Lâchez-nous avec vos lunettes roses!

Par Ian Sénéchal,

Je suis vraiment tanné de lire et entendre nos élites défendre ce modèle québécois tout déglingué. Il y a des limites à l’idiotie, du moins, j’ose espérer. Les preuves s’accumulent contre le modèle et je ne crois pas du tout que l’on va atteindre l’équilibre budgétaire dans deux ans. La volonté présumée du gouvernement à vouloir déclencher des élections avant le prochain budget en est la preuve.

Voici ma chronique de ce matin. Et message à tous les Bock-Côté de ce monde, si vous pensez que ça me réjouit de voir la probabilité que mes enfants établissent leur vie à l’extérieur du Québec monter à vue d’œil année après année, vous êtes à classer dans la même catégorie que la petite gang du paragraphe précédent.

HORS-SUJET : Lien vers un concours que j’organise sur mon site corporatif.

Nos meilleurs quittent, l’impôt augmente, la dette aussi et les services diminuent

Par Ian Sénéchal,

Voici ma chronique ce matin. On devait parler du Fonds de Solidarité, ce sera pour une autre fois. On tente de s’expliquer un peu pourquoi nos meilleurs nous quittent chaque année. Regardez ce tableau d’Antagoniste.

BilanMigratoireQuebec170413

 

C’est compliqué être un jovialiste

imagesPar Ian Sénéchal,

Réflexion rapide ce soir publiée sur ma page Facebook :

Il y a deux chiffres que je ne suis plus capable de voir.

49.97% (taux maximal d’imposition au Québec)
14.975% (taux de la taxe à la consommation)

J’ai l’impression qu’il y a un clown quelque part au ministère du Jovialisme qui pense que l’on serait choqué si les taux était de 50% et 15%.

 

 

Détroit, pensions et décote

Par Ian Sénéchal,

Voici ma semaine politique en audio avec Jeff Fillion, Carl Monette et Éric Duhaime.

En Bonus, Joanne Marcotte

Et finalement, pour suivre Jeff Fillion sur Radiopirate.com de manière gratuite, un bon moyen est de vous abonner à sa page SoundCloud. (https://soundcloud.com/jeff-fillion).

 

Coupables

Stéphane Lessard

Sans doute, comme moi, êtes-vous encore en train de vous remettre de votre rate qui a explosé quand vous avez vu le papier de Lisée et de Drainville qui travestissaient la pensée de Thomas Jefferson. Fidèles à eux-mêmes, ils n’ont pas publié leur texte humoristique dans le "Hillbilly Herald". Non. Ils ont publié ça dans le New-York Times s’il-vous-plaît. Rien de moins. En tant que représentants de NOTRE gouvernement. Dites-vous qu’à la prochaine lettre qui va arriver au NYT avec un timbre de poste du Québec, ils vont distribuer des culottes d’aisance dans la salle de rédaction. On est jamais trop prudent.

Lire la suite