3.2 milliards : Étape 5

téléchargementPar Ian Sénéchal,

Aujourd’hui, on ajoute 54 millions de dollars aux économies réalisées dans le cadre de mon programme de réduction des dépenses (programme complet). Comme j’en ai « placoté » à NRJ aujourd’hui avec Jeff Fillion, j’essaie de me rendre au chiffre sans toucher les services importants aux citoyens, ni même les salaires, ni même les avantages sociaux des employés.

Lire la suite

3.2 milliards : Étape 3

biberon-2232615Par Ian Sénéchal,

Poursuivons notre vague de coupures pouvant être qualifiée de « massacre à la tronçonneuse »… not.

Aujourd’hui, on sauve 285 millions de dollars sans couper dans les services aux citoyens, again.

  1. Étape 1 : 134 millions
  2. Étape 2 :     4 millions

Lire la suite

3.2 milliards : Étape 2

woman-with-victory-sign-300x188Par Ian Sénéchal,

Allons-y sans attendre pour l’étape numéro deux afin d’atteindre 3.2 milliards de compressions budgétaires. Elle sera toute petite celle-là.

Rappel : 

Étape 1 = 134 millions

Pourquoi ne pas abolir le Conseil du Statut de la femme. On parle d’une économie de 4 millions de dollars cette fois. Pas grand chose, on s’entend. 

Lire la suite

3.2 milliards : Étape Un

images (1)Par Ian Sénéchal,

Martin Coiteux doit trouver 3.2 milliards d’économie pour le gouvernement du Québec. Merveilleux. On nous invite à donner des suggestions. Parfait. Honnêtement, je ne crois pas vraiment à ce genre d’exercice supposément démocratique, mais constamment pris d’assaut par les lobbys. N’empêche, je trouve l’exercice intéressant. Cherchons donc ce 3.2 milliards sans lunettes roses.

ÉTAPE UN : Abolir le Ministère des relations internationales et Francophonie (ÉCONOMIE DE 134 MILLIONS)

Lire la suite

Une drôle d’insouciance

Credit CrunchPar Ian Sénéchal,

Au Canada, le prix de l’immobilier a grimpé de 26.5% depuis 2008, 4.9% depuis l’an passé. Rappelons-nous que notre bulle immobilière n’a pas éclaté au Canada et que nous n’avions pas de rattrapage à faire. C’est ce qui fait que notre marché est 76% surévalué en comparaison des loyers et 32% surévalué en comparaison des revenus selon The Economist. Si vous lisez les actualités économiques québécoises, vous ne trouverez que très peu d’analystes qui parlent sérieusement de ce problème.

Lire la suite