RADIO-CANADA, LA MAL-BIAISÉE!

Par Éric Duhaime,

Pour répondre aux attaques sauvages de la société CBC/Radio-Canada, et de son valet la Fédération professionnelle des journalistes, contre un FOX News du Nord, laissons l’ombudsman de Radio-Canada expliquer à nos amis gauchistes en quoi les médias d’ici sont malades et pourquoi l’arrivée de sang neuf et d’opinions différentes ne peut qu’être bénéfique. Voici ce que Julie Miville-Dechêne écrivait dans le magazine Trente en mai 2009:

« Il n’y a pas assez de diversité d’opinions et de diversité culturelle dans les grands médias québécois. Le Québec, avec ses 7,6 millions d’habitants, est une petite société. Cette réalité démographique nuit à la diversité. Parlons d’abord des journalistes. Les plus influents appartiennent souvent à la génération des baby-boomers. Et la grande majorité d’entre eux – jeunes ou vieux – partagent la même idéologie. Ces Québécois « de souche » ont surtout étudié les sciences humaines et ont été contestataires dans la mouvance nationaliste et/ou de gauche. Souvent, leur façon de voir le monde comporte, par exemple, les éléments suivants : préjugés favorables envers les syndicats, antiaméricanisme, anticléricalisme, etc. Cela ne les empêche pas de s’être embourgeoisés au fil des ans, grâce notamment à des conventions collectives de plus en plus généreuses. En outre, ils vivent en ville et font partie de la classe moyenne ou même aisée. Il est difficile pour eux de voir venir des phénomènes comme la montée de l’ADQ ou le malaise qui sous-tend le code de conduite pour les immigrants de Hérouxville puisque chacun sait, dans les grands médias, que le Québec est laïc, accueillant et plus tolérant que le reste du Canada… Remarquez que ce phénomène du « trop petit nombre » ne touche pas la classe journalistique plus que les autres. La preuve nous en est donnée chaque jour par les médias lorsque nous écoutons les experts sollicités pour nous éclairer. Les mêmes têtes reviennent. Un exemple : à lui seul, Steven Guilbeault, ex-directeur de Greenpeace au Québec, a été entendu 120 fois à la radio et à la télévision de Radio-Canada en 2007. Autre réalité : les commentateurs qui filtrent les nouvelles politiques et les interprètes pour notre bénéfice, sauf exception, tous dans le même bouillon. On a souvent l’impression, par exemple, que nos chroniqueurs vedettes se parlent ou s’échangent des textos chaque jour sur leurs BlackBerry, car leurs points de vue se ressemblent. »

On doit se réjouir en constatant que cette clique cessera bientôt de monopoliser le débat politico-journalistique.

Tous les citoyens ont intérêt à voir des médias offrir d’autres opinions, d’autant plus que ce ne sera pas les contribuables qui paieront pour les mettre en onde…

Publicités

20 réflexions sur “RADIO-CANADA, LA MAL-BIAISÉE!

  1. Pingback: Tweets that mention RADIO-CANADA, LA MAL-BIAISÉE! « Les analystes -- Topsy.com

  2. Mme Miville-Dechêne a raison. Les médias québécois sont majoritairement contrôlés par des gauchistes. Radio-Canada et Le Devoir sont deux exemples de propagande gauchiste. Ces deux médias sont infestés de journalistes gauchistes qui pensent de la même manière. L’arrivée de la FOX News canadienne va permettre aux conservateurs de défendre ses idées et valeurs.

  3. Bravo! Bravo! à Mme Miville-Dechêne

    Je recommence à prendre espoir en voyant que des gens commencent à avoir un autre discours que celui qu’on nous rabâche depuis 30 ans.

    Enfin des gens comme Mme Miville-Dechêne ou comme vous les analystes, osent critiquer et apporter des nouvelles solutions pour changer ce modèle de gauchiste qui s’écrase de plus en plus chaque jour.

  4. Il suffit de regarder le choix de photos de M. Pier-Karl Péladeau et de M. Kory Teneycke sur le site Web de Radio-Canada pour mesurer le biais idéologique de cette dernière:

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2010/06/16/016-fpjq-suntv-mercredi.shtm

    Bouche entre-ouverte, flou, teint rougeâtre, yeux à moitié fermés…

    Ce n’est pas un choix de photos innocent. C’est un choix de photo pour appuyer comment ces personnes doivent être perçues comme le diable incarné (selon Radio-Canada).

    Admirez la photo de Pier Karl Péladeau, en particulier. Il a fallu que je lise la légende pour savoir de qui il s’agissait tellement Radio-Can en a pris une qui lui ressemblait!

    Et c’est ces gens là qui font des leçons de journalisme.

    Vraiment, on vit dans un monde extraordinaire, y’a pas à dire…

  5. Bon!! Mon lien ne marche pas on dirait.

    Un hasard, surement.

    Allez, un peu de courage: allez sur le site de Radio-Canada à l’information, section économie. Le titre de l’article s’intitule Réponse cinglante de la FPJQ, publié le 16 juin.

    Ça en vaut la peine!

  6. Je ne suis pas certain que Radio-Canada est de gauche… Mais il est certain qu’il y a des baby-boomers qui y travaillent et qui continuent à véhiculer les idées de leur jeune temps.

    Je me suis démené tant bien que mal dans l’organisation des dernières élections de l’ADQ. Ce qui m’a le plus frappé a été l’absence de participation des non-baby-boomers…

    J’ai perdu foi en ma génération et en celles qui la suivent. Ces générations se complaisent dans leur petit confort.

    Aujourd’hui, on a beau se plaindre du Gouvernement Charest mais qu’est-ce qu’on propose de mieux que lui? Quel est le projet de société qui soulèvera notre génération et celles qui suivent?

    Quelles sont ces idées que les journalistes de demain véhiculeront jusqu’à leur retraite?

    Trouvez ces idées et vous n’aurez plus à jouer le rôle de critiques que vous jouez. Vous deviendrez alors des portes-étendards…

    Les baby-boomers et leur idéal des années 60 se tasseront pour vous laisser la place ou encore mieux, ils adopteront votre discours.

    En attendant, bien que j’adhère avec les écrits de Mme. Miville-Dechêne, je vois mal comment les blâmer d’être ce qu’ils sont i.e. des baby-boomers avec des idées des années 60.

    Quel autre projet de société notre peuple s’est-il donné? Sans projet rassembleur, ça devient du chacun pour soi. Le chacun pour soi, nous ramène à notre petit confort. Notre petit confort, justifie de ne pas aller voter même si on trouve que l’ADQ a plein de bon sens…

  7. oui a un média de droite…mais SVP qu’il soit au moins FACTUEL…la partisannerie aveugle et l’idéologie a la FauxNews…non merci

  8. … sert a rien de spéculer… on n’a qu’a attendre et voir.

    Mais présentement ce qu’on a c’est PAS FACTUEL… et c’EST de la partisannerie aveugle et l’idéologie…

  9. Bien d’accord avec Stéphane.

    Moi, je prendrais bien du monde rationnel, factuel et aux valeurs libérales ou libertariennes (comme les John Stossel, Ron Paul, «Judge Napolitano», Michel Kelly-Gagnon, Nathalie Elgrably) plutôt que des partisans conservateurs aveuglés à la O’Reilly ou que n’importe quel des nationalistes franco-québécois ou canadien à la Gilles Proulx, Stéphane Gendron ou Don Cherry.

  10. … en fait, j’aime la gueule de ce Kory Teneycke… il a l’air jeune et dynamique et son propos est ferme et volontaire… rafraichissant de ces faux-intellos émasculés postmodernes bobo ‘a la R.C.’.

    • bref, non seulement ils sont toujours biaisés, mais tellement bêtes qu’ils font souvent naïvement des choix qui produisent exactement l’opposé de l’effet désiré, incapables qu’ils sont de se représenter le fonctionnement de l’hémisphère cérébral droit.

  11. Comme la plupart d’entre vous, j’applaudis aux propos de Mme Julie Miville-Dechêne. Mais y aura-t-il une suite? quelles seront les actions entreprises afin de corriger ce déséquilibre tellement flagrant?

    Et il n’y a pas que le journalisme, il y a aussi la science gauchiste radio-canadienne qui irrite.

    Quelqu’un aurait-il la patience de relever toutes les interventions climato-réchauffistes ou climato-alarmistes faites dans les deux « magazines scientifiques » de Radio-Canada, Découverte et Les Années lumière, et de les comparer en nombre à celles favorisant plutôt le climato-scepticisme pourtant largement démontré et légitime de milliers de scientifiques comme moi? Ensuite on pourrait déposer une plainte à l’ombudsman.

  12. à Éric Duhaime

    « Radio-Canada, la mal-biaisée »…

    J’adore cette expression. Pour les inconséquents journaleux de Radio-Canada, être « biaisé », c’est être à droite, bien sûr…

    Ça me rappele qu’au printemps 2004, certains journalistes et « chroniqueurs » de Radio-Canada à Québec (dont le pitoyable Réjean Lemoine) étaient devenus de bruyants apologues du CRTC contre CHOI-FM…

    Il ne faudrait jamais oublier non plus que c’est sur les ondes de Radio-Canada que l’impayable Christopher Hall (Dieu que je méprise cet individu !) a traité de « morons » les résidents de la région de Québec parce qu’ils votaient conservateur au fédéral… Sous les ricanements complices de « journalistes » présents au même micro… Imaginez un peu le tollé si un « humoriste » traitait publiquement de « morons » les électeurs de QS…

    Je n’oublierai jamais non plus la tirade haineuse de Jean-François Mercier (autre personnage méprisable) contre les Anglo-Canadiens à l’occasion d’un tristement célèbre « bye-bye »… Mais c’est de « l’humour », bien sûr, c’est de « l’humour »…

    À Radio-Canada, la « liberté d’expression », c’est le droit d’exprimer des opinions syndicalement, politiquement et écologiquement correctes… Point.

  13. @Éric: Est-ce à dessein que tu as utilisé la photo d’Anne-Marie Dussault pour illustrer ton billet dont le titre comporte le qualificatif « mal-biaisée »? Te rends-tu compte qu’il aurait suffi d’une seule petite faute de frappe pour t’exposer à des poursuites… sois prudent, Radio-Canada a l’État de son côté et une habile et efficace batterie d’avocats payés de ta poche.

    Cette dame m’a déjà reçu en entrevue à son émission 24h/60 sur le Climategate et elle m’avait opposé un environnementaliste ultra-vert à qui elle a généreusement accordé le dernier mot auquel elle ne m’a offert aucune réplique. Je confirme donc que ton choix d’illustration pour ton billet (et non pas biais) est excellent.

  14. A côté de Mario et ses invités à V, Radio-Canada est un modèle d’impartialité.

  15. Pingback: L’Évangile médiatique de l’athéisme « Ralliement Identitaire

Les commentaires sont fermés.