Avis à tous

Par Ian Sénéchal,

Bonjour à tous,

Je vous écris simplement pour vous demander votre collaboration. Reynald a mis le feu à la baraque avec son billet et c’est bien correct comme ça. L’avortement est sujet chaud cette semaine au Québec et on ne pouvait pas ne pas en parler. On compte maintenant plusieurs habitués sur le blogue qui commentent souvent. Cela apporte une dimension intéressante à celui-ci, mais également beaucoup de travaille de notre côté. On est très élastique dans notre gestion des commentaires (on ne l’a pas toujours été), car le nombre est tout simplement trop élevé et on respecte votre liberté d’expression.

Cependant, vous devez également faire votre effort de votre côté pour garder cet espace de discussions (car s’en est devenu un avec le temps) potable et sain. Je vais vous dire une vérité, les commentateurs de ce blogue et les blogueurs ne pourront pas s’entendre sur tout. Il y a des libertariens, des gauchistes, des solidaires, des masculinistes, des féministes, des pro-vie, des conservateurs, des gens de droite, de centre-droit, des centristes, des apolitiques, des anti-Charest (on l’est tous je crois!) et j’en passe. Il faut tous apprendre à vivre ensemble. Si un sujet vous touche et que vous voulez écrire un commentaire sur le coup de l’émotion, faites-le, mais restez respectueux. De plus, je vous demanderais de ne pas écrire plus de deux commentaires à la fois. Essayer de résumer votre pensée en un billet et vérifiez si vous n’avez rien oublié avant de le soumettre. On va commencer à supprimer des commentaires d’une personne qui en envoie trop de façon consécutive.

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée et continuez à défendre vos positions ardemment…. avec des arguments.

P.S : Les blogueurs de ce blogue adorent vous faire réagir. On s’engage d’ailleurs à deux choses envers vous, que le blogue reste très politique et qu’il soit toujours intéressant d’y revenir, que l’on soit d’accord ou non avec les arguments.

Bonne soirée à tous.

Publicités

22 réflexions sur “Avis à tous

  1. Dieu pis Jésus pis les masculinistes prennent trop de place ici, je reviendrai pas.

  2. Quand oserez-vous établir une structure d’accueil pour d’autres bloggers ??

    J’aimerait bien faire partie de votre équipe.

    • Tous les blogueurs ici ont été invités par moi avec l’accord des autres.

      Si vous prenez le temps de regarder, vous remarquerez que ces sont tous des gens avec leur vrai nom qui blogue ici. J’ai lu plusieurs textes de ces personnes avant de penser les inviter.

      Dites-moi où je peux lire vos textes signés de votre vrai nom et on verra.

      Également, on ne fait pas dans la fausse objectivité. Il y a un biais plus qu’évident dans notre « ligne éditoriale » et je compte bien respecter cela.

  3. Les pouvoirs de Forces

    Il nous faut désormais, journalistes inclus, reconnaître ce qui est désormais un fait universel dans les pays occidentaux.

    Les Financiers, les groupes d’influences légaux ou illégaux, c.a.d ceux qui subtilement et parfois de façon évidente portent au pouvoir, via des contributions, et le support des médias (leurs propriétés) ces partis au pouvoir qui veillent à leurs intérêts à persévérer à couper les services publiques et, bien entendu, à allégés les taxes et conditions d’opérations des entreprises ou activités des mieux nantis Mais surtout, à résolument maintenir leurs emprises sur les gouvernements, les politiques et les contrats octroyés par ces derniers.

    Sans eux les partis au pouvoirs, mais surtout les puissances au pouvoir ne sauraient maintenir l’accroissement de leurs richesses et de leurs influences.

    C’est nous pouvons comprendre pourquoi, ici au Québec, il est strictement interdit par ces influents conglomérats d’instituer un enquête publique qui révélerait leurs influences et leurs gouvernes.

    Seul le peuple peuvent faire obstacle, tant soit peu de ces influences pour le court terme et essayer de discréditer et qui sait peut-être poursuivre les fraudeurs.

    Voila la vrai raison du refus d’une enquête publique et c’est la raison pour laquelle les journalistes sont limités par leurs médias à dénoncer ces faits.

    Le peuple est essentiellement préoccupés par leurs difficultés à joindre les deux bouts et n’ont que guère d’énergie à se mobiliser afin de manifester dans la rue, de façon magistrale, pour dénoncer et demander une enquête publique.

    Il n’y a pas d’autres issue, il importe qu’une masse d’individus, aillent dans la rue, devant les bureaux des députés libéraux et expriment haut et fort leurs désapprobation.

    Il ne faut pas oublier que les sommes des pauvres et de la moyenne classe sont actuellement dilapider par les corrompus influents.

    Bien entendu en aucun cas ces riches organisations ne sont touchés par les éventuelles mesures austères que se prépare de mettre de l’avant le gouvernement Libéral de Charest.

    Nous avons encore un petit peu à perdre donc nous sommes prudent, mais très rapidement, avec les mesures inéquitables d’austérité qui nous serons imposés, feront de plusieurs d’entre nous des gens qui n’ont plus rien à perdre, et malheureusement, comme l’histoire le témoigne, c’est alors que la situation sociale deviendra hors de contrôle.

    Conséquemment, il importe d’agir maintenant et de manifester très rapidement de façon Pacifique, car bientôt cette option ne sera plus possible.

    Osons

    • @Ashak…Trop long, j’ai quitté…je pense Ian qu’il se serait bien de limiter la longueur des textes.

      Bravo pour tes commentaires ci haut, tout cela venait hors controle avec plein de BS.

    • Oups !

      Le commentaire laissé sous Renée Houde était destiné @ Achak

      Alors,

      Attention à l’orthographe.

      On en vient à perdre complètement le sens du propos…

  4. Pourrions-vous, je vous prie de me décrire ce billet via lequel vos bloggeurs doivent se soumettre SVP.

    Merci

    • Aucun blogueur ne doit se soumettre à un biais. C’est pour ça que j’ai mis le mot « ligne éditoriale » entre guillemets.

      Ce que je voulais dire, c’est que je choisi les gens en fonction du genre d’idées qu’ils véhiculent. Nous incarnons tous ici une certaine forme de la droite québécoise, chacun à notre façon et ce, par conviction personnelle. Bref, ils ont pleine liberté de parole, mais je n’invite que des gens de droite sur le blogue.

      Par exemple, j’ai invité Reynald pour ces « talents » de climato-sceptiques. Finalement, on a appris à le découvrir et l’apprécier pour d’autres sujets par la suite. Lorsqu’est survenu le ClimateGate, je ne savais pas trop quoi en penser et j’étais très hésitant à bloguer sur le sujet.

      Quand j’ai vu Reynald tenir un blogue sur le sujet, j’ai sauté sur l’occasion pour l’inviter. J’avais enfin un blogueur plus apte à parler de ces questions qui intéressaient fortement la droite québécoise.

      Vous voyez un peu le genre. Nous ne sommes présentement pas en recherche très active pour un nouveau blogueur (malgré que je m’apprête à faire une invitation). Nous maintenons présentement le rythme d’au moins une publication par jour et ça va très bien. Il y a de fortes chances que le rythme ralentisse grandement cet été, car c’est l’été…

      Bref, j’espère répondre du mieux possible à vos questions.

  5. Important de s’en tenir au sujet du billet qui est présenté par l’auteur et de répondre par des commentaires brefs si c’est possible. Ce que je remarque sur bien des blogues politiques c’est que quelques individus s’en servent pour répeter ad nauseam leurs principes et idéologies qui n’ont souvent rien à voir avec le sujet présenté.

    Les insultes doivent également être évitées, voire à être modérées ou effacées par l’administrateur. Faudrait que les egns comprennent que ce n’est pas parce qu’on est de « gauche » qu’on est responsable de tous les maux!

    Et je suis d’accord. Nous sommes à peu pràs tous « anti-Charest ». Voilà un terrain où les forces politiques peuvent se rejoindre.

    http://tiny.cc/notd1

    • Ben gentil de vouloir tempérer les affaires mais quand vous parlez d’effacer les insultes, vous sélectionnez juste celles qui sont faites à la gauche.

      Un minimum de rigueur intellectuelle aurait peut-être commandé une certaine objectivité à la fin de votre deuxième paragraphe, non? Surtout après la tempête déclenchée par le billet de M. Du Berger.

      En ce qui me concerne, votre tentative de rapprochement a quelque peu…avorté!

      • Isabelle, à quel deuxième paragraphe faites-vous allusion? Celui du commentaire ci-haut? Si c’est le cas, je ne comprend pas le vôtre…

        • Bon, bon, bon,je m’en vais décortiquer votre commentaire du 19 mai à 21:29 pour vous expliquer comment je le perçois:

          1er paragraphe (qui va de: « Important de s’en tenir…. »à « …souvent rien à voir avec le sujet présenté »:

          Pour ce premier paragraphe, pas de problème vous faites des recommandations générales et aucun groupe particulier n’est visé. Jusqu’ici ça va.

          Passons au deuxième paragraphe, celui qui pose problème à mon humble avis. Celui qui va de « Les insultes doivent également… » à « …responsable de tous les maux. »

          À la première phrase, vous recommander d’éviter les insultes (ce qui est très bien) mais À LA DEUXIÈME PHRASE, vous enchaînez en disant qu’il faudrait que les gens comprennent que la gauche n’est pas responsable de tous les maux (ce qui est vrai aussi).

          Seulement, de coller les 2 affirmations ainsi laisse croire que les insultes ont été proférées de la droite envers la gauche uniquement. Désolée mais il me semble que de ne pas voir le biais de ce deuxième paragraphe est de l’aveuglement volontaire, voire de la mauvaise foi.

          Je vous invite à relire les nombreux commentaires du billet de M. Du Berger pour constater que les propos disgrâcieux n’étaient pas le monopole d’un groupe ou d’un autre.

          À votre place, je me serais gardé une petite gêne au lieu de profiter de ses malencontreux incidents pour défendre votre camp.

          C’est pas plus grave que ça, remarquez. Les journaux font ça à pleines pages. Ils profitent de certains événements pour enfoncer les clous qui leur plaisent d’enfoncer.

        • Isabelle, je parlais de façon générale et non pas <a propos de la chaîne de commentaires suite au billet de M. Du Berger. J'ai souvent remarqué, ici et ailleurs, qu'on blâmait la gauche – qu'on semble vouloir associer à tout et n'importe quoi (Parti Libéral, syndicats, professeurs, etc…) pour tous les problèmes que connait la société québécoise… Mais bof.

          Pour ce qui est des commentaires reliés au sujet de l'avortement, ça n'a rien à voir avec les idées politiques e gauche ou de droite. Les commentaires de Renee étaient assez éloquents pour confirmer que même des gens qui adhèrent aux idées de la droite politique peuvent se définir comme féministes et ne pas adhérer au dogme de l'église catholoqie.

          Finalement, je dois vous dire, ne vous en déplaise, qu'après plusieurs années investies dàns la blogosphère politique québécoise que, oui, les insultes gratuites proviennent souvent du même camp.

          Je suis moi-même responsable d'un blogue et je n'hésite pas à modérer les discussions, effacer les insultes et "barrer" ceux qu'on appelles les trolls. C'est ce que je mentionnais à M. Sénéchal.

  6. C’est ce qu’on appelle être victime de son succès!

    Bonne continuation à vous cinq (et ++ advenant le cas)!

  7. Tiens donc, un autre blogue de la droite. A quand un parti républicain pour le Québec?

  8. Je suis d’accord pour ne pas écrire plus de 2 commentaires à la fois. Je suis le plus fautif à ce niveau.

    Mais Ian, là, là, je vais devoir vous ‘chicanez’ (sans mechanceté):

    Masculiniste n’est qu’une insulte inventée par des sexistes/misandres. Je n’ai JAMAIS rien demander plus que l’égalité (ce que le féminisme est supposé demander), et utiliser ce terme, c’est tomber dans le jeu de véritables sexistes. Je n’ai JAMAIS lu une étude ou analyse dite féministe, qui n’était pas biaisée ou sexiste envers les hommes. Et quand je dis jamais, c’est vraiment jamais.

    La même critique s’applique aussi un peu lorsque vous parlez de pro-vie, conservateurs, etc.

    Ce sont presque toutes des étiquettes faciles qui -généralement- empêchent les véritables échanges et qui sont utilisées par des individus qui ne veulent pas discuter ou remettre en question leurs ‘acquis’.

    Je dois avouer que j’ai souvent commise cette faute en parlant de ‘gogauche’…

    Dans mon livre à moi, il y a ceux qui sont pour TOUS les droits *sacrés* des individus, sont pour la vraie égalité, etc, et les ‘autres’ (qui généralement, empêchent tout dialogue).

  9. 2e et dernier commentaire (j’ai atteint mon quota ?):

    Si suite à nos 2 interventions, il y a plusieurs réactions, nous ne pourrons plus répondre ? Est-ce que j’ai bien compris le nouveau reglement?

    Comment interpréter ceci:

     »De plus, je vous demanderais de ne pas écrire plus de deux commentaires à la fois »

    Le ‘à la fois’… est-ce par jour? Par sujet?

  10. Image très rétro (ce V de peace and love), très féminisse pour illustrer l’article.

    On dirait l’école québécoise ;-)

    • M. Gendron, expliquez-moi comment j’ai pu « déverser » de la haine avec mon billet dans lequel je ne posais que des questions innocentes sur la physiologie de l’avortement. Je n’ai pris parti ni pour ni contre l’avortement, pas plus que défendu ou condamné Mgr Ouellet. L’objectif d’un blogue est de susciter la discussion, le brassage d’idées, et non pas de susciter des propos haineux entre les gens qui font des commentaires. Et je n’ai pas l’intention de tenir un lexique du vocabulaire inacceptable comme le font les députés qui siègent à l’assemblée législative du Québec.

Les commentaires sont fermés.