Dégueulasse!

Par Ian Sénéchal,

Ce matin, j’ai été complètement écœuré en écoutant ma radio sur le chemin du travail. Je me demande si je ne vous laisse pas le soin de commenter à ma place. Je vous en pris, restez civilisés malgré les propos carrément dégueulasses. Cliquez sur le lien plus bas pour entendre.

Franchement, une vieille âme à 14 ans! La gang de Six dans la cité de Radio-Canada sont tombés bien bas en commentant le nouveau livre sur la vie d’André Brassard. On pourrait s’attendre à mieux de la part de Catherine Perrin, René Homier-Roy, Nathalie Petrowski.

Ceux qui ont écouté la première ronde de la Joute mettant en vedette notre collaborateur Éric Duhaime connaissent Mme. Perrin. Elle était une de ses adversaires. Elle me déçoit énormément dans cet extrait audio.

Si vous voulez en savoir plus sur Six dans la cité, cliquez sur le lien.

Si vous êtes auteurs vous-mêmes de blogue, faites circulez, je pense que ces conneries doivent être mises au grand jour.

Note, c’est Sylvain Bouchard du 93.3 lors de son émission matinale qui m’a fait entendre cet extrait pour la première fois.

Publicités

44 réflexions sur “Dégueulasse!

  1. J’ajouterais que s’il y a des enfants de 14 ans avec une vieille âme, il y a également des adultes qui auront perpétuellement 14 ans dans leur tête.

  2. Pingback: Banalisation de la pédophilie : Radio-Canada se bouche les oreilles « ÉCRAN RADAR

  3. Dégueullasse, cette bande de suporteur de pédophile ne se cachent meme pas. C’est scandaleux. Ils méritent de se faire foutre a la porte a coup de pied au cu..

  4. Je ne sais pas ce que ces brillants personnages diraient si le garçon de 14 ans qui couche avec André Brassard, ce grand théâtreux, était leur fils… Ces cultureux justifiaient leur complaisance par la « sincérité » de Brassard, qui « déballe tout ». Mon oeil !

    Curieux : dimanche après-midi, j’ai tenté d’écouter pendant dix minutes l’émission « Six dans la cité ». Je n’ai pas entendu l’extrait consacré aux amours d’André Brassard, mais rien qu’à voir les tronches de ces arrivistes, rien qu’à entendre leurs commentaires aussi prétentieux que tartes, j’ai été totalement dégoûté. Et je me demande sérieusement quel être humain normal peut éprouver du plaisir à écouter pérorer Franco Nuovo (cette tête molle), Nathalie Petrowski ou l’indestructible René Homier-Roy (on doit être à la veille de le momifier, ma parole).

    En effet, c’est le « Plateau » dans toute sa répugnante splendeur…

  5. Je n’ose m’imaginer le traitement de cette affaire si il s’était s’agit d’un politicien conservateur ou adéquiste.

    Ça fait un moment que j’ai réalisé que pour Radio-Canada, c’est 2 poids 2 mesures.

    C’est une bonne idée de se plaindre à l’ombdusman de Radio-Canada, comme le suggère M. Pierre Morin de Écran Radar. Des gens de l’Abitibi m’ont confirmé que cette organisme est à l’écoute des plaintes…et va même jusqu’à prendre certaines mesures parfois!

  6. Y’a pas eu quelque chose du genre avec Michel Girouard ? Est-ce à dire que tu as tous les droits parce que tu es un « artiste », comme au XVIIIième siècle ?

    À dire vrai, j’ai écrit à l’ombusman de R-C dès le lundi matin; l’émission « Six dans la Cité étant diffusée le dimanche. J’en suis encore choquée !

  7. Un seul nom: Roman Polanski. Défendu partout pour le viol d’une mineure, avec les mêmes termes que s’il avait volé un paquet de gommes.

  8. Zut!

    J’allais mentionner le parallèle avec Polanski, mais on m’a battu au punch. Apparemment, la pédophilie est permissible si on est un Ârtiiiiste!

    En plus, c’est à Radio-Cacane alors on paie pour entendre cet exhibition de relativisme flagrant.

  9. Je suis d’accord avec vous M. Sénéchal. Ce sont des propos inacceptables de Catherine Perrin et de ses comparses. Ils font l’apologie de la pédophilie, c’est dégueulasse. Ils devraient recevoir une punition exemplaire : le congédiement.

  10. Pingback: Ceux qui en parlent « Les analystes

  11. Franchement, les emportements reactionaires dépourvus de nuance me semble exagérés, ils discutent d’un « livre », et on entends « j’en reviens pas » au tout debut, non pas « c’est merveilleux » mais bien « j’en reviens pas », a vous lire c’est comme si ils felicitaient les pretres catholiques pedophiles de leurs actes criminels cachés par l’eglise complice. Personne est en faveur des abuts sexuels contre les enfants, voyons-donc.

    Les reactions d’outrage hors proportion me font un peut penser a l’archetype de l’evangeliste Republicain de droite, Ted Haggard, qui dechirait sa chemise avec des sermons outré contre l’homosexualité, la prostitution et la drogue, et qui a eventuellement ete pris a prendre de la drogue Crystal Meth avec un prostitué gay.

  12. En passant, puisque l’emotion semblent interferer avec les facultés rationelles, « ils discutent du livre », de ce que « Brassard »… … »raconte » dans un « livre », ce n’est pas « eux » qui justifie quoi que ce soit, ils rapportent et/ou discutent ce qui ce trouve dans le livre, en etant supris, en disant que cest cru (mais contrairement a Ted Haggard, l’auteur avoue).

    Tant qu’a ca On peut bien prendre un extrait de l’animateur de radio poubelle(c’est comme ca que vous appeler ca n’est pas?) Sylvain Bouchard qui dit mot pour mot: « 14 ans, je ne suis pas pedo il savait ce qu’il fesait »
    oui, oui, Sylvain Bouchard a vraiment dit ca et je cite encore « 14 ans, je ne suis pas pedo il savait ce qu’il fesait ». Scandale! Sylvain Bouchard Un animateur de radio poubelle justifie sa propre pedofilie en disant qu’un jeune savait ce qu’il fesait, ouvrez une boite d’hysterie metale, faites une petitions, appeler l’ombusman de Radio Ego, manifester avec des pencartes, dechirer vos chemises (qu’il parlait de « quelquun d’autre » na pas d’importance semble til, tant que ca alimente le cirque reactionaire et que les hamsters courent dans la roue en allant nul part, cest no 1)

    • Je comprend votre argument et il est valable dans une certaine mesure.

      Mais, quand on regarde l’extrait télé, il n’y a plus de doute possible: mme Perrin ENDOSSE les propos de l’auteur André Brassard et tente de le justifier en ajoutant que le chum de 14 ans, était un jeune adulte, finalement.

      Comme ils disent à la SRC: Écoutez, pour voir…

      C’est très convaincant, malheureusement.

  13. « Et vous considerez le ton adequat? »

    Ce qui me parrait plus ou moins adéquat dans un cadre intitulé « les Analystes » c’est reagir de facon emotionelle au sujet du « ton » jugé inapproprié d’animateurs dans un extrait d’une emission de variete qui aborde une biographie contentant entre autre un sujet controversé, on tombe dans l’anecdote.

    Mes attentes sont peut-etre trop elevees, mais une analyse du probleme de pedophilie serait plus interessante, du moin pour moi. Parenthese d’illustration: [On pourrait avoir une solution simpliste au suicide, et sortir la solution simpliste universelle dire « que ca soit illegal! » « Encore Plus de prison! » et demander des sentences plus severes si cette ‘solution’ simple ne fonctionne pas(« j’exige la peine de mort pour disuader et punir le suicide! »). Pourquoi se compliquer la vie en discutant des facteurs qui contribus aux divergences entre les regions et les facteurs associes, lorsque l’ont peut faire ca simple et dire ‘le suicide je suis contre donc ca devrait etre criminel’? Ou encore, comprendre le probleme, ce qui implique une discussion de la realite, et trouver des pistes pour changer l’environement.]

    Hors la pedophilie existe depuis longtemps, meme lorsque la societe trempait dans les bonnes vielles valeurs conservatrices et morales, et certains de ceux que prechaient ces bonnes valeurs ne se privaient pas d’abus sexuels envers les enfants, mais on n’en parlait pas, donc c’est comme si il n’y en avait pas. Ca parrait bien mais ca regle rien. Au contraire, le fait qu’il s’agissait d’un tabou inavouable a probablement contribuer a perpetuer les abus.

    La pedophilie existe, c’est une realite difficile, mais une realite. Precher la moralite na pas fonctionné, s’insurger et condamné n’a rien solutionné, ca ne fait qu’occulter le probleme encore plus parce que personne ne peut se lever debout et dire « moi jai un probleme, j’ai des tendances pedophile, je ne devrait pas etre laisse seul avec des mineurs » (une telle personne qui agirait ainsi et de facon pourtant responsable pour la societe serait ostracisé, perderait peut-etre son emploi, risquerait des menaces, donc ca risque pas d’arriver) et de plus il devient difficile de discuter logiquement de solution, car on assite plutot a l’enchere du « c’est moi le plus outré »; C’est inacceptable!, non c’est ecoeurant!, non regarder moi, moi je dechire ma chemise et j’arrache mes cheveux je monte sur une boite et je cris ‘c’est sale et deugeulasse!’, bref au lieu d’une analyse c’est le cirque.

    Mais bon, c’est mon opinion, peut-etre que l’auditoire cible prefere un cirque.

    • Bonsoir Deck

      Comme le disait Isabelle, vos arguments sont valables dans une certaine mesure. Il est vrai que la pédophilie a toujours existé et que de s’emporter contre un pédophile ne réglera rien. Cependant, s’emporter contre la télévision d’état qui, à des heures de grandes écoutes, « salue la franchise » d’un pédophile qui entretenait une relation avec « une vieille âme de 14 ans » peut donner quelque chose. Surtout que, pour avoir écouter cette émission souvent (j’ai longtemps étudié le cinéma), les animateurs ne manquent pas de critiquer l’hypersexualisation omniprésente dans le showbizz américan. Et vous savez quoi ? Ils en ont parfaitement le droit. Sauf que quand on critique les g-strings et les gilets bedaines d’un bord et qu’on endosse la pédophilie de l’autre, il y a un sacré problème. Vous en conviendrez.

      • « qu’on endosse la pedophilie »
        il doit y avoir un probleme au niveau des perceptions car pour ma part je suis convaincu qu’aucun des animateur n’endosse la pedophilie, je suis certain que sincerement aucun n’avait l’intention de laisse croire qu’ils approuvaient le comportement dans le livre. Je n’ecoute pas cette emission.

    • Il faut vivre avec le fait qu’on ne plaira jamais à tout le monde. Pour ma part, je crois que tant que l’environnement des commentaires reste sain et que les attaques personnelles ou gratuites sont réduites au minimum, cet espace est constructif. J’ai toujours trouvé intéressant de voir et comprendre comment les gens qui ont une vision différente de la nôtre pensent.

  14. @Deck,

    Et d’où vient cette condescendance à appeler la radio de Québec la radio poubelle? Parce qu’elle est de droite et conservatrice en règle générale? N’est-ce pâs là un jugement de valeurs que vous portez sur un média en tant que tel?

    Vous savez le monde peuvent se faire un jugement par eux même. C’est comme si on référait constamment à ce qui se dit sur les ondes radio-canadienne à « la marde de Montréal ». Vous savez, ça peut marcher une ou deux fois question de faire de l’humour et rajouter un peu de piquant mais quand c’est instauré de façon permanente comme étant soi-disant la vérité suprême (de qui) ça devient un peu agaçant.

    Vous tombez dans les vilains « patterns » que vous dénoncez souvent aux droitistes, c’est-à-dire de « brainwasher » les gens.

    Comme le disait Goebbells et Staline, dites un mensonge assez souvent et il devient la vérité incontestable.

    Je trouve ça un peu regrettable qu’on en arrive constamment au criage de noms et de bêtises, il n’y aurait pas moyen de jaser sur un ton plus civilisé question d’avoir de meilleurs débats. Surtout quand on est pas chez nous ou en terrain d’avance hostile, on marche sur les oeufs question de ne pas ameuter tout le voisinage.

    Salutations cordiales,

    TM

    • Je croyais que cest le nom que l’on donnait a la radio souvent demaguogique qui glisse a l’occasion dans la vulgarite, bref l’equivalent francais de trashradio. J’ai lu que Clotaire Rapaille etait surpris par la passion de Quebec pour la « radio poubelle », mais enfin pour les gens de l’exterieur ca donne l’impression que cest comme ca que vous appeler ca et qu’en plus vous etes fieres. Si ca froisse je vais eviter d’utiliser l’expression(ca ne serait pas constructif). Comment appelez vous ca par chez vous?

      Geobels: effectivement

      • Les gens de Québec surnomment leur radio tout simplement… radio ou radio de Québec.

        L’expression radio-poubelle lui est assignée généralement par les non-auditeurs de celle-ci qui ont une opinion adverse à celle présentée sur les ondes.

  15. @Toutes les plaintes à l’ombudsman de Radio-Canada, j’aimerais que vous nous teniez au courant des réponses que l’on vous donnera et à qui on vous référera pour votre plainte ainsi que la démarche que vous devrez suivre ou si ça va faire comme à Hydro-Québec, que ça va tomber dans des boites vocales où 3-4 personnes vont se relancer la balle à tour de rôle ad infinitum et qu’on continuera comme si de rien n’était.

  16. Question: Un tel aveu dans un livre pourrait-il mener à des accusations? Je ne parle pas que de pédophilie, mais disons que Claire Lortie écrivait ses mémoires et confessait le meurtre dont elle a été acquitée. Je sais qu’il y a des délais de prescription mais est-ce que ce n’est pas suspendu lors de tels aveux?

    • C’est un très beau texte.

      Vous exprimez très bien ce qu’il y a de travers dans la façon dont a été traité ce sujet délicat à Radio-Canada.

  17. J’avoue que les paroles de certains de ces animateurs sont TRES déplacées.

    Les plaintes peuvent donner de bons résultats. Mais je ne veux pas m’attarder à ce CAS précis. Les « gauchistes » font ça depuis des décennies et je combats ça aussi depuis longtemps.

    Et autant j’ai combattu -pendant des années- le « progressisme » et les médias (surtout montréalais) férocement, autant je sens -à mon grand regret- que je vais me battre contre les exagérations des blogues dit du « centre-droit » (ou Étatistes de droite).

    La LOI et L’ORDRE -sans réflexion- peu pour moi.

    Saviez-vous que la criminalité est en forte baisse au Québec ? Saviez-vous que nous avons des taux de criminalité les plus bas au monde? Autant il y a eu certain laxisme -‘gauchiste’- ici, autant je ne voudrais pas que le Québec aille à l’autre extrême, surtout dans CE domaine. Les dérapages sont aussi dommageables, dans un sens ou dans l’autre. Les fausses allégations sont en fortes augmentation, et ce, dans tous les domaines. Et si la réhabilitation fonctionne et que cela coute moins cher que de longues peines de prisons, je suis 100%, pour. Les peines « dissuasives » n’ont pas d’impact sur le taux de criminalité. En fait si, plus les peines sont lourdes, et plus les criminels deviennent peu réhabilitables…

    Le système américain est l’exemple suprême de ça. Ils ont -si je ne me trompe pas- le plus haut de prisonniers per capita, au monde (ou ils sont premiers avec la Chine communiste?). Ça coûte le peau des fesses et la plupart de ‘criminels’ y sont pour de ‘petits’ crimes sans violence.

    Comprenez-moi bien, je suis pour que les vrais coupables -surtout de crimes violents- soient punis. Mais je ne voudrais vraiment que notre système de justice « progressiste », penche dans l’autre sens et devienne une copie de celui de la Californie (en plein crise)…

    Finalement:
    Nonobstant toute cette histoire et en temps de récession, Radio-Canada devrait voir ses -trop généreuses- subventions coupées.

  18. Une faute flagrante:

    « Saviez-vous que nous avons UN des taux de criminalité PARMI les plus bas au monde? »

  19. Si je ne me trompe pas, ce sont ces mêmes pro-tartistes qui crachaient sur Arthur et Filion quand ils s’en prenaient aux pédos de Québec.

  20. @ Gilles Laplante qui écrit:

    « Si je ne me trompe pas, ce sont ces mêmes pro-tartistes qui crachaient sur Arthur et Filion quand ils s’en prenaient aux pédos de Québec. »

    Ouais, j’ai regardé toute cette histoire avec seulement un oeil ouvert à cette époque. Je me rends compte à quel point le million de personne et plus, qui pouvait écouter les radios de la région de Québec, s’est fait « ch**r dessus.

    Donc, je peux comprendre aujourd’hui que certains veulent remettre le « change » aux médias de Montréal.

    Ils ont tellement longtemps méprisés TOUT ce que faisait les médias de Québec… là, un juste retour des choses est quasi normal…

    Vive les médias de Québec… mais svp, continuez D’ÉLEVER toujours plus la barre, et essayez de vous implanter dans d’autres régions, ce sera ça votre plus grande « vengeance »…

  21. Mais, a vous entendre on dirait que c’est toute la radio a quebec qui est de la radio…heu…de quebec. Est-ce que toutes les chaines glisse dans la meme vulgarite occasionelle du plus coloré de vos animateurs? Je ne peux pas croire ca, « aujourdui, radio classique vous presente s’t’ostie de Tchaikovsky de communiste BS a marde, et son ‘lac des signes’ de fife… » (je blague). La derniere fois que je suis aller a Quebec la radio sur laquelle je suis tombe etait normale, pour moi Quebec c’est l’endroit ideal pour vivre en famille, en fait avoir l’occasion j’y demenagerais demain matin, mais la a vous lire j’ai l’impression que je trouverais le temps long, j’ai du mal a croire qu’il n’y a pas un chat de progressiste ou de gauche dans toute la region ou encore capable de dire le mot « artiste » sur un ton normal sans mepris vicerale comme n’importe quel autre mot (au lieu d’artizeux ou tartistes). Non, moi je n’y crois pas. J’aimerais ca rencontrez des adultes de Quebec autour d’une table au resto et discuter, je pense qu’internet accentu parfois les differents, c’est plus facile de ce laisser emporter et la communication en perds des bouts (mais c’est vraiment drole par contre car on peut se laisser partir a rire en lisant des propos caricaturaux ;) )

    bonne fin de semaine ;)

    • « ’ai du mal a croire qu’il n’y a pas un chat de progressiste ou de gauche dans toute la region ou encore capable de dire le mot “artiste” sur un ton normal sans mepris vicerale comme n’importe quel autre mot »

      Je crois qu’il y a du monde de toutes les tendances et de toutes les opinions dans la ville de Québec peut-être même plus qu’à Montréal. Je suis peut-être biaisé mais je crois que la radio de Québec laisse parfois plus de place à la divergence d’opinions que dans les médias de Montréal où l’on ne présente souvent qu’un seul côté de la médaille.

  22. Faut-il se surprendre que ces « radio-canadiens » , grand prêtres de la culture aient tenu des propos aussi indéfendables ? René Homier-Roy est un gars qui pue « l’hyper suffisance » depuis toujours , semble blasé avec les choses de la vie qui intéressent le monde ordinaire ( tsé comme l’économie , le sport , etc…) , trouve un paquet de choses « pas nécessairement inintéressant »…et semble se passionner strictement que pour le « dernier Woody Allen ou Jean-Claude Godard » …ces grands cinéastes que seuls des âmes subtiles comme lui( vieille âme dans son cas!)semblent comprennent le génie nuancé…Homier-Roy toujours baveux , sarcastique ….parfait représentant de Radio-Canada….gauchiste , antiaméricain , snob , séparatiste…qui doit vivre dans son petit ghetto à Outremont …et qui n’a – sans doute par snobisme – aucune notion de valeurs morales ( doit trouver quétaine et inintéressant) …

    [Partie du commentaire supprimée par les administrateurs, veuillez vous référer à notre politique commentaires]

  23. à Deck

    Ô, que c’est vilain, du bon monde incapable de prononcer le mot « artiste » (un qualificatif aujourd’hui TRÈS galvaudé, vu le nombre effarant d’insignifiants qui s’en autorisent) sans y mêler une tonalité de mépris, sans le tordre en « tartiste ». Cependant, vous admettrez avec moi (à moins que vous ne soyez vraiment hébété jusqu’à la moelle) que la minable petite classe cultureuse québécoise nous fournit chaque jour d’excellentes raisons de la mépriser… La complaisance ENJOUÉE des pédants de « Six in the city » en parlant des frasques pédophiles de Brassard avait quelque chose d’inexcusable et de répugnant…

  24. Pingback: Bulletin des analystes : Mars 2010 « Les analystes

  25. Pingback: Merci Patrick Lagacé et Sylvain Bouchard « Les analystes

  26. Pingback: Banalisation de la pédophilie : Radio-Canada se bouche les oreilles (EN RAPPEL) « ÉCRAN RADAR

Les commentaires sont fermés.