KHADIR CHEZ LES COMMUNISTES

Par Éric Duhaime,

Le week-end dernier, du 23 au 25 juillet, le Parti communistes du Québec (PCQ) tenait son camp annuel de formation dans les Cantons de l’Est, sur les rives du lac Lyster. Un des conférenciers était Jafar Khadir, un ex-membre du Comité central du PCQ et, surtout, père du député de Québec solidaire, Amir Khadir.

Suite sur Duhaime en droite ligne…

Publicités

6 réflexions sur “KHADIR CHEZ LES COMMUNISTES

  1. Pingback: Tweets that mention KHADIR CHEZ LES COMMUNISTES « Les analystes -- Topsy.com

  2. Bravo Monsieur Duhaime. J’ai été visiter le site deu parti Communiste du Québec et j,ai retenu cette phrase : « La direction du PCQ tient à remercier très sincèrement l’ensemble de la famille Khadir pour avoir, une fois encore, bien voulu nous prêter leur chalet.  »

    Quand Kham=dirt fourni le chalet familial pouer permettre aux communistes de se réunir, ça démontre les liens étroits entre eux.

    J’ai aussi remarqué sur le même site que ces gens encouragent les citoyens à signer une pétition pro-palestinienne…

    Qui s’assemblent, se ressemblent…

  3. Bravo encore pour montrer la vraie couleur des Khadir.

    Ce qui me scie, c’est qu’on tente de faire passer M. Duhaime pour un mauvais journaliste et un menteur alors qu’il met en évidence des faits.

    À lire certains commentaires sur le lien Facebook suggéré par Ian Sénéchal, je commence à croire que l’ère communiste appartient tellement au passé que beaucoup de sympathisants de Québec Solidaire la considère avec un certain romantisme,sans trop mesurer à quoi ça correspond au juste.

    Les faucilles et les marteaux perdent leur signification historique et deviennent « in » lors des manifestations anti-capitalistes…au même titre que le visage du Che.

  4. Quant à moi, monsieur Duhaime, je vous dirais que je ne vois rien là rien de bien inquiétant.

    C’est plutôt drôle, en fait. Voire même un brin pathétique. Après tout, qu’est-ce qu’un « communiste » peut sérieusement espérer, aujourd’hui ? Les « communistes » sont devenus l’un des éléments les plus folkloriques du grand spectacle qu’est désormais la politique. Après un bref (trop bref) purgatoire, le « communisme » a retrouvé sa place sur le marché mondial des « idées subversives ». Les étudiants prolongés adorent. Pour le plus grand profit de l’industrie de la révolte…

    Mais votre intervention démontre, tout de même, quelles étranges créatures se retrouvent sous la bannière de Québec Solidaire. Très étranges. Et ça se prend très au sérieux, ces créatures-là.

    « Québec solidaire se définit comme un parti de gauche, progressiste, écologiste, souverainiste, féministe et altermondiste. »

    Là, on frôle la perfection morale, le bien absolu, la pureté christique. Seul un monstre pourrait s’opposer à un parti qui propose le paradis sur terre, ou presque… Prenez Françoise David, par exemple : rien que du bien, du positif, du correct, de l’altruisme, de l’écologisme, des idées convenables, des sentiments honorables. Euh… Cette femme est terrifiante de bonnes intentions…

    Comme quoi Québec Solidaire est sans doute moins un parti politique qu’un groupe de compensation narcissique…

Les commentaires sont fermés.