Montréal et la politique

Par Éric Duhaime,

Voici l’entrevue réalisée à Radio X le 27 avril 2010. On discute de la « dépolitisation » des montréalais et de leur radio. Je reviens également sur mon texte paru dans le journal de Québec hier.

Publicités

30 réflexions sur “Montréal et la politique

  1. Ah! Comme est rafraichissant t’entendre ca! Et prenez-le d’un Montréalais depuis 1653.

  2. Je suggèrerais à M. Duhaime de synthoniser le 98,5 lors de sa prochaine visite à Montréal. La radio d’opinion y est bel et bien vivante avec Paul Arcand et Benoit Dutrisac.

    Et, à vous entendre, les gens de Montréal ne seraient pas politisé parce qu’il n’y a pas h’homogéinité dans le discours politique? Voyons donc, encore une fois, c’est n’importe quoi votre discours.

    Je suis né à Québec en me faisant casser les oreilles par André Arthur et Gilles Parent. Je peux vous dire que je suis très heureux de vivre maintenant à Montréal et je ne cherche par à « cracher » sur les citoyens de Québec.

    Et vous essayez de faire croire que les 75,000 personnes qui ont manifesté à Montréal « ne sont pas du vrai monde ». Rappelez-vous que plus de 40% des travailleurs québécois sont syndiqués.

    Voilà votre agenda M. Duhaime: vous créez de la division entre les gens de QUébec et ceux de Montréal. Vieille tactique de l’ADQ qui ne vous mènera nulle part à l’exception de vous faire inviter dans les émissions d’opinion politiques de la région de Québec (et leurs affiliés du Québec) tout en profitant de l’espace que le champion de l’antisyndicalisme québécois vous offre avec empressement.

    M. Duhaime, vous m’insultez encore une fois en suggérnnt que je fais partie d’une population désintéressée par la politique. Je vais être poli et vous renvoyer la balle. Je trouve ça dommage que des gens comme vous alimentiez la guerre entre les deux villes de mon pays, le Québec.

    • radio d’opinion a Montréal mon oeil Dutrizac est une guidoune qui mange a tous les râteliers et ne recherche qu’une chose la CONTREVERSE pour avoir des quote et jouer dans le sensationalisme et quelques part c’est normal, sa job en dépend. Arcand est plus incisif mais demeure politicly correct afin de froissé le moins possible pour les mêmes raisons. de plus dernièrement, une étude révèlait que 47% de la population est unilingue anglophone alors ces deux animateurs ne touche pas une grosse part de la population au détriment des grandes gueules et autre clown as been.

  3. Éric,

    Au sujet des rabais de téléphone, pourra-ton les acheter en dehors du Québec?

  4. Désolé pour les fautes d’orthographe… votre intervention radiophonique m’a vraiment mis hors de moi et je devais quitter la maison pour sauter dans l’autobus pour me rendre au boulot. Je n’en reviens pas encore que vous teniez ce genre de propos et que des citoyens de ma ville natale, que j’adore, puissent endosser vos opinions. Comment pouvez-vous être surpris que le Conseil de Presse vous garde à l’oeil? Vous êtes porteur de haine tout en vous permettant de lancer des injures envers ceux qui ne pensent pas comme vous.

    Que vous ayez des idées conservatrices ou de « droite » est une chose et vous avez évidemment droit à vos opinions. Mais que vous profitiez de votre tribune pour créer de la discorde entre les résidents de la Capitale Nationale et ceux de la métropole relève tout simplement d’un populisme dégradant.

    Alors que plusieurs québécois essaient de tisser des liens entre les travailleurs de divers horizons, vous semez la discorde. À l’exception de votre ambition personnelle qui semble graviter maintenant autour de vos apparitions dans les médias, je n’arrive pas à piger les motivations qui se cachent derrière vos sorties publiques. Si je peux me permettre de le dire, vous me levez le coeur monsieur Duhaime.

    Et je signe,

    Jocelyn Roy,
    né à Québec et maintenant résident de St-Bruno-de-Montarville

  5. Lutopium

    Faut pas trop s’en faire, ils disent qu’ils doivent utiliser des clowns pour faire passer leurs messages….

    Quand on est rendu à dire ça, c’est que ça va pas trop bien….

    Trop drôle le vrai monde!

  6. Je dois admettre qu’une partie de votre analyse de Montréal m’a laissé quelque peu pantois.

    Dépolitisé Montréal? Il me semble que le taux de participation aux différents scrutins pourrait être une mesure de l’intérêt politique des citoyens.

    Comment ce taux de participation se compare-t-il entre Montréal et les régions? Vote-on plus à Québec?

    Et Lutopium a raison d’invoquer la radio du FM98,5. L’émission de Paul Arcand est No.1 et a déclassé celle animée par René Homier Roy. On parle énormément de politique dans cette radio. C’est la radio parlée de Montréal! Cependant, il est vrai que c’est un peu l’exception. Des stations de radio comme CKOI (le pendant de CHOI) sont, je crois, à peu près muette sur le sujet. Quand à Radio-Canada, c’est évident que c’est un repaire d’idées de gauche, anti création de richesse etc…comme l’a judicieusement souligné le chroniqueur Audet du Journal de Québec.

    Vous avez raison, toutefois, quand vous parlez d’électorat figé. Les anglais voteront toujours libéral et les immigrants suivent la même tendance, en général. C’est peut-être pour ça que les francophones, se sentant de plus en plus isolés s’emmurent dans le mirage de la souveraineté.

    Personnellement, j’ai voté ADQ sur l’île de Montréal, sachant très bien que mon candidat ne serait jamais élu. Je suis quelque peu déçu par vos propos disant que vous aviez décidé sciemment de laisser tomber Montréal. C’est sur qu’en baissant les bras à l’avance, les résultats seront en conséquence. Par contre, je comprends que vous avez décidé de vous concentrer dans ce qui avait le plus de chance de vous rapporter des votes.

    En regardant les dernières tendances, Montréal n’est pas figé autant que ça…des circonscriptions glissent vers Québec solidaire (provincial), le NPD (fédéral) et Projet Montréal (municipal).

    Montréal n’est peut-être pas aussi dépolitisée. C’est plutôt qu’elle glisse à gauche. Ce qui fera sans doute plaisir à Lutopium…

    Evidemment, moi ça me déprime profondément. Je ne sais pas comment on en est arrivé là.

    J’ai l’intime conviction que ce glissement va contribuer à mettre Montréal encore plus dans le trou.

    Peut-être que ça prendra un cataclysme comme l’effondrement de l’échangeur Turcot (je ne le souhaite pas, remarquez) pour nous secouer un peu.

    Personnellement, j’aime bien vos radios à Québec et je ne trouve rien de répréhensible dans vos propos! Seulement, vous devriez peut-être plus nous plaindre de notre pauvreté radiophonique (à l’exception du FM98,5).

  7. @lutopium

    … pourquoi perdez-vous votre temps ici? Je ne fréquente pas les sites qui me font lever le cœur. Vous semblez si facile a insulter que je me demande pourquoi vous lisez quoi que ce soit. A lire votre message, j’ai l’impression que vous allez avoir des difficultés a vous concentrer au travail… et a dormir ce soir. Vous allez sans doute passer ce temps a pondre d’autres textes exacerbés.

    … très latin tout ca… get a life!

  8. @lutopium: c’est vrai du’Arcand serait capable de faire de la radio d’opinion mais le format de son émission ne le permet pas. Il a des chroniqueurs aux 5 minutes et n’a jamais le temps de creuser un dossier et émettre des idées. Vous ne pouvez absolument pas m’accuser d’entretenir la discorde entre Québec et Montréal. Pour trouver les sources de ces tensions, regardez plutôt comment déconnectées sont certaines élites montréalo-centristes (artistes, journalistes, syndicalistes, intellectuels) par rapport au reste de la population du Québec. Quant à vos attaques personnelles, je ne pense pas qu’il est nécessaire que je m’abaisse à votre niveau. Je suis toujours du côté de la liberté d’expression, même pour les idées les plus folles et les attaques les plus surnoises…
    @bernard: On peut toujours acheter des cellulaires ailleurs mais on aura un problème pour se connecter localement et souvent les cellulaires vendus ailleurs sont aussi moins chers si on prends l’abonnement qui va avec. La meilleure solution sera probablement de se trouver une adresse en Ontario…
    @isabelle: il y a de l’espoir à Montréal. Il suffit de regarder vers la banlieue. Et Montréal n’a peut-être pas encore assez décliné comme comprendre les règles élémentaires d’une économie de marché. Dire que je déménage dans quelques semaines à Montréal… après 15 ans d’absence. Je vais me mettre à faire de la radio à Montréal. Si tous ceux qui pensent comme nous investissent l’île plutôt que de la déserter comme on fait depuis toujours, nous vaincrons!

    • Bienvenue chez nous!

      Je pense qu’il faut investir l’île, comme vous dites! Car si Montréal va encore plus mal, ça aura des répercussions dans tout le Québec. Je comprend très bien le ressentiment que les régions peuvent avoir vis-à-vis Montréal (je suis moi-même passablement découragée par les élites montréal-centristes que vous décrivez) mais de grâce ne nous abandonnez pas à notre sort!

      Parlez-nous, expliquez-nous les conséquences de cette mauvais influence qu’exercent ces élites… comme on le ferait à un ado qui traverserait une crise d’identité et qui serait en train d’hypothéquer son avenir! ;-).

      J’avais lu que la femme de Mario Dumont avait reçu un bel accueil à Montréal aux temps des élections de 2008. Je pense que les montréalais sont ouvert aux débats. Encore faut-il leur en offrir!

    • M. Duhaime, c’est plutôt moi qui s’abaisse à votre niveau; et mes propos, qui sont loin d’être des insultes, ne peuvent être comparés à ceux que vous prononcez sur les ondes radiophoniques de Québec. Bon Dieu, écoutez-vous!

      Et merci d’avoir répondu à ma question en répondant au commentaire de Mme Robillard. Vous êtes présent dans les médias pour « vaincre ». Il y a donc encore un peu de Parti Conservateur et d’ADQ dans votre personne. Il était temps qu’on apprenne la vraie nature de votre agenda.

      • … il ne faudrait pas que M. Duhaime ait le désir de “vaincre”… on est né pour un p’tit pain…

    • … lutopium, ici, est Saint-Paul, apôtre des Gentils…

      Je suis né a Montréal dans les années 40… mon ancêtre faisait partie de la grande levée de 1653… je vois ma ville couler comme le Titanic depuis la fin des années 60. Je suis maintenant banlieusard (pas très loin remarquez)… je ne vais plus a Montréal, c’est un cauchemard… pourtant, je suis capable d’en prendre étant originaire d’Hochelaga-Maisonneuve.

      C’est un fait qu’idéologiquement, Montréal est figé. Tous sont unis pour la réduction de la capacité de l’échangeur Turcot, l’échangeur le plus important de la province… faut l’faire… ca promet pour l’avenir. Allez hop! Aux charrettes a beux!

      • Pour bien se comprendre, une fois pour toutes: je ne vous répondrai plus. Vous vous comportez comme un troll. Alors, svp, à moins d’apporter un argument, pourriez-vous svp ne pas m’adresser la parole? Merci.

  9. Très bonne entrevue M. Duhaime. Vous avez raison, la radio de Montréal est plate et pas intéressante. La radio d’opinions de Québec semble être de meilleurs qualités. Je regarde souvent vos entrevues à CHOI et cela fait du bien d’entendre quelqu’un défendre les idées de la majorité silencieuse. Excellent travail M. Duhaime.

  10. M. Duhaime, je me demande si vous avez tenu compte du nombre de poursuites en diffamation contre certaines radios de Québec dans votre analyse comparative.

    • Radio-Canada subit nombre de plaintes aussi! Et pas juste pour l’affaire de la banalisation de la pédophilie!

      Des gens de l’Abitibi m’ont raconté qu’ils avaient faits des plaintes à l’ombdusman de Radio-Canada. Quelqu’un de leur radio (soit à Val d’Or ou Rouyn, je ne me souviens plus) adoptait systématiquement une attitude négative vis-à-vis le secteur minier. Cette personne a été transférée ailleurs…

      Radio-Canada est capable de « diffammer » en masse si vous voulez mon avis. C’est juste qu’elle le fait de façon très sournoise et qu’elle sait très bien rester juste en dessous de la limite permise. Alors c’est plus difficile de prouver qu’il y a diffamation comme tel.

    • Je viens de voir à quoi vous faites sans doute référence:

      http://www.quebecsolidaire.net/quebec-solidaire-%E2%80%93-capitale-nationale-pour-la-tenue-rapide-d%E2%80%99un-debat-public-sur-la-radio-d%E2%80%99opinion

      Dommage, les gens de la classe moyenne qui travaillent dur n’ont souvent pas le temps d’entreprendre des actions contre la radio-d’état qui diffame et dénigre à tour de bras.

      Et Québec solidaire qui poursuit ses doléances en affirmant:

      La radio-poubelle fait croire qu’elle dénonce l’élite, mais elle n’a pas le courage politique de remettre en question les puissances qui nous dominent, entre autres les banques, les pétrolières, les minières, les pharmaceutiques et autres entreprises multinationales qui dirigent notre économie à leur profit.

      J’imagine qu’il n’y a rien de diffamatoire dans ce genre d’affirmation, que ce n’est pas d’enfoncer des préjugés un peu plus creux dans la tête des gens et qu’il n’y a aucune graine de dénigrement là-dedans.

      Décidément, ils ont le sens de l’humour chez QS!

      • Isabelle, je crois que l’initiative de Qs Capitale-Nationale est directement reliée aux propos diffamatoires qui ont été tenus récemment par M. Duhaime. Ça ne veut pas dire que la radio d’opinion doit disparaître.

        Personnellement, je comprends et je respecte le fait que les gens de Québec apprécient la formule et qu’ils appuient ces stations de radio. Il faudrait tout simplement que ses animateurs et collaborateurs fassent preuve de respect et qu’ils évitent les mensonges, les demi-vérités et les sous-entendus. Nous avons un ennemi commun : la corruption et le gaspillage des fonds publics. Même si on ne s’entend pas toujours sur les solutions à long-terme, essayons quand même d’unir nos énergies pour rétablir une saine gestion des fonds publics et la disparition de la corruption. Le député de Qs unit ses forces aux députés de l’ADQ régulièrement. À nous de suivre l’exemple de temps en temps.

      • Non Mme Robillard, je ne fais pas référence à cet article de QS, mais plutôt à l’historique des radios de Québec depuis les années ’80.

        D’ailleurs en ce qui concerne QS, parlez-en à Lutopium pour savoir si me m’y retrouve.

  11. Les poursuites en diffamation prouvent quoi? Aujourd’hui, la poursuite est utilisée pour faire taire. Pas beaucoup de chances de poursuites a Montréal… on marche sur des oeufs.

  12. Bravo M.Duhaime!

    Il y a plusieurs personnes ici qui sont malhonnêtes dans leurs commentaires….
    Encore une fois les montréalais n’ont rien compris et se pensent au-dessus du reste du Québec.

    • Den, tu ne l’as pas du tout. Les gens de Montréal ne partent jamais en guerre contre les gens de Québec. La seule rivalité qui existait était celle de l’univers du hockey, ça fait 15 ans.

      Pourquoi dis-tu que je suis malhonnête? J’ai grandi à Québec. J’y ai vécu pendant 30 ans. J’y retournes encore très souvent, ma famille y habite et je ne rate jamais l’occasion pour convaincre les gens d’y aller, pour découvrir cette belle ville et passer du bon temps.

      Soyez vigilents face à ceux qui propagent la haine entre les gens de Québec et ceux de Montréal. Avoir une opinion politique est une chose. Créer des divisions en est une autre. Sachez voir la différence.

  13. @ lutopium

    98.5 n’est une radio d’opinion, seulement une radio talk qui ne fait pas beaucoup de vagues…

    Arcand était meilleur à CKAC!

    • @Den, je serais plutôt porté à dire que Dutrisac et Arcand font également dans l’opinion mais qu’elles sont un peu plus diversifiées. On peut y entendre toutes les tendances, de Khadir à Verner en passant par Beauchamp et Bonnardel. Une approche un peu plus équilibrée qui permet aux auditeurs de se faire une opinion contrairement à certains médias qui penchent toujours du même bord…

  14. Ce qui est remarquable dans l’entrevue, c’est que vous semblez penser qu’une radio d’opinion est une radio qui fait la promotion de l’ADQ…

    C’est assez farfelu comme équation, « radio d’opinion=radio pour redneck »(cols rouges?), sinon, ça n’ existe pas.

    D’ailleurs c’est clair dans l’entrevue, « c’est certain qu’on ne parle pas aux granos, artistes, immigrants, personnes trop âgés… » On parle seulement aux gars à gros « peackup » et petite famille à vans…

    En passant, pour la rivalité Québec Montréal, j’ai habité Montréal 6 ans, j’ai jamais vu un seul Montréalais se réveiller la nuit pour haïr Québec.

  15. @lutopium

    Je suis d’accord avec vous concernant Dutrizac et Arcand, sauf que comme l’a écrit M.Duhaime, ils ne vont pas au fonds des choses, car ils ont trop d’intervenant + les pauses + la météo + la circulation. donc le rythme fait que c’est peu intéressant.

    Je vous ferez remarqué que les nom que vous avez cité (Khadir à Verner, Beauchamp à Bonnardel), on les entends aussi sur les ondes de CHOI, sauf que cela dure 30 minutes à une heure d’entrevue au lieu de 4 à 5 minutes. De plus, quand un ministre prend le temps de parler sur la radio de Montréal, c’est tout un évènement, tandis qu’à Québec ils sont habitués d’avoir les ministres dans leur face.

    Je crois que vous devriez écouter réellement la radio de Québec et arrêter de faire comme la majorité des montréalais qui pense connaitre la radio de Québec à partir de 3 ou 4 extrait de Arthur et Fillion et qui la traite de radio-poubelle. J’ai habité dans 7 régions du Québec, dont Montréal et la Montérégie durant de nombreuses années, et je peux vous dire que la chose qui m’a le plus manqué c’est de la vraie radio comme celle de Radio.

  16. Pingback: Tweets that mention Montréal et la politique « Les analystes -- Topsy.com

Les commentaires sont fermés.