Moi, chef de l’ADQ???

Éric Duhaime


(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Continuez sur Duhaime en droite ligne…

Publicités

7 réflexions sur “Moi, chef de l’ADQ???

  1. En effet, je ferais la même chose à votre place M. Duhaime. J’ai soulevé cette possibilité (vous chef de l’ADQ) sur mon blogue car je pense que vous êtes une personne intelligente et compétente et je crois que vous feriez une bonne job comme chef. Je ne demande qui va relancer la droite québécoise. Maxime Bernier serait parfait pour faire cela mais la politique québécoise ne l’intéresse pas. En tout cas, j’apprécie beaucoup votre travail. Vous êtes un bon chroniqueur et je ne manque jamais vos interventions à la radio de Québec. Continuez votre bon travail M. Duhaime.

  2. Il est temps de nous faire connaitre cette relève ..
    ou que la relève se manifestent ..
    Car ceux qui reste et qui ont du talents vont prendre le chemin le plus facile eux aussi …

  3. Oui pourquoi pas sinon premier ministre vous feriez un excellent ministre en tout cas

  4. l’ADQ a toujours eu je crois d’excellentes idées mais de là à les mettre en pratique, à les verbaliser correctement. On part le débat sur les accommodements raisonnables mais on ne soumet aucun mémoire lors de la commission Bouchard-Taylor…..Passer de 8 députés à l’Assemblée Nationale à quelque 42 députés élus au printemps 2007, la marche a semblé haute, possiblement trop haute…..On dit que par l’intermédiaire du sénateur Hosanakis ou quelque chose du genre, du Parti Conservateur de Harper, l’ADQ aurait  »renait » de ses cendres au printemps 2007 afin de  »pallier » au scandale des commandites des libéraux fédéraux pouvant favoriser l’élection du Parti Québécois……Fiction ou réalité ?

  5. Umm ça serait une perte de temps, comme l’IEDM est une perte de temps. L’ADQ aussi. Le status quo est juste plus puissant.

    Au Fédéral, je crois que c’est possible de changer de régime politique. Le Fédéral c’est un concept, ça n’existe pas physiquement, il n’y a pas de système. Ont pourrait fermer le ministère de la Santé du Canada pis ça changerais quoi dans nos vies? Au niveau provincial, c’est une autre histoire.

    Pour qu’il y est un changement faut que le système existant flanche, de façon catastrophique. Sinon le status quo gagne toujours.

    Entre temps, comme j’ai mentionné a David Descôteaux, aucune différence entre un membre de l’IEDM et les greluches des concours de beauté qui souhaite « la paix dans le monde ». Juste des rêves pieux qui font abstraction de la réalité.

    Ça serais le fun que l’IEDM ou l’ADQ propose des solutions politiquement viable, mais je retiendrais pas mon souffle. Ont peut faire abstraction du mouvement de la droite au Québec, trop de gens qui dépendent de la gauche pour vivre et qui ont droit de vote.

  6. l’ADQ aura connu au Québec, le même sort que l’union nationale.
    Le nom de ce parti politique est comme on pourrais dire dans le jargon  »BRULER ».Et le différents média y ont largement contribuer.

    a l’instant ou son chef de l’époque a toléré de ce faire appelé  »Mario » par les journalistes c’était fini. Est-ce que les journalistes s’adressent a Jean Charest ou Pauline Marois par leur prénom en scrum ou en conférence de presse?

    a vouloir plaire a tout le monde au détriment de leur base, a eu pour effet de renvoyer dans le garde-robe de l’assemblée nationale du Québec l’ADQ.

    Vite un autre nom pour ce parti mi figue mi raisin ou encore mieux un vrai et nouveau parti de droite avec des gens qui s’assument et qui ne s’excuseront pas lorsqu’ils seront dans les média d’être de droite en disant vous savez je suis de centre gauche.

Les commentaires sont fermés.