , ils quittent quand ils n’aiment pas le chef ou quand ils ne veulent être dans l’opposition pour 4 ans (Ex Louise Beaudoin, Pauline Marois) , certains vont s’engraisser au fédéral avec le bloc (Ex Ménard) passe Go récolte une autre prime de départ et une autre pension.

  14. Je ne peux m’empêcher de penser que peut être si on quintuplait leur salaires on aurait plus de concurrence et probablement d’avantage de candidats de qualité…

    Actuellement quelle personne intelligente voudrait de cette job là? Tommasi, Fournier (qui quitte pour mieux palper la prime de départ et revenir un an plus tard), Cauchon qui n’a jamais eu une job autre que la politique de sa vie…etc

    Pauvres nous…

Les commentaires sont fermés.