Marteau débarque chez Roche

Par Éric Duhaime,

Voici l’entrevue que j’ai accordé à CHOI Radio X jeudi le 8 avril 2010. On discute de la descente de l’escouade Marteau dans les bureaux de Québec du bureau de Roche. Cliquez sur le logo de Radio X pour écouter l’extrait.

www.samhamad.ca

Advertisements

4 réflexions sur “Marteau débarque chez Roche

  1. Bravo Eric….continues a faire des grosses vagues! Nous n’acceptons plus l’abus du gouvernement Charest. Il faut le mettre dehors mais quel moyen peut-on prendre?

  2. 1) Industrie de la Corruption
    je suis parti a rire ;)

    2) On peut facilement conclure qu’on payes des millards de nos poches pour la corruption dans la construction, mais le patronage et la collusion nous coute plus parce que ca touches plusieurs secteurs pas seulement la construction, les contrats d’informatique entre autre

    3) en ce moment non seulement il n’y a d’enquete « publique » et « independante », mais l’enquete policiere n’est pas « transparente », cest a dire qu’il peuvent mettre a jour nombre de faits qui demontre des comportement non-ethique etc, mais ces faits ne seront pas connu du publique, il n’agissent que si il y a assez de peuve pour faire des accusations dans le systeme judiciaire, ils ne feront pas la lumiere sur ce qu’ils trouvent

  3. Moi je regarde le compteur de la dette du Québec et je capote! On devrait faire regarder ça à toute la go gauche. C’est complètement capoté. Envoye encore un autre ti programme de dépense pour accélérer le compteur!

  4. En raison de la culture de corruption dans laquelle évolue semble-t-il très à l’aise JJ Charest et sa gang de kleptomanes, le PM aura au moins réussi à faire l’unanimité autour de son personnage de Maître menteur. Une large majorité des citoyens du Québec est maintenant pressée de lui montrer la porte. Mais avant de disparaître dans la poubelle de l’histoire, Charest devra répondre de ses malversations et accointances. Lui et sa garde rapprochée dont certains juges sans la collaboration de laquelle tout ce cirque serait révolu depuis longtemps. La démocratie, c’est le pouvoir du peuple, pas celui des escrocs de grands chemins qui gravitent autour de la nébuleuse libérale. Le scandale des commandites ne leur a rien appris au sujet de la saine gouvernance tant la tradition du pillage du trésor public est ancrée dans les mœurs libérales

Les commentaires sont fermés.