CLAVIER COMME ÉPÉE

Éric Duhaime

(Contact via Twitter, Facebook, Courriel),

Une police surveille le net pour empêcher ses citoyens d’afficher des résultats électoraux sur Twitter, Facebook, les blogues ou les sites Web, sans quoi des peines allant jusqu’à 25,000$ ou cinq ans de prison s’appliquent. Vous penserez spontanément qu’il s’agit d’un pays arabe en pleine révolution démocratique où un dictateur tente désespérément de contrôler l’information. Lire la suite…

About these ads