Le Québec et la liberté d’expression

Par Ian Sénéchal,

Aujourd’hui, je vous parle de notre incapacité à respecter la liberté d’expression au Québec. Je crois que c’est un mal qui frappe le Québec ainsi que d’autres démocraties. C’est la lecture de deux textes qui m’ont amené à en parler. Le premier est écrit par Pierre-Luc Jean du blogue « Pour un monde à droite ». Le second est écrit par Suzanne du blogue « Le ciel est bleu ».

Liberté d’expression chez nos jeunes

Le texte de Pierre-Luc nous dirige vers un article de journal rapportant qu’un élève voulant faire un vidéo dénonçant la réforme avec d’autres étudiants de sa polyvalente sera prochainement suspendu. Je trouve ça révoltant. Tout d’abord, on a affaires à un jeune impliqué qui à le goût de s’exprimer. C’est, à mon avis, exactement ce que l’on souhaite chez nos jeunes. Combien de bien-pensants se révoltent chaque jour pour dénoncer l’individualisme et le renfermemant sur soi de ceux-ci. Quand un jeune souhaite s’opposer à une réforme, on se dépêche à le censurer! Édifiant. Ça fait très URSS comme on dit.

Publicité pro-vie au Superbowl

Le texte de Suzanne nous réfère à la publicité du Superbowl mettant à l’affiche Tim Tebow, jeune quart-arrière faisant sensation dans le circuit universitaire américain. Elle dénonce un expert marketing québécois qui n’a pas apprécié la pub. Tout d’abord, je dois avouer ne pas être un pro-vie moi-même. Je suis plus un défenseur de la liberté de choix. Or, cela implique également que je souhaite profondément que les militants pro-vie aient la possibilité de diffuser leur message où bon leur semble en autant que celui-ci n’est pas de nature offensante. Dans le cas qui nous intéresse, c’est loin d’être le cas. La publicité est excellente, bien faite, mettant en vedette un jeune très connu et renvoi tout simplement l’auditeur sur un site Internet. J’ai été sur le site et j’ai bien aimé l’histoire qu’on nous présente, même si cela ne change rien à mes propres convictions. L’expert en marketing québécois est effectivement dans le champs sur celle-là.

Plaines d’Abraham

Vous vous souvenez du débat sur la reconstitution de la bataille des Plaines d’Abraham. Les souverainistes avaient réussi à faire annuler l’événement en la dénonçant haut et fort tout en menaçant de venir perturber l’événement. Quelques mois plus tard, ce sont eux qui occupaient les Plaines avec le moulin à paroles. Les fédéralistes avaient dénoncer l’événement également, mais d’une façon un peu plus civilisée. À mon avis, les « deux clans » ont eu tord. Selon moi, les deux événements auraient dû se tenir sans contestation et surtout sans menace.

Voltaire

Pour conclure, je vous laisse sur cette citation de Voltaire. On devrait tous se la rappeler avant de demander la censure d’un message dans le débat publique. Il en va de notre respect envers notre propre liberté et de la grande démocratie dans laquelle nous cohabitons tous.

Je désapprouve ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire.

Publicités

10 réflexions sur “Le Québec et la liberté d’expression

  1. Les citations d’Alexis de Toqueville en 1830 sont toujours d’actualité. Antagoniste.net publie celle-ci qui est très pertinente.

    « Nos contemporains sont incessamment travaillés par deux passions ennemies : ils sentent le besoin d’être conduits et l’envie de rester libres. Ne pouvant détruire ni l’un ni l’autre de ces deux instincts contraires, ils s’efforcent de les satisfaire à la fois tous les deux. Ils imaginent un pouvoir unique, tutélaire, tout-puissant, mais élu par les citoyens. Ils combinent la centralisation et la souveraineté du peuple. Cela leur donne quelque relâche. Ils se consolent d’être en tutelle en songeant qu’ils ont eux-mêmes choisi leurs tuteurs.

    Démocratie et socialisme n’ont rien en commun sauf un mot, l’égalité. Mais notez la différence : pendant que la démocratie cherche l’égalité dans la liberté, le socialisme cherche l’égalité dans la restriction et la servitude. […]

    Le plus grand soin d’un bon gouvernement devrait être d’habituer peu à peu les peuples à se passer de lui. »

  2. Le spécialiste a tord quand il dit que que cette publicité n’a pas sa place au Superbowl mais il a probablement raison quand il dit que le jeune a perdu une partie de sa valeur. Quand vous prenez position dans un sujet chaud comme celui-là, il y a un des camps qui va vous détester. Ça sera à lui à assumer le risque encouru.

  3. Vous êtes seulement en faveur de la liberté d’expression quand les pro-vie ne sont pas choquants?

    Bien vous n’êtes pas en faveur de la liberté d’expression!

    Bon, pris littéralement, ma déclaration va un peu loin. Mais c’est les idées, les paroles et les images choquantes qui risquent d’être censurées. Je ne dis pas que CBS n’a pas le droit de refuser des pubs. Cependant, les institutions puissantes utilisent beaucoup de subterfuges pour bloquer des idées impopulaires. Bien des gens ne veulent pas de débats.

    Et je doute fort bien que Tim Tebow a perdu de la valeur. Une majorité d’américains s’identifient comme pro-vie. S’il est capable de fournir dans la ligue professionnelle, je n’ai pas de doute qu’il va attirer des bons contrats et que son nom va vendre des produits.

    • Je juge offensante une publicité qui va trop loin (ce qui est extrêmement loin d’être le cas de la publicité de Tebow).

      Par exemple, une pub qui montre trop de peau, qui utilise un langage grossier, qui montre des images vachement dégueulasses ou encore qui véhicule un message haineux.

      Je pense que les pro-vie sont amplement capable d’évoluer selon ces barêmes. Ils l’ont d’ailleurs magnifiquement bien prouvés.

      J’ai toujours été de ceux qui dénonçaient la publicité de la CSST il y a un an où on voyait carrément un gars se faire écraser par une machine. Je trouve ce genre d’images offensantes.

  4. Je suis d’accord que certaines pubs sont dégueulasses. Mais quand je considère ce qu’on voit dans les émissions de télé, on joue à la vierge offensée en dénonançant des pubs mais pas les émissions.

  5. À ce compte la publicité d’Audi est choquante pour la majorité des téléspectateurs. Des passes-droit par la police verte et un harcèlement de ceux-ci auprès des citoyens en fouillant jusque dans leur vidanges…

  6. Je ne sais pas à quel point on peut dire qu’empêcher la représentation de la bataille des Plaines était une atteinte au droit de libre-expression. Je pense que les organisateurs n’ont pas cédé à la menace (qui était somme toute réduite), mais plutôt à la controverse. Céder à la controverse, ce n’est pas être atteint dans son droit de libre-expression.

    Quant au jeune du Lipdub, j’hésite à en faire une icône de la lutte anti-réforme. Je pense qu’il a été expulsé parce qu’il insultait la directrice dans la toune, et non pas parce qu’il donnait son opinion sur la réforme. Cela dit, insulter une directrice ne devrait pas valoir une expulsion.

  7. Pingback: Bulletin des @nalystes : Février 2010 « Les analystes

Les commentaires sont fermés.