Politique et cynisme

Par Ian Sénéchal,

Dur de ne pas parler de cette entrevue ce matin. Lucien Bouchard et Mario Dumont nous parlent du cynisme des électeurs québécois. Et vous, qu’en pensez-vous?

Publicités

16 réflexions sur “Politique et cynisme

  1. Je pense que l’on devrait parler des causes plutôt que des symptômes. L’article de Lysiane Gagnon de ce matin, je crois, touche à une des véritables causes: l’incapacité des politiciens de prendre des décisions, le vide de leadership et l’influence des groupes d’intérêt. Ce que j’achète dans l’entrevue est le rôle nocif des médias. Pour le reste, je suis un peu tannée d’entendre Lucien Bouchard se plaindre que son ego est froissé à la lecture des journaux du samedi matin.

    À lire: http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/lysiane-gagnon/201005/07/01-4278213-demission-politicienne.php

  2. I have a dream!!! comme disait l’autre… je rêve de voir un jour au Canada et même au Québec un grand homme politique qui soit politiquement très incorrect comme Vaclav Klauss qui a eu les couilles d’envoyer paître les écolos-climato-alarmistes de tout acabit et mener son pays qui était il n’y a pas si longtemps derrière le rideau de fer, vers une prospérité enviable. Joanne a raison, ce sont les médias (surtout montréalais) qui nous gouvernent. Lucien a quitté la politique mais il est toujours aussi cabotin et adore entretenir son image.

    • Soyez plus positifs Messrs. Du Berger et compagnies, vos commentaires et tous vos discours émaillés d’épithètes et d’insultes qu’on retrouvent trop souvent dans les blogues dits « lucides » ou « libertariens » ne feront rien pour vous attirer plus de sympatisants, d’ailleurs ils vous en fait perdre.

      Demandez aux victimes d’inondations survenues en Angletterre, en France, en Italie et ailleurs dans le monde ou encore aux victimes de Katrina de la Nouvelle-Orléans ou du Tennessee ce qu’ils en pensent des écolos-climato-alarmistes de tout acabit…

      • Et que dire des victimes du tremblement de terre d’Haïti! (tant qu’à y être…)

        Des victimes des forces de la nature, il y en a toujours eu, il y en a encore et il y en aura dans le futur.

        Même les hommes préhistoriques étaient confrontés à celà.

        La seule différence, c’est qu’à cette époque, il n’était pas encore apparu un humain à l’esprit assez tordu pour prétendre que ça pouvait être de la faute du voisin.

  3. M. Astineux. En quoi l’expression écolo-climato-alarmiste constitue-t-elle une insulte? ou vous-ais-je insulté avec d,autres parole? en disant quoi? SVP précisez.

    « Demandez aux victimes d’inondations survenues en Angletterre, en France, en Italie et ailleurs dans le monde ou encore aux victimes de Katrina de la Nouvelle-Orléans ou du Tennessee ce qu’ils en pensent des écolos-climato-alarmistes de tout acabit… » avant de leur poser cette question, je les informerais des faits, observations scientifiques absolument rigoureuses sur le climat et le niveau des océans, en appuyant ces faits et observations sur les références pertinentes dans les revues avec comités de lecture. M. Guilbeault demande 3 000$ l’heure pour parler aux jeunes des écoles. Je vous propose d’amasser 3 000$ pour payer le cachet de M. Guilbeault, – pour moi c’est gratos, je fais tout bénévolement- et je vous organise un débat public entre Guilbeault et moi devant des jeunes de sec V. Et on diffusera ce débat devant « les victimes d’inondations survenues en Angletterre, en France, en Italie et ailleurs dans le monde ou encore aux victimes de Katrina de la Nouvelle-Orléans ou du Tennessee ». J’espère que vous ne verrez pas d’insulte dans cette réponse M. Astineux et j’attends votre réponse à ma proposition avec empressement.

    • M. Du Berger, vous n’avez pas remarqué le «Soyez plus positifs Messrs. Du Berger et compagnies, vos commentaires et tous vos discours émaillés d’épithètes et d’insultes qu’on retrouvent trop souvent dans les blogues dits “lucides” ou “libertariens” ne feront rien pour vous attirer plus de sympatisants, d’ailleurs ils vous en fait perdre.»

      « Du Berger et compagnies » pour dire autrement Du Berger et les autres.

      Quant au très petit montant de 3000$ (inque ça ! comme dirait l’autre )que charge Guilbault pour ses discours, je trouve que c’est très peu à comparer aux 200,000$ et ++ plus que chargent ceux qui ont les mains tachées de sang comme les Georges Bush, Clinton et compagnies ou encore comme cette Palin d’Alaska qui a une attirance malsaine sur certains américains.

      • @M. Astineux,
        vous dites « M. Du Berger, vous n’avez pas remarqué le «Soyez plus positifs Messrs. Du Berger et compagnies, »…
        Guilbeault et « compagnie » disent « la Planète est condamnée à moins que vous réduisiez considérablement vos émissions de GES  » et il évite de dire « et aussi à moins que vous continuiez à verser des subventions gouvernementales généreuses à Équiterre » vous appelez-ça « positif » peut-être?

  4. Je comprends peut-être leur message de travers, mais la lecture de ce texte ne m’a guère été inspirante. En fait, leurs propos risquent d’accentuer le cynisme dénoncé. Dans cette conversation, ils ne sont pas mieux que ce qu’ils dénoncent, ils se plaignent comme le citoyen moyen du manque d’envergure, de vision, de leadership et crédibilité des policitiens sans pour autant proposer quoique ce soit. On ne fait qu’attendre le messie encore. C’est facile également de rejetter le blâme sur les médias une autre fois.

  5. J’ai réagi sur mon p’tit blogue. Si le coeur vous en dit, venez y jeter votre grain de sel. Chose certaine, qu’on soit de gauche ou de droite, les québécois en ont marre de ces histoires de corruption. Et Lucien Bouchard qui essaie de nous faire croire que nous sommes paresseux en mentionnant que le « cynisme de la population est un prétexte pour ne rien faire… » Serions-nous paresseux?

  6. Totalement d’accord avec l’article de Mme Lysiane Gagnon!!!

    Je pense qu’on arrive à un douloureux schisme: d’une part la classe affaire qui est trop occupée à pédaler et qui a trop à perdre pour sauver la collectivité en se lançant de le secteur ingrat de la politique.

    Et à l’autre bout du spectre, les revendicateurs de tout acabit, qui veulent le beurre et l’argent du beurre, et se mobilisent à toutes les occasions possibles pour immobiliser tout germe de projet de collectivité.

    La majorité silencieuse, elle, se trouve coincée entre pragmatiques qui se cachent pour travailler en paix et les rêveurs aux demandes complètement irréalistes.

    à lire également du même auteur:

    http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/lysiane-gagnon/201005/03/01-4276760-echangeur-et-reveurs.php

    Personnellement, même après 2 semaines, je n’en reviens tout simplement pas de l’attitude de l’administration montréalaise et du foutu projet de Turcot. Est-ce que ça va prendre des morts pour comprendre l’utilité d’un bon réseau routier pour toute ville qui se respecte un tant soi peu???

    C’est très symptômatique de nos gouvernements rendus complètement dysfonctionnels.

  7. J’ai 41 ans et j’ai jamais vote pour une election scolaire..municipale..provinciale..federale..pas de temps a perdre et de la facon que le systeme est fait ton vote vaut pas grand chose…si t’es pequiste dans Westmount on s’entend que tu vote pour rien. Y’as eu 58% de voteurs au provincial je m’attend aux prochaines a ce qu’il y’en est moins. J’aimerais que sur le bulletin de vote on puisse voter « aucun de ses choix » et que ca soit compte ca serais drole de voir le nombre de votes que ca ammenerais. Le dernier chef a avoir de la credibilitee a ete Bouchard…avant Levesque et avant Lesage…mettons que si en 50 ans j’en nomme 3 ca vaut pas cher

  8. Selon moi, tant que la démocratie directe ne sera pas instauré, rien ne changera pour le mieux. Ça va même s’empirer au-delà de l’imaginable…

    La démocratie ce n’est pas supposé être la recherche d’un ‘homme fort et charismatique’, mais plutôt la participatation de tous aux décisions publiques. Plus les individus seront appelés à voter, plus ils vont s’intéresser à la, chose publique. Pour l’instant c’est exactement le contraire… et remplacer nos politiciens actuels par d’autres -plus à droite- ne changera rien.

    J’ai comme l’impression que trop de politiciens pensent être dans une technocratie ou dans une dictature ‘sort’…

  9. A écouter… car cet échange représente presque tout ce qui va mal en Occident.

    http://www.radio-canada.ca/emissions/christiane_charette/2009-2010/chronique.asp?idChronique=110407#commentaires

    A part Nathalie Elgrably-Lévy, du ‘très méchant’ Institut économique de Montréal (IEDM), les 3 autres sont complètement gagas devant notre système qui n’a rien de démocratique.

    Nous ne vivons même pas dans une démocratie représentative, car pour que nos représentants (i.e. nos députés), puissent nous représenter, il faut qu’ils puissent voter librement (ce qui n’est pas le cas avec la ligne de parti).

    Nous vivons vraiment dans une dictature ‘soft’, où les individus n’ont AUCUN pouvoir à part celui de choisir leurs dictateurs à tous les 4-5 ans.

    Voilà, ceci était mes 2 messages de la semaine sur ce blogue.

    p.s.
    Si vous pensez que la démocratie directe c’est du populisme ou que le peuple n’est pas assez sage pour avoir la plein contrôle de sa destinée, ayez donc l’honnêté de dire que vous détestez la démocratie …

  10. L’opération de Gesca-La Presse: Noyer le poisson..rouge.

    Le procéder de La Presse est simple. Faire croire que le problème ce n’est pas que le PLQ est totalement corrompu, mais par un procédé d’amalgame faire croire que c’est toute la classe politique qui a un problème d’intégrité. Faut il s’étonner que le torchons de Paul Desmarais entreprenne cette opération noyage du poisson rouge pour sauver le seul parti fédéraliste du Québec du discrédit qui a frapper le PLC. Et que vient faire Lucien Bouchard dans le décor. C’est la catin de service. on le sort au besoin.

Les commentaires sont fermés.