Entrevue à CHOi

Éric Duhaime

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Voici deux entrevues réalisées la semaine dernière à CHOI Radio X :

Amir et le recensement

Bellemaregate

Advertisements

13 réflexions sur “Entrevue à CHOi

  1. Pingback: Tweets that mention Entrevue à CHOi « Les analystes -- Topsy.com

  2. C’est le fun de voir un néo-cons s’énerver parce que Amir Khadir est sympathique au PCQ.

    C’est encore plus drôle de voir le même néo-cons renchérir sur les liens entre le terrorisme musulman et Amir Khadir. Je crois que Barack HUSSEIN Obama aussi a été accusé de frayer avec le terrorisme musulman.

    Amir Khadir et Barack Obama, même combat? #ironie

    Autrement, sur la question du recencensement, je comprends que M. Duhaime puisse répugner que l’État se serve de ces données pour construire un hôpital, déplacer un trajet d’autobus ou construire une école.

    Dans un autre ordre d’idée (et moins ironique), oui, ça va nuire à la recherche universitaire en sciences humaines. De façon dramatique. Mais M. Duhaime semble se méfier des scientifiques, un peu à l’image de cette frange ultra-conservatrice qui sévit sur le continent.

    • Je suis scientifique et j’exige qu’on définisse le vocabulaire utilisé quand on s’adresse au public, si ce vocabulaire n’est pas consacré, ne fait pas l’unanimité. Vous employez des épithètes pour qualifier M. Duhaine, C’est quoi un néo-cons (nouveau conservateur?) si c’est cela, où se situe-t-il par rapport à l’ancien conservateur (paleo-conservateur?) ? et qu’est-ce qu’une « frange » ultra-conservatrice? pourquoi pas méga-conservatrice, super-conservatrice, hyper-conservatrice? . Et vous utilisez « frange » pour situer la personne « border line »? ou à la limite de tomber de votre côté?

      • Pardon, monsieur le scientifique.

        Je faisais référence à ce courant conservateur qu’on associe généralement à ceux qui se sont appelés le Tea Party aux États-Unis et certains qui ont milité dans le Reform Party et l’Alliance canadienne, maintenant fusionné au Parti conservateur du Canada.

        Peut=être ais-je cependant, et je l’avoue bien humblement, été un peu rapide dans ma catégorisation de M. Duhaime. Il faut bien admettre, vous en conviendrez vous aussi, que dans toute cette galaxie de courants politiques, il est bien difficile de s’y retrouver. Cependant, je vous invite à admettre que votre commentaire m’invitait à noyer le poisson de mon propre commentaire. Je trouve cela un peu facile. Prenez gare, il serait si simple de vous faire goûter à votre propre médecine.

        Je recommence, sans m’enfarger dans ces considérations réservés aux arcanes de la science politique que vous réussissez si bien à hermétiser davantage. Je critiquais le fait que Duhaime ne fasse pas le lien entre « données du recencement » et « utilité scientifique des données ». J’attribuais ce réflexe à un genre de conservatisme (méga? ultra? néo?) qui est convainc de plus en plus de nord-américains ces jours-ci.

        Évidemment, ces quelques paragraphes sont bien loin de rendre justice à ces questions . Une thèse de doctorat leur rendrait probablement bien mieux justice à la complexité de la catégorisaiton des différents courants politiques. Malheureusement, je n’ai pas les connaissances théoriques pour le faire. Et encore moins le temps.

        Maxime Gagné, LL. B.

    • @MG

      Je suis d’accord avec vous concernant Khadir. Duhaime en fait un gros plat, alors des liens inquiétants peuvent être faits concernant Duhaime.

      http://reactionismwatch.wordpress.com/2010/07/28/eric-duhaime-et-augusto-pinochet/

      Cependant, concernant le recensement, pouvez-vous répondre à la question suivante: Êtes-vous en faveur que l’État vous OBLIGE à répondre à un tel questionnaire? OUI ou NON?

      http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2010/07/22/debat-sur-le-recensement-revenons-a-la-question-fondamentale/

      • Oui. Je pense que la peine d’emprisonnement est une sanction exagérée et je pense que cela pourrait être réévaluée. Mais il ne s’agit pas d’un simple sondage, mais bien d’une étude systématique de la population canadienne.

        Une amende de 500$ n’est pas exagérée cependant. Il y a un consensus chez les statisticiens sur l’importance de conserver le caractère obligatoire du recensement et de son questionnaire long. Pourquoi ne les écoute-t-on pas?

        • A cause de la loi de Goodhart. Que je cite : « once a social or economic indicator or other surrogate measure is made a target for the purpose of conducting social or economic policy, then it will lose the information content that would qualify it to play such a role. »

          C’est pour ça que les statisticiens, ont s’en fou. Essentiellement, ces donnés ne peuvent être utilisé par le gouvernement, c’est un consensus qui est de plus en plus évident pour toute les VRAI sciences, ce qui exclus les sciences sociales, qui ne sont pas des sciences, dans le fond. Tsé, vous êtes au même niveau que les météorologues, pourquoi ont vous écouterais? Vous voulez mettre en chiffre ce qui est soit incalculable, ou excessivement évident. Vous êtes sois dans le tord ou totalement inutile en nous répétant une évidence, comme notre Colette Provencher national.

          Comme on dis en anglais, there’s lies, damned lies and statistics.

          Alors, le recensement sert uniquement au privé, étude de marché, subventions, etc. Si le privé veut des faux chiffres, qu’il les ramasses ou les inventes… C’est pas comme si des chiffres vieux de 5 ans pour têter une subvention pour ouvrir ton stand a patates étais critique pour la société.

          Cela dit, si tu crois être meilleur que Goodhart ou de la critique de Lucas, gêne toi pas, perd pas ton temps ici, écris ta thèse pour un prix nobel direct.

  3. « Je faisais référence à ce courant conservateur qu’on associe généralement à ceux qui se sont appelés le Tea Party aux États-Unis et certains qui ont milité dans le Reform Party et l’Alliance canadienne, maintenant fusionné au Parti conservateur du Canada.  » voilà votre définition tabiscotée de néo-cons dans votre dico à vous, le dictionnaire Gagné. C’est justement ce que je vous demandais.

    « Et encore moins le temps. » pendant les 33 années de ma carrière je n’ai pas cessé de rabrouer les mauvais élèves qui me lançaient cette excuse pour justifier leur ignorance de la signification du vocabulaire qu’ils utilisaient souvent fort mal à propos, comme vous l’avez fait sans vergogne et de façon abusive à l’adresse de M. Duhaime.

  4. « Tabiscotée »

    Quand on veut écraser la personne avec qui on argumente à l’aide d’un gros mot qu’on entend une fois aux 5 ans, on s’applique à l’écrire de la bonne façon, monsieur. Épelez avec moi: t-a-R-A-b-i-s-c-o-t-é-e. Pour le bénéfice de nos lecteurs, vous reprochez à ma définition d’être confuse.

    Puisque vous êtes le professeur et moi l’élève, je vous en prie, corrigez-moi. Puis-je voir, à ce sujet, votre grille de correction afin de pouvoir prendre connaissance de ce qu’aurait été une définition acceptable, en la tirant du dictionnaire Du Berger? Je suis tout ouï et tellement impatient d’apprendre de vous.

    Mais joute verbale à part, je suis prêt à me rétracter. En effet, le terme néo-conservateur, et je vous le concède de bonne foi, était inexact. M. Duhaime utilise cependant un discours démagogique dans son argumentation visant à justifier la décision du gouvernement conservateur. Le recensement n’est pas une atteinte à la vie privée des gens dans la mesure où celui-ci n’associe pas les données avec le répondant. Il est impossible de retracer les répondants et l’objectif du questionnaire n’est pas d’établir un profil pour chaque répondant mais bien de dresser le portrait d’une population. De plus, affirmer qu’abolir le recensement long est une bonne décision car cela justifiera le désengagement de l’État est d’une irresponsabilité grave. C’est comme si je décidais de vous crever les yeux afin que vous cessiez de vivre normalement.

    Au surplus, j’aimerais souligner que le recensement 2011 coûtera encore plus cher (ils enverront le formulaire au tiers de la population canadienne plutôt qu’au tiers) mais avec moins de précision. Ce n’est pas une gestion responsable des fonds publics.

    Depuis mon passage à l’école secondaire, j’ai régulièrement utiliser les données de Statistiques Canada. Dans le cadre de mes études en droit, elles m’ont également été de nombreuses fois utiles afin d’étudier l’effet des lois dans la population. Priver les étudiants et les chercheurs en sciences humaines de ces données est dramatique, mais M. Duhaime semble l’applaudir. Cela trahit un mépris pour les universitaires et la fonction publique (oui, oui, je l’allègue) que je dénonce.

    « Sans vergogne et de façon abusive »

    J’aimerais, à mon tour, vous entendre sur l’abus dont vous m’accusez.

    Je la trouve injuste, d’autant plus que le sujet de mon commentaire initial visait à dénoncer le propre abus de M. Duhaime dans ses attaques personnelles à l’endroit du député Khadir (sympathisant communiste et islamiste (!!!) selon lui). M. Duhaime fait preuve d’une malhonnêteté intellectuelle dans ses accusations et je le dis sans aucune honte.

    Je sais bien qu’il ne faut pas enlever la paille de l’œil de l’autre alors que nous avons également une poutre dans notre propre œil, monsieur Du Berger, mais j’ai encore du mal à départager qui à la paille et qui à la poutre.

    MG

  5. « …mais j’ai encore du mal à départager qui à la paille et qui à la poutre. » (sic). Mes excuses.

    • Celui qui voit la paille dans l’oeil du voisin avec une poutre dans le sien…………..
      ………….. a bonne vue! :)

  6. Vous me prêtez des intentions « écrasantes que je n’ai pas. Oui « tarabiscotée » je vous crois assez intelligent pour avoir repéré la faute de frappe, et il n’y a pas de quoi fouetter un scientifique et en faire un paragraphe. Un scientifique de sciences « dures » ou « sèches » comme nos collègues des sciences humaines se plaisent à nous appeler doit avoir la rigueur de pensée tout comme celle du langage. Or les épithètes que vous employez pour cataloguer M. Duhaime sont pour le moins réductrices, sinon inconvenables. Pour l’avoir lu souvent et l’avoir rencontré M. Duhaine n’est ni « néo-cons » et il n’est « à la frange » de rien. Il a au contraire les deux pieds bien ancrés dans la réalité et cela se traduit dans sa pensée et ses écrits.

    • Oh, je ne doute pas que dans la réalité, M. Duhaime puisse être bien ancré. Je crois, et nous nous en rendons compte ne serait-ce que par cette discussion, que se prononcer sur la place publique nous expose à toutes sortes de critiques. Mais sa réalité m’apparaît pour le moins paranoïaque en accusant un député de l’Assemblée nationale de frayer à la fois avec des staliniens et des terroristes musulmans, tout en prétendant que StatsCan viole la vie privée des gens.

      Mais bon. À votre crédit, je me permet d’admettre que vous m’avez forcé à reculer sur mes épithètes.

      Pour la correction que j’ai fait de votre « faute de frappe », tant mieux si cela en n’en était qu’une. Mais une attaque aussi sévère que la vôtre forçait une réplique. On a tous une fierté à protéger, dit-on.

      Sans rancunes.

      MG

Les commentaires sont fermés.