Sacrifices

Par Ian Sénéchal,

En ces temps d’austérité économique, nous entendons constamment parler de sacrifices. Le gouvernement du Québec a tenté de nous le rentrer dans la gorge lors du dernier budget : « tout le monde devra faire des sacrifices pour rétablir l’équilibre budgétaire, d’ailleurs le gouvernement fera plus de 60% de l’effort ». Foutaise oui! La seule chose qui fût sacrifiée lors du dernier budget est la sortie mensuelle de la petite famille de la classe moyenne.

Depuis ce temps, il y a eu un regain marqué de l’attention de la population générale envers la chose publique. Il est donc temps de déterminer vers où nous voulons diriger notre province.

« Broom Party » et « BellemareGate »

La majorité silencieuse sort rarement dans la rue, mais elle l’a fait récemment au « Broom Party » à Québec. Je sens que vous êtes de plus en plus intéressés par la chose publique suite au budget (d’ailleurs, j’ai su que Joanne Marcotte a battu son record de lectures hier alors qu’il en était de même pour notre site). Également, toutes les allégations dans l’industrie de la corruption construction ainsi que le récent BellemareGate contribuent à votre exaspération. Vous voulez tous qu’un ménage soit fait et vous avez raison. La corruption coûte cher et le gaspillage est devenu la norme au gouvernement.

Le mirage

Bien que le désir de la population d’éliminer le gaspillage soit fondé, il ne faudrait pas tomber dans le panneau et penser que le gouvernement n’a qu’à faire le ménage pour tout régler. Notre système gouvernemental est complètement à revoir. Que ce soit notre fiscalité ou encore nos programmes sociaux, il faut se requestionner. Il faudra revoir l’offre de services gouvernementaux.

L’état québécois est devenu trop lourd, trop compliqué et trop coûteux. Comme on dit, il faut revoir la colonne des dépenses, et pas juste faire quelques changements esthétiques. Mais pour ça, la classe moyenne devra faire des SACRIFICES!

Sacrifices

Bon, un autre qui veut venir piger dans nos poches. Ne vous en faites pas, c’est même le contraire. Je trouve inacceptable que les riches ne paient pas plus d’impôts! Oops, je me suis trompé de discours!

Sérieusement, les défenseurs du régime vous diront qu’on ne peut couper dans les services gouvernementaux, car ce sont des acquis sociaux. Il est impossible de faire ce genre de sacrifices. Vraiment? Et bien. Est-ce que revoir entièrement notre politique familiale serait un sacrifice?

Si je vous dit que l’on cesse les garderies à 7$, tout le monde s’organise seul, sans aide gouvernementale. Vous pensez que c’est un sacrifice? Si je vous dis qu’on ramène le RQAP à ce qu’il était avant, c’est-à-dire, moins « généreux ». Vous pensez que c’est un sacrifice?

Probablement que oui présenté ainsi. Pendant des années, les québécois ne payaient pas le vrai coût de leurs « acquis sociaux » puisqu’une bonne partie des coûts étaient envoyée sur la dette grâce à la comptabilité créative de votre honnête gouvernement. Seule une bande de « chiqueux de guenilles » de droite (j’en fait partie) vous endormaient avec leur discours sur l’impact néfaste de notre dette publique grossissante.

Aujourd’hui, si le budget Bachand a un mérite, c’est celui d’exposer les coûts bien réels de ces « acquis sociaux ». Dorénavant, on ne pait plus avec la carte de crédit, on vous demande du comptant. Ouch, ça fait mal hein. Il est efficace notre modèle québécois hein.

Si je vous dis qu’en échange de certains sacrifices (qui n’en sont pas dans mon esprit), on vous éviterait toutes les hausses annoncées par Bachand et peut-être même qu’on vous accorderait certaines baisses d’impôts. Quels sacrifices seriez-vous prêt à faire? Et attention, si vous avec 65 ans et que vous me parler des hausses de frais de scolarité, vous trichez. Je ne veux rien entendre du syndrome « pas dans ma cour ». J’ai bien hâte de vous lire là-dessus.

Bon, j’ai vendu mon punch, vous savez maintenant que je serais bien prêt à sacrifier le RQAP et les frais de garde à 7$. Pourquoi?

RQAP

Je ne m’éterniserais pas longtemps sur le sujet, vous m’avez déjà entendu. Je n’ai pas changé de position. Ce régime n’est pas un régime d’assurance et il est trop coûteux pour le minime impact qu’il a sur le taux de fécondité.

Frais de garde

Premièrement, je dois dire que je ne bénéficie pas d’une place subventionnée (même si j’avais placé mon garçon sur une liste d’attente alors qu’il était âgé de -6 mois et oui, vous aviez bien lu ; moins six mois). Je suis plutôt extrêmement bien servi pas une jeune mère de famille qui me charge 25$ par jour (ça me revient à 11$ avec tous les crédits d’impôt). Comme vous voyez, je coûte seulement 14$ à la société par jour. Je veux donc en profiter pour remercier la fraction de la population qui me paie ce service à moi, un gars qui fait probablement un meilleur salaire qu’une bonne partie d’entre eux, car il a pu s’instruire sur le bras, encore une fois, dans une université québécoise (lire le sarcasme ici).

Au fait, quelqu’un peut m’expliquer pourquoi une femme dynamique et attentionnée peut offrir ce service dans le privé à 25$ alors qu’une place en CPE coûte plus de 45$? Vite comme ça, je vois l’effet de la syndicalisation des éducatrices. Trop facile comme argument. Allez, aidez-moi à en trouver un autre, je n’y arrive vraiment pas. Suis-je trop borné idéologiquement? Probablement! En tous cas, c’est la CSN qui doit apprécier toutes ces belles cotisations syndicales (financées eux aussi par les contribuables).

Conclusion

Allez, jouez le jeu. Quel « sacrifice » voudriez-vous faire pour équilibrer le budget, voir même, diminuer les impôts des gens? Montrez aux gens que vous n’êtes pas atteints du syndrome « pas dans ma cour », comme bien des chroniqueurs politiques semblent le croire.

Publicités

59 réflexions sur “Sacrifices

  1. La part de 62% de l’effort du gouvernement (chiffre purement inventé) est pour fermer la gueule des citoyens qui sont, eux, impitoyablement extorqués, immédiatement. On en reparlera dans quatre ans: ‘… bien on avait pas prévu que… on avait pensé que… comment pouvait-on prévoir que… si on avait pas pris ces mesures ca serait encore pire…’

    Il y a une chose absolument certaine… l’effort des citoyens sera consommé a 100%… celui de l’état, pas du tout! Il n’y a AUCUN doute dans mon esprit qu’aucune compression ne sera matérialisée par le gouvernement et que même, au contraire, le temps montrera que le gouvernement aura augmenté ses dépenses a un rythme encore plus grand qu’il aura été prévu sans les compressions promises.

    Mark my words.

    Le P.Q. ne fera pas mieux.

  2. Les acquis des CPE sont trop récents et trop beaux pour être vrai pour la CSN… ca sera pas enlevable. D’autant plus que les employés sont engrande majorité des femmes. Alors on va vous attaquer en disant: ‘LES FEMMES vont ‘encore’ faire les frais des compressions!’

    Ça sera pas long, vous aller les entendre hurler suite a votre commentaire.

  3. On s’entend tous que les gens souhaitent avoir un système de santé qui fonctionne bien à tous les niveaux, des écoles de qualité et des infrastructures en bon état.

    C’est généralement ce qui nous vient à l’esprit lorsqu’on parle des services gouvernementaux.

    Mais il existe d’innombrables organismes et programmes dont nous ignorons tout.

    On a besoin d’une liste exhaustive de tous les ministères, organismes et programmes ainsi que le coût de chacun et le nombre de personnes qui y sont affectés.

    Il faut organiser un gigantèsque référendum ou, à tout le moins, d’un sondage à large échelle.

    On doit voter à savoir ce qu’on garde ou pas.

    Ça serait un véritable exercice démocratique et ça donnerait l’heure juste sur ce que la population désire vraiment conserver.

  4. Présentement je suis étudiant à l’université et je suis pour l’augmentation des frais, c’est incroyable que des gens qui n’ont même pas d’enfant à l’université paient pour le haut salarié que je vais être… Quand j’étais jeune, j’allais dans une garderie privée d’une mère de famille et ça coutait à mes parents 20$ ou 25$ par jour et ça, dans les années 90!

    Je suis pour la coupure dans bien des choses! mais pour une diminution des impôts en conséquence.

      • J’ai 35 ans, marié, 2 enfants. Je fais un retour à l’université afin de bonifier mes qualifications et ainsi convoiter un poste plus prestigieux et définitivement plus payant (de plusieurs milliers de dollars annuellement) au sein de l’entreprise ou je travaille. Je constate que le coût des études universitaires au Québec est ridiculement bas comparativement aux bénéfices qu’un étudiant sérieux peut en tirer. Je suis pour une augmentation très substancielle des tarifs.

  5. Bravo Ian! Excellent texte. Le seul regret que j’aie est de ne pas t’avoir eu à mes côtés pendant 18 mois au Salon bleu; tu aurais fait un excellent député.

  6. Très bon texte M. Sénéchal. Il faut abolir les trois programmes sociaux suivants qui sont trop coûteux : les CPE, l’assurance parentale et l’assurance médicament. Le gouvernement sauverait au moins 5 milliards de dollars avec ces coupes. Il pourrait prendre cet argent pour baisser les impôts et rembourser la dette publique. Qu’en pensez-vous?

    • Vous trichez M. Leduc. L’assurance-médicament ne vous touche pas encore!

      Sérieusement, il faut avoir un certain filet de sécurité social pour les plus pauvres de notre société financé à même la classe moyenne et la classe aisée.

      Par contre, les programmes sociaux murs-à-murs qui couvrent tout le monde, il faut les enlever. Laissons l’argent dans les poches des gens capables de payer et ils se paieront les services qu’ils désireront.

      • @ Ian: très bon texte et j’ai pas mal ri lorsque j’ai cliqué sur le lien suivant: « Oops, je me suis trompé de discours! »

        *

        L’assurance-médicament est payé par tout le monde qui gagne plus de 14 400$ /an (annexe K case 32).

        Faudrait rendre ce programme FACULTATIF.

        Et le garder uniquement pour les vrais pauvres, ceux qui gagnent justement en bas de 14 400$…

        Comme tous les autres programmes d’ailleurs. C’est l’universalité/syndicalisation des programmes qui créent les « lourdeurs »… des abus, etc.

        ***

        Je suis prêt à ‘scrapper’ la loi sur l’équité salariale. Plus de 8 000 000 000 $ de dépensé sur ce mensonge. Ben quoi, j’ai changé de sexe dernièrement.

        *

        Je suis prêt à ‘scrapper’ « la loi du 1% »:

        La LOI 90 de LOUISE HAREL-PQ (+ LOI 5 de HAMAD-PLQ), sur le 1% de formation (ou la LOI du 1%)… qui force tous les employeurs ayant une certaine masse salariale a contribuer 1% de cette masse à un fond dédié a ça, que des formations soient nécessaires ou non.

        Une autre PATENTE À GOSSE UNIVERSELLE, bureaucratique, inutile et UNIQUE EN AMÉRIQUE…. gracieuseté du lobbying syndical… du PQ et des RH.

        *

        Je suis prêt à ‘scrapper’ le 3.5 milliards en aide aux entreprises, en échange d’une simplification des règles/lois entourant le fonctionnement des PME.

        *

        Je suis prêt à ‘scrapper’ la RRQ et rendre cela facultatif, comme pour mon idée sur l’assurance médicaments.

        *

        Je suis prêt à ‘scrapper’ tous les crédits d’impôts et toutes les déductions fiscles en échange d’un rapport d’impôt identique à celui de Hong-Kong: i.e. flat tax de 15% et UNE PAGE contenant TOUT le rapport d’impôt.

        *

        Je suis prêt à tout ‘scrapper’ les subventions aux conseils et aux organismes communautaires inutiles. Oui, oui, aussi étonnant que cela puisse paraitre, ça existe des patentes de ce genre inutiles. Le Qc en est d’ailleurs le royaume…

        *

        Enfin, je suis prêt à me déplacer pour VOTER à des consultations populaires (comme en Suisse), concernant toutes ces questions et bien d’autre chose encore. Je pense aux plans de pensions des employés gouvernementaux et congés de ces mêmes employés, etc et etc.

        La liste est sans fin…

        • Oups:

          « Je suis prêt à ’scrapper’ les subventions aux conseils et aux organismes communautaires inutiles. »

        • @sebas
          Dans les communautés où le chauffage au bois est commun, la fumée de bois peut être responsable jusqu’à 25 p. cent des particules dans l’air, 15 p. cent des composés organiques volatils et 10 p. cent du monoxyde de carbone dans l’atmosphère. La fumée de bois peut aussi contenir d’autres composés toxiques, tels des oxydes d’azote et des dioxines chlorées. Ceux-ci peuvent contribuer aux dangers environnementaux comme le smog et les pluies acides. (Source Santé Canada)

          Cela me suffit. Il y a peût être d’autres produits mais ils sontpeût être nocifs aussi.

        • Rénée Houde:

          Ça c’est la fausse propagande des ‘engeances’ de santé publique et des écolo-cocos ayant servi à bannir les poêles à bois. Mais ça reste faux. Continuez vos recherches. Ils existent des poêles à bois presque 100% non-polluants.

  7. J’imagine que la nouvelle formation politique de droite qui verra le jour sous peu (l’ADQ c’est terminé si je comprend bien) proposera l’abolition des CPE et du RQAP? Ça sera une occasion pour tâter le pouls de la population.

    Vous avez raison, un des facteurs qui explique que les coûts d’opération d’un CPE sont plus élevés est relié au salaire de ses employées. Mais les garderies ont toujours eu plus de frais qu’un couple qui démarre une garderie dans son sous-sol… La disparition des CPE aura donc un impact sur le gagne-pain des éducatrices. Toutes les mesures anti-syndicales de la droite appauvriront certains travailleurs de la classe moyenne. Un petit gain pour certains et une perte importante pour d’autres.

    Exemple: les employés syndiqués de l’Alberta Liquor Board ont vu leur salaire réduit de moitié lors de sa privatisation. Le prix des spiritueux n’a pas baissé de 50% mais quelques individus se sont enrichis…

    Je préfère encore une légère augmentation de l’impôt pour les mieux nantis (retour à la fiscalité des années 90) et la disparition de certains avantages fiscaux qui ne profitent qu’à une poignée de gens et d’entreprises. Ne serait-ce que temporaire. Là-dessus, je trouve que les solutions de Québec solidaire sont beaucoup moins drastiques que vous tentez de le faire croire.

    Ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas trouver des pistes de solution pour réduire les coûts de fonctionnement de l’administration publique. Par exemple, je crois que tout le monde s’entend pour dire qu’il faut « dégraisser » la gestion régionale des services de santé. Certaines subventions aux entrepirses (environ 3 milliards par année) n’ont pas leur raison d’être. Etc…

    Nos opinions semblent irréconciliables…

    • Pas toutes irréconciliables, j’aimerais également qu’on cesse les subventions aux entreprises.

      On en a pour quelques milliards à couper et je suis partant demain matin. Là-dessus, on est du même côté.

      Seule différence, c’est que j’aimerais également diminuer les impôts et les taxes sur la masse salariale des entreprises grâce aux milliards sauvés. Pas sûr que QS souhaite ça!

      Bonne journée.

      • Effectivement, la baisse des impôts ça sera pour plus tard. Mais Qs n’a jamais proposé la hausse de la taxe de vente, des tarifs d’électricité ou le ticket-modérateur en santé. Ces mesures auront également un impact sur les pauvres et la classe moyenne.

        Mais oui, on se rejoint de temps en temps! Et nous dénonçons la corruption, la collusion et le gaspillage des fonds publics autant que vous.

        Salutations,

    • « ont vu leur salaire réduit de moitié los de sa privatisation. Le prix des spiritueux n’a pas baissé de 50% mais quelques individus se sont enrichis… »

      L’autre facette a considérer, c’est que les employés depensaient une grande partie de leur salaires dans l’economie locale et payait plus d’impot. Non seulment se sont t’il appauvrit, mais dans les faits les revenus de l’etat diminue(impots d’employes, profit sur boissons) et la circulation monetaire(l’economie) se contracte legerement. C’est l’un des facteur qui fait des politiques du FMI des desatres economiques, l’Equateur a privatise sont electricite, le propriete a tot fait de quitter le pays, les employes se sont appauvrit(moins de salaire) ainsi que la population(tarif ont explosé), et non seulement la population a du se serrer la ceinture pour le meme service et par se fait affaiblit l’economie(commercant font moins d’affaire) mais en plus l’etat a perdu des revenus qui etait utilise pour les sevices, ce qui a moyen terme cause une combinaison de hausse d’impot et de reduction de service. Donc ils se sont appauvrit, ont miné leur economie, et paye plus pour moins de services, bref un desastre economique, qui a grandement enrichit les séides du FMI.

      • @ Deck:

        Pour le commerce de détail, c’est faux. L’argent épargné par les consommateurs compensent largement les baisses de salaires + l’impôt payés en moins de quelques employés…

        Ce n’est que de l’argent déplacé, tout en rendant le tout beaucoup plus efficace, tant au niveau de la gestion, qu’au niveau du service à la clientèle. Et le gvt continue de taxer l’alcool. De toute façon, les gouvernements ne devraient jamais faire dans le commerce de détail.

        Pour l’Hydro, je suis d’accord. Le tout-au-privé (remplacer un monopole étatique par une monopole privé, ce n’est pas une idée très géniale), comme en Ontario ou en Californie (avec Enron), c’est souvent désastreux dans ce secteur. De toute façon, 70-75% des Québécois ne veulent rien savoir de privatiser Hydro. Mais nous pourrions permettre la libéralisation du secteur de la distribution. Hydro doit investir massivement dans ce secteur… qui est déjà non rentable. Donc, faisons d’une pierre 2 coups et permettons plus d’Hydro-Sherbrooke d’exister et de petits producteurs/distributeurs 100% privés d’exister…

        • correction:
          « L’argent épargné par les consommateurs compensE »

          ***

          J’ai écrit ça sur le blogue de Jacques Brassard à propos d’Hydro Québec:

          M. Brassard, je comprends vos idées, et j’aime bien que vous partagiez avec nous vos expériences politiques. Par contre, je pense qu’il aurait moyen de satisfaire tout le monde si nous transférons le concept du bloc patrimonial en modulant les tarifs selon l’idée de Jean-François Lisée (et je suis très rarement d’accord avec lui, mais sur celle-là, je trouve qu’il a raison):

          Je le cite:

          « Québec souhaite utiliser les tarifs d’Hydro à des fins fiscales, chaque point de pourcentage d’augmentation générant environ 1,4 milliard. Il serait cruel d’augmenter les tarifs d’Hydro pour tout le monde après que la société d’État a convaincu les Québécois pendant des décennies de se chauffer à l’électricité. Ce serait les piéger. On peut cependant introduire dans la tarification d’Hydro une progression beaucoup plus forte que l’actuelle. Pour l’instant, les 30 premiers kilowattheures (kWh) par jour sont facturés à 5,45 ¢, ce qui équivaut à la consommation d’une famille moyenne. Au-delà, le coût du kilowattheure est de 7,46 ¢. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

          Haussons le deuxième tarif au niveau ontarien, soit 10 ¢ au lieu de 7,46. Puis, ajoutons une autre augmentation à partir de 45 kWh, au tarif new-yorkais, 19 ¢. On aura introduit une progressivité qui touchera les garages et piscines chauffés et sera une forte incitation à la réduction de la surconsommation. »

          http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/budget-l%E2%80%99heure-de-verite-pour-jean-charest/2628/#more-2628

          ***

          Haussons les prix… SEULEMENT dépassé un certain seuil de consommation (par exemple, au-delà de la consommation moyenne d’un ménage de 4 personnes pauvres). Les plus démunis sont protégés, les écolos sont contents-contents, la gaspillage va diminuer, les exportations augmenter, tout comme les profits d’Hydro.

          ***

          J’irais même plus loin:

          Au lieu de faire comme la ville de « Mourial » qui a banni les nouveaux poêles à bois de son territoire (dites merci aux « écololos » déconnectés!), encourageons les Québécois à revenir au chauffage au bois, en subventionnant raisonnablement l’achat de poêles 99% NON-POLLUANTS (ça existe!) et à HAUT RENDEMENT.

          Résultat:

          -Encore moins de gaspillage d’énergie (le chauffage par l’électricité, ce n’est vraiment pas l’idée du siècle…);

          -Plus de marge pour exporter notre électricité;

          -Nos producteurs de bois pourront plus facilement sortir de la crise qui affecte ce secteur.

          – Nos fabricants de poêles à bois -modernes et non-polluants- vont jubiler et pourront plus facilement investir pour devenir encore plus performants pour exporter…

          Qu’en pensez-vous ?

        • Pour être logique et réaliste, ne trouves tu pas qu’il est un peu trop tard pour essayer de persuader les gens de s’acheter des poêles à bois!

        • @ Rénée Houde:

          « Pour être logique et réaliste, ne trouves tu pas qu’il est un peu trop tard pour essayer de persuader les gens de s’acheter des poêles à bois! »

          De kossé ?

          Je n’essaye de convaincre qui se soit d’acheter un poêle à bois ?

          Etes-vous capable de discuter de mon idée (à savoir que des poêles à bois non-polluants existent bel et bien), ou allez-vous m’attaquer sur la forme ou changer de sujet continuellement ?

          ***

          Bon, je crois que je viens de trouver un autre chose dont je pourrais me passer: les agence de santé publique et presque TOUT le ministère de la santé du Canada, i.e. un domaine réservé aux provinces.

          Savez-vous combien de fonctionnaires travaillent dans des agences inutiles, autant au provincial, qu’au fédéral? Des milliers.

  8. Je suis d’accord avec vous pour faire un bon ménage, et je suis heureux de voir que la droite se réveille, s’affiche fièrement.

    Mais on ne parle pas souvent de serrer le robinet à cette pluie de subventions aux artistes (spectacles, télé, disques, voyages), qui devraient vivre selon leur talent et leur popularité et non sous la tutelle de l’État.

  9. Illiminé la SAQ, mais taxé le vin pour que le même nombre de vente rapporte le même « surplus » que la saq rapportait, tout en diminuant les dépenses

    Laissez le libre marché dans les vins et spiritueux (épicerie, etc.), les prix vont descendre et les quantités vendues augmentées.

    3 +, 1-

    le moins : plein de monde perd leurs emplois

    Mais si on en croit le discourt syndicale, ce sont des gens experts, et il paraît que dans le privé ya des meilleures conditions.

  10. J’aimerais beaucoup jouer le jeu avec vous mais je suis dans une situation où je fréquente peu les services liés à la santé et où je n’ai plus besoin des garderies…

    Par contre, je serais bien prête à payer un peu plus lorsque j’utilise tel ou tel service, que ce soit ticket modérateur, juste prix de l’électricité et même utilisation des autoroutes. Disons que je serais bien prête pour des postes de péage.

    Moi aussi, je mettrais le RRQ facultatif. J’aimerais pas mal mieux investir moi-même cet argent. Je pense que je ferais mieux que la caisse de dépôt (c’est pas tellement dur à battre, franchement).

    @ Sébas

    Vous avez bien raison pour les poêles à bois de Mourial. On vit sous la dictature des groupes de pression. Cette règlementation, en préservant les droits acquis, est complètement injuste. Il aurait été plus adéquat d’appliquer des normes sévères et d’obliger tout le monde à avoir des poêles à bois très peu polluants. Mais il semble que ce soit trop compliqué…

    Ma ville devient complètement débile et j’en suis très peinée! (Quand je pense que j’ai déjà été une adepte de la guerre de clocher Québec-Mourial…C’est bien fini tout ça!) ;-)

  11. Vous êtes en train de jouer le jeu du gouvernement…
    À force de se faire dire qu’on n’a plus les moyens et qu’il faut faire des sacrifices, on embarque et on évalue lesquels seraient le mieux.

    Moi, je n’y crois pas. Avec tous les impôts et les taxes qu’on paie, ne pas oublier que nous sommes les plus taxés et imposés en Amérique du Nord et encore beaucoup d’autres pays mieux développés, on pourrait se payer la grande majorité de tous ces services, s’il ne s’agissait bien que de payer les services…

    Le problème n’est pas dans le coût des services, mais bien dans le coût de toutes les super structures bureacratiques qui gèrent ces services.

    Il y a plus de grattes-papiers, et de fonctionnaires de bureau dans le système de santé que tous les médecins, infirmières et professionnels additionnés ensembles!!! Même chose pour l’éducation avec toutes les commissions scolaires et sa bureaucratie.

    Pensez-y, on paie plus que tout autre canadien des autres provinces. Mais bien souvent, nous avons des services engorgés et de moins bonne qualité. Vous trouvez ça logique vous?

  12. @Isabelle Robillard

    « Il aurait été plus adéquat d’appliquer des normes sévères et d’obliger tout le monde à avoir des poêles à bois très peu polluants. Mais il semble que ce soit trop compliqué… »

    Grrrr…. si vous saviez comme j’étais en maudit lorsque cette décision débile fut voté…
    )Je sais que vous le savez ;-) )

    Sérieux, au lieu de bannir les poêles polluants (i.e. appliquer L’OSTIFIE DE GROS BON SENS), il ont ‘légalisé’ ces poêles tout en bannissant TOUT NOUVEAU POÊLE NON-POLLUANTS = (*?(*%*&%PO*)_(&$U&?$ !!!

    ‘S’cusez’ pour les lettres majuscules, mais je me souviens encore de ma rage. Et Côte St-Luc a appliqué la même genre de logique liberticide et stupide.

    Oui je pense exactement comme vous, notre ville s’en va chez ‘l’yable’… et tout ça à cause d’une bande d’idéologues complètement virés ‘sul capot’. Je déteste ce qu’est devenu ma ville et le Québec tout entier. Les fusions fut aussi une erreur monumentale aussi car tout est devenu trop gros et bureaucratique (et ça l’était déjà AVANT les fusions, imaginez-vous maintenant comme le gras existe à « Mourial »)…
    Ah pis zut, je m’arrête là… j’en aurais vraiment trop long à écrire.

    Est-ce que la ville de Québec accepte les réfugiés ?

    Snif, désolé si j’ai mouillé votre épaule: mais ça fait du bien.

    ;-)

    • C’est ben correct. ;-)

      On se comprend, je pense.

      Montréal (avec tous ces maires d’arrondissement) et son maire principal me font penser à l’Angleterre du roi Arthur (je ne sais pas si vous avez vu le film Excalibur…).

      Vous savez, au début c’est la famine et ça va super mal en Angleterre car c’est un paquet de fiefs qui se battent entre eux. Arthur est trop faible et l’Angleterre n’est pas une terre unifié, donc ingouvernable.

      Il lui faut le Graal et ses fidèles chevaliers partent à sa recherche.

      Il est où notre Graal à nous?

      • Partout (Toronto, Ottawa, Montréal, etc) où il a eu des centralisations/fusions forcées et non-démocratiques, les coûts de fonctionnement ont monté drastiquement. Sans parler de tous les autres effets non-désirés, comme le fait pour les citoyens de vivre ‘nul part’…

        En tout cas;
        -fusions;
        -syndicats;
        -bureaucratie;
        -perte d’efficacité;
        -baisse de la démocratie;
        -hausse des taxes;
        … sont 6 affaires qui vont bien ensemble.

        ***

        « CONTRE LES FUSIONS MUNICIPALES »
        par Pierre Desrochers

        http://www.quebecoislibre.org/000610-3.htm

      • @ Isabelle

        Excalibur?

        Peut-être, je ne me souviens plus…
        Ça vaut la peine de regarder ?

        Pour le ça:

        « Il lui faut le Graal et ses fidèles chevaliers partent à sa recherche. Il est où notre Graal à nous? »

        Haha…

        J’ai trouvé le mien en tout cas. Dans le domaine de la gestions publique:

        « SMALL IS BEAUTIFUL »

        et

        « La démocratie directe locale est vraiment LA solution pour la plupart de nos problèmes »

        Reste à convaincre le restant du Québec que c’est vraiment LE Graal…

  13. p.s.
    Je me suis trompé;

    Les idéologues de Côte St-Luc ont fait pire que ceux de « Mourial »: ils ont banni TOUS les poêles à bois (sauf les foyers encastrés). Leurs citoyens avaient 7 ans je crois… pour se départir de leurs poêles…

    Le pire dans tout ça, c’est que pendant que je faisais des recherches sur les poêles à bois non-polluants et à haut rendement, je suis tombé sur des articles/études qui parlaient de pays européens qui revenaient au chauffage au bois, dans une optique environnementale…

    Cibole, nos écolos-cocos, ne pourraient-ils pas aller faire des stages là-bas ???

  14. @Sebas
    (question de pas repondre dans une colonne etroite)

    Je recommende de voir le documentaire « Is WalMart good for America? » a l’emmission FrontLine sur PBS. Si la reduction de salaire etait garant d’une reduction de prix, les soulier nikes fabriquer par des enfants a 10 cents de l’heure se vendrait a 6.45$, mais en general, dans la realite, c’est la compagnie qui empoche la difference plus que d’autre chose.

    Hydro:
    Il ont dereglemente au RU avec plusieurs compagnies ils promettait des tarifs reduits (la concurence comme celle pour le petrole), resultat, les prix au augmente en fleche tout en meme temps, mais maintenant les anglais on le choix de choisir quelle compagnie les saignent a la derniere goute, si tes pas content tu change pour un autre bandit, et maintenant ils detiennent le triste record en europe des mortalites du au froid.

    Tarif: Oui, si il y a hausse, ce ne devrait etre que pour l’electricite qui excede la moyenne.

    Pourquoi chauffer a l’electrcite est du gaspillage au juste? Pouvez-vous m’expliquer svp (sans se fier a l’association canadienne des petrolieres ou au a l’association des bucherons)

    C’est quoi les stats des poele non polluant? ils ne font pas de fume, pas de CO2 et pas de cendre? Le carbone du bois est converti en photons ou quoi? ;)
    (On devrait envoyer des poeles non-poluant en haiti, car cest renouvelable, ils n’ont qua planter une graine d’arbre et couper l’arbre qui aura poussé de 6 pouces l’annee suivante pour faire une cordee de bois)

    (Jai rien contre les poeles au bois modele moins polluant comme systeme d’appoint/occasionel/d’urgence)

    La geothermie offre selon mois un potentiel interessant pour reduire les besoins en chauffage. Je crois qu’il y a un projet dans une province des prairie ou un nouveau development est dote d’infrastructure geothermique (similaire au concept d’aqueducs/egout)

  15. Un mot très bref : Je suis prêt à sacrifier le monopole d’assurance corporelle et responsabilité de la S.A.A.Q. et d’ouvrir le marché à tous les joueurs. Nous pourrions ainsi nous procurer une assurance pour la route avec notre même compagnie d’assurance et ainsi économiser sur le « package » (ex., ass. habitation, voiture, « route », responsabilité civile, etc…). J’ai l’impression qu’on pourrait récupérer plusieurs ETC (Équivalent temps complet = employé/année : jargon de fonctionnaire) dans cet organisme. Au final, les compagnies d’assurances privés pourront facturer les clients selon de vrais facteurs de risque, et non pas seulement selon le type de véhicule (gros cylindré, moto, etc…). Et même mieux : il y aurait peut-être plus de motocyclette et de scouter sur les routes, donc meilleure efficacité pour le déplacement en ville.
    Bref, le rôle de la SAAQ est à revoir.

  16. Si on transformait le RQAP en un genre de REER?

    Abolition de la SAAQ

    Libéralisation totale de l’alcool, comme en Allemagne. Aucune taxe spéciale, vendu partout, sans permis, un litre de vin et du jus d’orange, même chose!

    Un +1 également à l’idée de DanielN. On a des organismes en double, d’autres qui jouent des rôles dont l’État n’a pas besoin, etc.

    Dimanche, j’entendais les gens (à la télé) demander le ménage. J’aurais aimé voir des pancartes avec des suggestions de ménage.

  17. Parlons en des garderies à 7.00$! Si vous ne le savez pas déjà, ma conjointe et moi élevons 6 merveilleux garçons. Je crois que de nos jours, c’est un exploit en soit et une grande contribution à notre société. Nous avons actuellement six futurs contribuables en formation. ;-)) Ma conjointe a mit de côté ses ambitions de carrière pour rester à la maison et prendre soins de nous tous. Aucun de nos enfants vont dans des garderies subventionnées. Je ne fais pas partie de la classe des riches de cette Province. Pourtant, je dois payer pour le système de garderies et vos crédits d’impôt M. Sénéchal (je ne vous adresse pas de reproches en passant).

    Les assurances médicament… même chose. J’en ai au travail, pour toute ma famille. Pourtant, je paye pour le programme du gouvernement.

    C’est aberrant de voir combien de gens ne comprennent pas encore la simple équation que plus d’État équivaut à plus d’endettement collectif et que la privatisation équivaut à l’enrichissement collectif. Les services gratuits, c’est de la foutaise! Ils nous coûtent plus cher dans le système actuel et ils diminuent notre pouvoir d’achat. …

    Je reprend donc la phrase magique de Mme Marcotte : « Les 40% qui paient 92% des impôts se rendent compte que ça n’a pas de bon sens de payer tout à tout le monde ! »

    Pour moi, il n’y a pas de sacrifices à faire pour la réduction de l’État… que des gains !!!

    • Il est effectivement tout à fait indécent que vous financiez mes crédits d’impôts. Vous apportez beaucoup à la société en éduquant 6 futures contribuables comme vous dites et vous ne recevez aucune forme de subventions.

      Sans oublier que vous faisez le pari de joindre les deux bouts avec un seul salaire, ce qui n’est pas mon cas.

      Totalement indécent.

      • Je vous aime quand même M. Sénéchal! Mais si ça peut vous faire sentir mieux, vous pouvez toujours me rembourser! lollll

        Plus sérieusement, mon plus vieux, quand il était petit, allait dans une garderie en milieu familial tenue par une dame extraordinaire qui le traitait aux petits oignons pour seulement 15.00$ par jour.

        Aujourd’hui, les gargeries qui ont un rapport de force effrayant en fonction des listes d’attentes et de l’assurance d’avoir toujours des enfants, ont une arrogance envers les parents et ne se forcent même pas pour donner des bons services.

        Le but était de syndiquer tout ça afin que les syndicats puissent encore une fois s’en mettre plus dans les poches et tout contrôler.

    • @ Jean-François qui écrit:

      « Les assurances médicament… même chose. J’en ai au travail, pour toute ma famille. Pourtant, je paye pour le programme du gouvernement. »

      *

      Précision importante que je n’ai pas faite dans mon message du 16 avril 2010 à 15:36 ( https://lesanalystes.wordpress.com/2010/04/15/sacrifices/#comment-1499 ):

      Tout contribuable qui a un revenu au-dessus de 14 400$ ET qui n’a PAS de plan d’assurance privé, doit contribuer à l’assurance médicaments.

      Voir ceci:

       » Annexe K : Cotisation au régime d’assurance médicaments du Québec »

      ***

      Et lire ceci:

      « Régime d’assurance médicaments du Québec

      Le 1er juillet 2009, les taux de cotisation au régime d’assurance médicaments du Québec ont été augmentés (partie C de l’annexe K). De plus, la cotisation maximale est passée de 570 $ à 585 $. Toutefois, pour toute l’année 2009, la cotisation maximale est de 577,50 $ (ligne 447).

      Notez que vous n’avez pas de cotisation à payer si

      * vous n’aviez pas de conjoint au 31 décembre 2009 et que le montant de la ligne 275 de votre déclaration ne dépasse pas 14 040 $;
      * vous aviez un conjoint au 31 décembre 2009 et que le total des montants de la ligne 275 de votre déclaration et de celle de votre conjoint ne dépasse pas 22 750 $. »

      http://www.revenu.gouv.qc.ca/fr/pub_form/guides/tp1g_2009/aideligne/ligne447.aspx

      ***

      « Ligne 447 – Cotisation au régime d’assurance médicaments du Québec

      Si, en 2009, vous aviez une carte d’assurance maladie délivrée par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), vous aviez l’obligation d’être couvert par l’un des régimes suivants :

      * un régime d’assurance collective qui vous offre une assurance médicaments de base, si vous aviez la possibilité d’adhérer à un tel régime;
      * le régime d’assurance médicaments du Québec, si vous n’aviez pas la possibilité d’adhérer à un régime d’assurance collective.

      Si vous aviez la possibilité d’être couvert par une assurance médicaments de base offerte par un régime d’assurance collective (c’est-à-dire une couverture au moins équivalente à celle offerte par la RAMQ), vous aviez l’obligation d’adhérer à ce régime. Si vous n’avez pas adhéré à un tel régime alors que vous en aviez la possibilité,

      * vous devez payer une cotisation au régime d’assurance médicaments du Québec;
      * et, malgré cela, vous n’avez pas droit aux avantages du régime d’assurance médicaments du Québec.

      En effet, dans cette situation, même si vous payez une cotisation, vous ne pouviez pas être couvert par le régime d’assurance médicaments du Québec, parce que vous aviez l’obligation d’adhérer au régime d’assurance collective qui vous était offert.  »

      http://www.revenu.gouv.qc.ca/fr/pub_form/guides/tp1g_2009/aideligne/ligne447.aspx

      • Assurance médicaments.

        Autres infos:

        1) Existe depuis 1996 (dites « merci » au PQ !)

        2) Le cout de la prime maximale est passée de 175 $ en 1996 à 585 $ en 2009.
        (Toutefois, pour toute l’année 2009, la cotisation maximale est de 577,50 $)

      • Vous parlez de la cotisation mais le régime est déficitaire…

        Extrait d’un article de Radio-Canada en juin 2009:

        «Le régime public d’assurance médicaments a connu un déficit de 2,2 milliards de dollars – sur un coût de 3,7 milliards $ – au cours des 12 derniers mois.

        Ce manque à gagner entraînera une hausse de la facture pour les contribuables, alors que 58 % des Québécois adhèrent déjà à un régime privé d’assurance médicaments.

        L’État québécois doit ainsi couvrir 60 % des coûts de ce programme en puisant dans ses coffres. Les contributions directes, que ce soit à l’achat ou par la prime annuelle, assurent le reste du financement.»

        Selon vous, qui paye pour ça?

        • @ Jean-François:

          Incroyable! Merci, je ne savais pas ça. Un autre argument pour ‘scrapper’ ce programme au plus ‘clisse’ et le garder uniquement pour ceux qui en ont vraiment besoin ou pour ceux qui veulent vraiment payer le plein prix.

          C’est incroyable de se faire f***rer comme ça…

          Et après certains ‘penseurs’ ou journalistes ont le culot de nous dire -sans rire- que : « les Québécois veulent être des esclave de ces programmes mal gérés, coûteux et inadaptés »

          Bon, ils sont plus hypocrites ou inconscients que ça, mais ça reste quand même la -triste- réalité.

    • Vous n’etes pas riche et vous arrivez avec « 1 » salaire ordinaire a faire vivre votre famille et payer vos comptes?

  18. @ Deck qui écrit:

    « Je recommende de voir le documentaire « Is WalMart good for America? » a l’emmission FrontLine sur PBS. Si la reduction de salaire etait garant d’une reduction de prix, les soulier nikes fabriquer par des enfants a 10 cents de l’heure se vendrait a 6.45$, mais en general, dans la realite, c’est la compagnie qui empoche la difference plus que d’autre chose. »

    Wallmart sous sa forme actuelle, existe grâce à plusieurs mesures étatiques et supra-étatique.

    Le modèle d’affaire de Wallmart est basé sur l’exploitation de règles qui enfreignent le libre marché. La Chine a été favorisé (et l’est encore) par plusieurs mesures occidentales, comme la possibilité de joindre le marché mondial via les accords de l’OMC, sans faire tomber plusieurs barrières tarifaires et non-tarifaires. Par exemple, la Chine a eu la possibilité d’avoir une monnaie longtemps sous-évaluée et à taux fixe (c’est encore le cas en ce moment). Des tarifs à l’importation élevé (il sont encore à 10%). Un statut de nation favorisée, i.e. « most favored nation » accordé par les États-Unis et d’autres. De la planification centralisée avec un mélange d’entreprises privées, ce qui devient un ‘coktail’ imbattable pour les occidentaux. Et j’en oublie. Sans tout ça, le Wallmart que nous connaissons, n’existerait pas. Et Wallmart et d’autres multinationales occidentales ont fait et continuent de faire un lobbying intensif pour que ce marché de dupes persiste.

    Et le plus débile dans tout ça? Ni la gauche ni la droite ne discutent de tout ça. TABOU ! La gauche aime les régimes communistes, la planification centralisée, les barrières aux marchés, etc et la droite prétend que la Chine évolue dans un marché totalement libre. Les 2 groupes se trompent…

    *

    Prendre l’exemple de Wallmart pour parler d’un marché dérèglementé dans le domaine de la vente locale d’alcool, est déplacé. Nous ne parlons pas de la vendre la SAQ à un « rouleaux compresseur monopolistique » comme Wallmart, mais de permettre la vente libre d’alcool par plusieurs commerces préexistants, comme les dépanneurs, les marchés de l’alimentation, etc.

    La plus grande opposition à la privatisation en Alberta… provenait de quel groupe?
    Je suis certain que vous n’avez aucune idée.
    ;-)

    « The fiercest sustained opposition came from organized labour who were upset about the sudden loss of thousands of unionized public sector jobs »

    http://en.wikipedia.org/wiki/Alberta_Gaming_and_Liquor_Commission« 

  19. @ Deck qui écrit (dans son message du 16 avril 2010 à 21:21)

    « Hydro:
    Il ont dereglemente au RU avec plusieurs compagnies ils promettait des tarifs reduits (la concurence comme celle pour le petrole), resultat, les prix au augmente en fleche tout en meme temps, mais maintenant les anglais on le choix de choisir quelle compagnie les saignent a la derniere goute, si tes pas content tu change pour un autre bandit, et maintenant ils detiennent le triste record en europe des mortalites du au froid. »

    *

    Ouais, je ne suis pas une personne qui aime les dogmes. Et comme je disais, privatiser CE secteur (selon certains dogmes actuels), n’est pas une panacée. Surtout pas comme en Angletterre. Plusieurs ‘privatisations’ furent de véritables catastrophes la-bas et ce, dans plusieurs secteurs publics. Il faut souvent s’inspirer de leurs expériences, pour faire exactement le contraire. ;-)

    Mais cela veut-il dire de ne jamais inclure -de façon intelligente- ‘du privé’ dans ce système? Non, car cela aussi c’est faire preuve de dogmatisme.

    J’évoquais seulement l’idée de permettre la gestion de réseaux locaux de distribution par des entités moins gigantesques, comme Hydro-Sherbrooke ou par par des petits producteurs/distributeurs totalement privés, à qui Hydro-Q aurait laissé le champs libre pour opérer UN secteur.

    ***

    Deck écrit:

    « Tarif: Oui, si il y a hausse, ce ne devrait être que pour électricité qui excède la moyenne. »

    Nous sommes 100% d’accord avec ça. Et comme je l’écrivais, je suis aussi d’accord avec J-F Lisée pour ça. Et c’est rare en mausus que je suis d’accord avec lui.

    Suite dans le prochain message…

  20. @ Deck qui écrit:

    « Pourquoi chauffer a l’electrcite est du gaspillage au juste? Pouvez-vous m’expliquer svp (sans se fier a l’association canadienne des petrolieres ou au a l’association des bucherons) »

    Uno, je n’aime pas plus que vous la propagande de lobby qui ne font que trouver les éléments qui font leur affaire.

    Secundo, chauffer par l’électricité (avec nos plinthes électriques)n’est vraiment pas intelligent, parce qu’il y a une énorme perte d’énergie dans le processus. C’est beaucoup plus efficace de chauffer au gaz ou avec du bois, dans un poêle à haut rendement. Dans le cas du bois, l’argent épargné, fait toute une différence.

    ***

    @ Deck qui écrit:

    « C’est quoi les stats des poele non polluant? »

    98% !
    ;-)
    Sérieux, leur rendement était élevé, mais je me souviens plus exactement, et si cela vous intéresse vraiment, je vais retrouver mes dossiers contenant mes recherches sur ce sujet.

    ***

    Desk écrit:

    « ils ne font pas de fume, pas de CO2 et pas de cendre? Le carbone du bois est converti en photons ou quoi? ;) »

    De mémoire:

    -Presque pas de fumée nocive;
    -pas plus de C02 que si on laissait se décomposer le bois en forêt(même moins dans certain cas);
    -la cendre peut être utilisée de façon écologique.

    ***

    Deck écrit:

    « (On devrait envoyer des poeles non-poluant en haiti, car cest renouvelable, ils n’ont qua planter une graine d’arbre et couper l’arbre qui aura poussé de 6 pouces l’annee suivante pour faire une cordee de bois) »

    Twit.
    ;-)

    ***

    Deck qui écrit:

    « (ai rien contre les poeles au bois modele moins polluant comme systeme d’appoint/occasionel/d’urgence »

    C’est un bon début. Vous devriez lire sur ce sujet… surtout vois ce qui se fait en Europe…

    ***

    Deck qui écrit:

    « La geothermie offre selon mois un potentiel interessant pour reduire les besoins en chauffage. Je crois qu’il y a un projet dans une province des prairie ou un nouveau development est dote d’infrastructure geothermique (similaire au concept d’aqueducs/egout) »

    Je n’ai rien contre, tant que cela est rentable, non-polluant, pas subventionné, etc.

  21. Gagnant = Gagnant…une petite chose à la fois

    1) Tout les maisons du Québec et les bâtiments font leur « GRAND » possible pour épargner $100 ou $500 ou $1,000 par année d’électricité. Cet électricité est revendu plus cher hors du Québec. $

    2)Tout les Québecois font un grand effort pour acheter des produits Québecois. Nos industries en profiteront et payeront plus d’impôt (Si vous remarquez les Juifs sont très adeptes à cette stratégie, ils s’entraident et…s’enrichissent) $

    3)Une bonne publicité (pas pleine page COMME DISAIT MONGRAIN) qui renforcerait tout les Québecois d’exiger leurs paiments par carte de débit ou de credit, pour faire la guerre aux paiements en dessous de la table spécialement en renovations, réparations et construction, etc. $

    4)Demander à tout les departements du gouvernement de couper de 10% dans toutes leurs dépenses en trouvrant des manières créatives pour épargnez en plus. Les meilleurs idées recommendées seront récompensées. $

    5)Les garderies seront de $15 par jour. $

    6)Les congés de maladies ne seront plus des congés de vacances avec le gouvernement ce qui est le cas dans la plupart du temps. Au bout de chaque trimestres, ils sont effacés. $

    Un peu ici et là fini par faire un gros tas.

  22. @sebas

    Tu as tellement long à dire et tu as l’air à avoir toutes les réponses, je t’encouragerais d’ourvir ton propre blogue avec Lutopium et

  23. @sebas…. continuation

    …je crois quelques fois que les répliques deviennent un peu longues en texte, sûre que nous avons le droit de faire des commentaires aussi long que nous voulons mais il me plairait énormément de lire tout les commentaires mais le temps manque a cause des longeurs.

    Forgive my hard honesty.

  24. @ Renee Houde :

    Il y a tellement de monde qui font des commentaires insipides sur les blogues, qui passent leurs journées à donner ‘leurs opinions’. Pour être franc avec vous, j’en ai rien à cirer des ‘opinions’ et ils me font tout autant suer, que mes commentaires vous font suer. Mais c’est en rare en mausus que je m’en plain. Je passe par dessus c’est tout et j’apprends à lire en diagonal ce qui ne m’intéresse pas ou moins. Ça s’apprend, vous savez. Et j’aime bien mieux peu ou aucune censure, car c’est souvent dans les échanges d’idée vraiment opposées, que nous trouvons des perles.

    Et je cherche la réalité en tout et oui parfois mes commentaires sont longs, mais pas plus fatiguants, que les courts commentaires insipides. Et pourquoi ne pas critiquer la longueur des commentaires de Drek, auxquels je répondais ? Et surtout, pourquoi ne pas discuter du fond, au lieu de s’attarder uniquement à la forme de mes messages ?

    Et le fameux: « ah tu devrais t’ouvrir un blogue », je suis toujours amusé de le lire. C’est toujours des personnes qui n’ont pas/plus d’arguments ou qui n’aiment pas nos arguments, qui le sortent.

    Et rien n’empêche d’écrire des commentaires sur des blogues ET d’ouvrir des blogues. Vous aussi vous pourriez ouvrir un blogues et y placer vos ‘opinions’. Soyez assuré que je n’irai pas le lire.

    J’ai déjà ouvert plusieurs blogues et des sites dans ma vie. Et ils étaient très fréquentés. Aujourd’hui j’alimente aussi DES blogues et je prends toujours la même identité: « sébas ».

    Voilà.
    Est-ce que j’ai besoin de m’excuser pour mon honnêté?

    p.s.
    C’est une vraie perte de temps tout ça, car à part de me sortir des liens de sites gouvernemtaux infestés de propagande écolo-cocos, vous ne me donnez rien pour échanger sur le fond.

  25. @sebas
    Pouvez vous croire que vous avez ecrit 19 commntaires sur le sujet Des Sacrifices d’Ian, en realité ce blogue est le vôtre.

    Et je remarque que je me suis fait prendre moi même à répondre aux vôtres. No more.

  26. @ Renee Houde:

    Et puis?
    Sont-ils pertinents mes commentaires ou non? Avez-vous quelque chose d’intelligent à répondre?
    Et dans la majorité des sujets des derniers moins je ne répondais rien pantoute. CE sujet m’intéressait…

    En tout cas, encore une attaque sur la forme.
    Bravo.

    Je ne vais plus répondre nul part sur ce blogue.

    Contente?
    Adieux je vous laisse.

  27. Pingback: Pas dans ma cour? « Les analystes

  28. Pingback: Le syndrome du “pas dans ma poche” « Le blogue de Joanne Marcotte

Les commentaires sont fermés.