À la défense des droits humains

Par Guillaume S. Leduc,

Voici un lien vers mon plus récent article sur le Sommet du G8. J’y aborde la question de la santé maternelle et infantile, ainsi que celle des changements climatiques.

Publicités

5 réflexions sur “À la défense des droits humains

  1. Hier sur les OGM: « M. Stevenson a été questionné sur les organismes génétiquement modifiés par une déléguée allemande, à savoir quelle était la position du Programme alimentaire mondial sur la question. La réponse est simple : aucune étude ne démontre un risque sérieux à la consommation de fruits et légumes génétiquement modifiés. » Aujourd’hui, sur l’hystérie collective du réchauffement global, une activiste qui n’a aucune formation scientifique prédit l’apocalypse pour les Innuits de l’Arctique si les sales capitalistes ne réduisent pas leurs émissions de GES. Quelqu’un à ce sommet l’a-t-elle challengée? avez-vous posé des questions embêtantes à cette climato-alarmiste de bas étage? Ce sommet qui présente d' »éminents » conférenciers sur plusieurs enjeux est-il équilibré ou est-ce, surtout une gang de verts qui passent leurs messages et leur agenda? Si personne n’a remis en question les énoncés de cette pseudo Nobel disciple de Gore, ce sommet sur bien des aspects est bidon!

  2. Merci Rey pour ton commentaire. Tu sais, je tombe dans cette catégorie de personne qui laisse le débat aux scientifiques comme toi. Je préfère m’occuper de politique, c’est là-dedans que j’ai étudié et c’est là-dedans que je peux prétendre au moins un peu connaître ça.

  3. Je me demande bien comment les Inuits s’en tiraient en l’an 1000, quand le climat était plus chaud qu’aujourd’hui. S’ils veulent vraiment vivre selon leurs traditions, que font-ils avec des carabines, des VTT, des motoneiges, l’électricité etc.. Ça ne fait pas partie de leurs traditions.

    • En l’an 1000, le Groenland était plus chaud de 6C que maintenant (étude des carottes de glace) . les Eskimos comme les Vikings de l’époque se portaient mieux que maintenant. Le gibier était abondant, il n’y avait ni guerres ni famines. L’ours polaire aussi était heureux… Il y a maintenant 13 populations bien identifiées (satellite) dans les régions polaires canadiennes et ailleurs. Dans seulement trois d’entre elles le nombre est en décroissance. Dans les 10 autres il est en nette croissance et fait intéressant, c’est dans les régions où la température augmente que le nombre d’ours augmente le plus vite! Dans l’Arctique il y a des régions ou la température augmente et d’autres dans laquelle elle baisse. On ne comprend pas trop pourquoi. La calotte glaciaire du Groenland s’épaissit de 5,4 cm par année en ce moment.
      Je déplore qu’à ce sommet on ne donne la parole officielle en matière climatique qu’à des activistes alarmistes politisés à l’os et propagateurs de doctrines et non de connaissances comme cette dame. A-t-on invité des scientifiques pour parler du climat?

      • ‘Je déplore qu’à ce sommet on ne donne la parole officielle en matière climatique qu’à des activistes alarmistes politisés à l’os et propagateurs de doctrines et non de connaissances comme cette dame.’

        … c’est parce que ca passe mieux dans les journaux… les média vivent du sensationnalisme et du spectaculaire. Rien de tel que la fin du monde appréhendée. C’est comme la fameuse température ‘ressentie’… ca fait grimper les chiffres de façon spectaculaire et ca ne veut rien dire.

Les commentaires sont fermés.