Gérard Latulippe : une lapidation publique mal intentionnée

Par Frédérick Têtu,

Au moment où monsieur Gérard Latulippe débute son mandat à la présidence de l’organisme Droits et démocratie, un mouvement se met en place pour décrier sa nomination. Une centaine de représentants et de militants d’organisations communautaires et de syndicats ont d’ailleurs récemment manifesté devant le siège social de Droits et démocratie à Montréal.

La liste des reproches faits à monsieur Latulippe est longue mais à l’examen, elle ne pèse pas très lourd. On lui reproche par exemple de supposés propos controversés dans le mémoire qu’il a déposé à la commission Bouchard-Taylor. Dans ce mémoire écrit alors qu’il travaillait au Maroc comme consultant en processus démocratiques,  monsieur Latulippe a eu «l’odieux» de faire une mise en garde contre l’islamisme radical et la ghettoïsation des nouveaux-arrivants. J’aimerais qu’on m’explique ce qu’il y a de controversé dans de tels propos.

Les croisés de la rectitude politique reprochent aussi à monsieur Latulippe certaines de ses opinions personnelles, notamment sur la peine de mort et le mariage gai, et ils ne se gênent pas pour lui faire un procès d’intention. Ce faisant, ils témoignent d’une partisannerie idéologique tout à fait déplacée dans les circonstances. Si on suit leur logique, on ne peut s’occuper de droits et de démocratie à moins de penser exactement comme eux. Cette manière de penser est antidémocratique et témoigne d’une attitude empreinte d’intolérance

La plus grave «faute» ou «tare» de monsieur Latulippe, aux yeux des tenants de la gauche intolérante et moralisatrice, est probablement d’avoir été un temps lieutenant politique de Stockwell Day pour le Québec lorsque Day était le chef de l’Alliance canadiene. Ceux qui s’opposent à la nomination de Gérard Latulippe se comportent comme si la thématique des droits démocratiques est une affaire qui ne concerne que les gens de gauche. C’est là faire une grave entorse à l’histoire, puisque les penseurs libéraux classiques sont à l’origine du mouvement en faveur des droits et libertés individuels et de la démocratie. Prétendre que la gauche a le monopole du progressisme est une pure supercherie.

D’ailleurs, la mission de Droits et démocratie est de travailler partout dans le monde avec les représentants d’organismes et de partis politiques de toutes les tendances. Il est donc illogique de vouloir disqualifier des personnes, comme on cherche à le faire avec monsieur Latulippe, sur la base d’un test de pureté idéologique. «La partisannerie, c’est la pire des choses quand on s’occupe des droits humains,» confiait au Devoir une militante d’Amnistie internationale lors de la manifestation anti-Latulippe. Il faut ajouter que cette remarque doit s’appliquer à tout le monde, et pas juste aux adhérents d’un certain courant de pensée.

La bonne foi se présume et comment peut-on accuser monsieur Latulipe de comportements partisans alors qu’il n’a même pas commencé son mandat? Le faire relève du pur procès d’intention, une des plus malicieuses sortes de sophisme.

Mais ceux qui suscitent depuis quelques mois la controverse au sujet de Droits et démocratie n’en sont pas à un paralogisme près. Ils prétendent que la nomination de Latulippe s’inscrit dans un tournant pro-Israël voulu par le gouvernement conservateur. Doit-on comprendre que ces gens voudraient que Droits et démocratie soit anti-Israël? Comprennent-ils bien ce que ceux qui sont «anti-Israël» souhaitent? Sont-ils eux aussi contre l’État d’Israël, et sont-ils donc pour sa destruction?  Israël est la seule démocratie du Moyen orient et le seul État de cette région qui respecte les droits et libertés individuels de ses citoyens. Ainsi, on voit difficilement comment un organisme canadien nommé Droits et démocratie devrait subventionner des islamo-fascistes qui cherchent à terminer aujourd’hui le travail entrepris par les Nazis il y a quatre-vingts ans.

N’hésitant pas à dépasser toutes les bornes, les opposants de Gérard Latulippe vont même jusqu’à mettre en cause ses compétences et son expertise pour diriger Droits et démocratie. Pourtant, le c.v. de monsieur Latulippe est impressionnant. Après avoir été ministre de la sécurité publique sous Robert Bourassa, il fut délégué général du Québec à Mexico et à Bruxelles, et sous-ministre adjoint aux relations internationales. Dans ces dernière fonctions, monsieur Latulippe a su travailler tant sous les libéraux que sous les péquistes de Jacques Parizeau, prouvant ainsi qu’il sait s’élever au-dessus des considérations purement partisanes.

À sa nomination comme président de Droits et démocratie il y a quelques mois, il oeuvrait depuis sept ans pour le National Democratic Institute, une ONG non-partisane qui travaille à aider au développement des processus démocratiques dans les démocraties émergentes un peu partout dans le monde. Cet emploi l’a amené à occuper des postes de responsabilité dans de nombreux pays du Maghreb et du Moyen orient, pays où Droits et démocratie est fort active.

Il était en poste à Haïti lors du récent tremblement de terre. Avec l’aide de trois médecins américains qui se trouvaient sur place et de quelques rescapés, Gérard Latulippe s’est alors illustré en mettant sur pieds un hôpital de fortune dans les heures suivant le terrible sinistre. À cette occasion, monsieur Latulippe a fait preuve de remarquables qualités humaines et a contribué à sauver des douzaines de vies.

Il est toujours sain de débattre du fonctionnement et de la mission des organismes financés par les fonds publics. S’il y a des problème à Droits et démocratie, qu’on en discute rationnellement. Mais il y a une grande différence entre un débat public et une campagne de désinformation. Je suis prêt à écouter les arguments, mais je m’objecte à ce qu’on lapide sur la place publique, et pour des motifs non-fondés, un homme qui ne le mérite surtout pas.

15 réflexions sur “Gérard Latulippe : une lapidation publique mal intentionnée

  1. Pingback: L’illusion tranquille : Plus de trois ans déjà! « Le blogue de Joanne Marcotte

  2. Wow! Super billet. Vous nous intimidez…

    On aura fort à faire pour vous convaincre que la gauche détient le monopole de la vertu! ;-)

    Des procès d’intention et des lapidations publiques sont devenus monnaies courantes dans nos journaux et c’est très triste de voir ça. C’est à se demander si on nous obscurcit l’esprit plutôt que de nous éclairer.

  3. Bienvenu M. Têtu….Je dois avouer que je ne connais pas grand chose sur M. Latulippe. Par contre, j’ai attraper un bout à la télé dernièrement…on lui posait des questions et il ne repondait jamais à la question, il avait l’air complètement perdu, s’en était gênant. Avez vous vu ce programme et qu’est ce qu’il y en était?

  4. @deck

    Est-ce que Sebas, Lutopium sont vos copains? Vous avez le même style…

    « Vous dites: la democratie c’est de respecter le choix des gens, non? »

    J’observe de plus en plus chaque jour, qu’il y a beaucoup beaucoup d’abus fait « au nom de la démocratie ». Il y a des gens qui immigrent au Canada, qui avaient peu de droits dans leur pays et qui s’imposent carrément avec aucuns regards et très peu de respect pour le pays qui les accueille.

    C’est dérangeant de voir des gens qui (excusez l’expression, mais je la trouve appropriée) « chient » sur la table du banquet de la démocratie en s’appropriant tout les droits sans respecter les autres.

    La démocratie devrait se manifester d’un telle maniere: « Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas que l’on vous fasse ». On aurait peu être la paix sur cette terre.

    Mais je rêve en couleurs 3D, les humains ne sont pas évolués à ce point. Peût être dans 100 ans, si la terre tient.

    • je suis d’accord Renee, ce que vous pointé est un probleme reel, il faut que les immigrants respecte les valeurs du pays qui les recoit, et ca c’est a nous de le faire (ce que les gouvernements ne font pas) et d’elire un gouvernement qui prends ses responsabilites(contrairement au Liberaux mous et corrompus). La majorite des immigrants s’adapte et s’integre, mais il y a une minorite, les extremistes islamique entre autre qui n’ont aucune intention de s’integrer, il faut bien identifier nos valeurs ainsi que les regles sociales dans notre pays/province pour ceux qui reste, les renvoyer dans leur pays d’origine lorsque possible ou necessaire, et mieux reperer et filtrer au depart ceux qui ne respecte pas nos valeus, pour laisser la place a ceux qui veulent s’integrer.

      Mais on ne peut pas laisser ce probleme que lon peut resourdre nous meme avec de la colonne vertebrale, devenir un pretexte pour demonizer tous les musulmans ou encore pour dehumaniser des gens qui se font bombarder, entre autre parce quil habite une region avec du petrole ou d’interet geostrategique. Certain groupes amplifient et instrumentalisent la colere et la peur envers les musulmans pour reduire l’opposition a la guerre, au massacre de civils et a l’occupation de populations.

    • @Renee, Sébas un copain? Mais pourquoi pas! Et, en passant, pas besoin de cibler les immigrants pour parler de non-respect envers la démocratie… Regardez les libéraux et les conservateurs de Harper. Pas les meilleurs exemples de démocratie si vous voulez mon avis!

      • @Lutopium

        Mais…du moins les gouvernements Harper et Charest ne tirent pas sur nous si nous ne sommes pas d’acord avec eux.

  5. Je ne suis pas totalement d’accord avec vos conclusions mais je dois vous féliciter pour l’argumentaire clair et précis amené dans votre premier billet. Je ne crois pas qu’il soit nécessaire ici de jouer sur l’axe gauche-droite pour expliquer les différentes réactions qui ont été exprimées suite à la nomination de M. Latulippe. Je crois que ce qui fait l’unanimité, c’est que cet organisme doit faire preuve de neutralité politique s’il veut être reconnu comme étant un défenseur de la démocratie, surtout en ce qui a attrait aux structures électorales et à l’exercice de la démocratie. Disons que nos gouvernements ne sont pas toujours les meilleurs exemples (financement des partis, baîllon, prorogation, etc…)…

    Je suis de « gauche » et je n’entérine pas les actions belliqueuses de l’Autorité Palestinienne ou celles de l’État d’Israel. Je suis solidaire envers tous les citoyens de ce coin du monde et j’espère que les deux états en arriveront à une entente.

    Ça fait plusieurs années que je fréquente les blogues politiques québécois, canadiens et américains. Force est de constater que les militants de la droite politique semblent avoir une grande sympathie pour Israel et certains font carrément preuve d’islamophobie. Je me demande bien pourquoi.

    • On est loin d’être toujours d’accord mais je veux juste vous dire que, bien franchement, pour ce qui est du conflit israëlo-palestinien, je n’ai vraiment pas de parti pris. Même si je me situe plus à droite que vous!

      C’est tellement compliquée cette affaire là…En plus le problème date depuis très longtemps. Avant la deuxième guerre mondiale en fait!

      Personnellement, je trouve qu’Israël a bien des torts. Je trouve ça pas mal « heavy » qu’à cause de sa religion, on arrive à l’habitant d’une terre et qu’on lui dise: « s’cuse moi mon vieux mais mon Dieu à moi m’a dit que c’était à moi cette terre là…C’est ben plate mais tu dois t’en aller ».

      Cependant, j’ai le sentiment que certains mouvements extrémistes « profitent » de ce conflit pour attiser la haine des États-Unis et du système capitaliste. C’est peut-être pour ça que les blogues politiques « de droite » vous semblent islamophobes. Personnellement, je suis plus anti-capitalismophobe. Le reste (la religion, les coutumes etc…), je suis pour le vivre et le laisser vivre.

      La paix serait plus que souhaitable dans ce conflit, c’est bien certain. Mais je ne pense pas que ce sera demain la veille, malheureusement.

  6. Bonjour M, Têtu. Félicitations pour cet excellent premier billet, qui suscite des discussions intéressantes parmi nos lecteurs et c’est une des raisons d’être d’un blogue comme le nôtre. Merci de venir enrichir notre famille de blogueurs.

  7. @Isabelle

    Très bien dit. Par contre, pour moi la religion, les religions causent beaucoup trop de sérieux problemes sur la planète et comme j’ai dis auparavent…si j’avais une baguette magique, il n’y aurait plus de religions pour enfin éviter les guerres et abus. Il y aurait qu’une seule loi sur la planète:

    « Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrait pas que l’on te fasse! »

    La démocratie comme le capitalisme, le communisme sont allés trop loin et ont crée beaucoup de problèmes à cause des gens qui s’en servent pour abuser de leurs soit disant droits.

    Pour éliminer la descrimination religieuse dans la plupart des cas, la démocratie serrait remplacée par la logique et la psychologie. Il n’y aurait plus de styles de vêtements pour defenir et attirer l’attention sur le choix du Dieu qu’on a choisi.

    Encore je rêve en couleur 3D…peût être dans 100 ans.

  8. Je viens d écrire ce commentairea mon député, Mr. Bachand: Mr Bachand, je suis ecoeurré de la myopie de la gauche en ce qui concerne l islam; islam et démocratie ne vont pas ensemble, nous ignorons cette equation a notre propre péril.
    Pour en savoir plus long, on n a qu a lire MARC STEYN america alone, entre autres.
    la culture musulmane est imbibée de violence, merci a mahomet qui contrairement a Jésus, n hésita pas a piller , tuer, violer, mentir, et precher la supériorité des musulmans avec agression sur tous les infideles.
    Il faut limiter l immigration des musulmans at encourrager la famille québecoise.
    Je ne suis pas xénophobe et je n ai aucune objection a ce que d autres viennent ici et contribuent positivement aun pays, mais gare a ceux qui veulent imposer leurs valeurs par menaces agressives et je crois qu il est clair , encore avec le cas de southpark et l attentat du building viacom a times square a New York que les musulmans s imposent avec toute l agressivité qui leur est chere.
    Ne me parlez pas dun cas isolé car il n y a pas une journée ou quelque part sur le globe, des musulmans ne font pas sauter quiconque au nom de l islam et au profit des 72 vierges qui les attends.
    S.V.P. réveillons nous avant qu il ne soit trop tard.

    • @Benton

      Québec ne peut diminuer ses immigrants islamiques car la plupart parlent français et c’est cela le critère principal pour immigrer ici au Québec.

      Pour la langue, on est prêt à tout faire même si cela mène à un désiquilibre et nous traine vers la ruine financière.

      Nous avons chassé 230,000 anglos et 70,000 allos qui étaient bien intégrés dans notre culture, avec nos exigences et critères de société distincte et le désir de se séparer d’un des meilleurs pays au monde…alors il nous faut les remplacer ces bons contribuables maintenant.

      Nous n’avons pas le choix…C’est très coûteux! Mais on est heureux comme cela, M. Bachand connait cela.

      Le Québec n’est pas un peuple qui pense aux graves répercussions du lendemain. Il a exigé qu’Ottawa lui donne les pouvoir de choisir ses immigrants, et bien voilà!

Les commentaires sont fermés.